& Vous M’reprendrez bin un ‘tit verre de Putsch ?

| France | Géopolitique | Questions à Jacques Borde |

Régime de Paris aux abonnés absents & multipliant médiamensonges, platitudes & forgeries. Telle est la réponse de Macron & ses boys aux attentes de ses concitoyens. Quid novi, me direz-vous ? Sauf que là, c’est une partie des corps constitués – par les voix, de plus en plus nombreuses de ses membres – qui demandent des comptes : armée &, désormais l’École polytechnique, l’ «X», qui hausse aussi le ton & rejoint nos militaires dans leurs légitimes interrogations. In fine, que reste-t-il de la Macronie, si ce n’est un champ de ruines, d’iniquités & de prévarications ?

« Après la lettre du général Piquemal qui envoie au coin le général Lecointre, je sais qu’un grand nombre de militaires se rongent de ne pouvoir signer cette #TribuneDesGénéraux par crainte de perdre le métier qu’ils aiment tant. Hommage aux signatures invisibles ! ».
Me. Gilbert Collard, sur CNews.

« Il faut éviter à tout prix l’affrontement avec les délinquants des cités ».
Julien Dray sur CNews.

« On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous allions défendre les droits sacrés que nous confèrent là-bas tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre civilisation et de notre aide. Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien. Mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me dit que dans la ville se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison, et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon, et vilipendent notre action. Je ne puis croire que tout cela soit vrai, et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme, et où il pouvait mener. Je t’en prie, rassure-moi au plus vite, et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent, comme nous protégeons nous-mêmes la grandeur de l’Empire. S’il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert… alors que l’on prenne garde à la colère des légions ! ».
Marcus Flavinius, Centurion à la 2e Cohorte1 de la Légion Augusta, à son cousin Tertullus à Rome

« La tribune des généraux fait polémique. Pourtant, ces militaires qui ne sont plus en activité – et qui sont donc des citoyens libres de s’exprimer – ne font qu’appeler nos gouvernants à retrouver le courage d’agir pour que la France s’évite une guerre civile qui s’annonce sanglante… Malheureusement, nos dirigeants choisissent d’ignorer la menace et s’appliquent avec ardeur à dénoncer le doigt qui la montre… C’est beaucoup plus confortable pour eux mais ce n’est pas cela qui nous épargnera le chaos qui vient ! ».
Benoît Kandel.

« Sans être encore dans un régime totalitaire, nous sommes déjà en post-démocratie ».
Ludovic Trolle, président de l’Institut Montalembert.

| Q. Marlène Schiappa qui nous sort qu’« Aucun président de la République n’a fait autant pour lutter contre l’islamisme »…

Jacques Borde. Le rire est, paraît-il, le propre de l’homme. Alors, ne nous gênons pas. Mais, je crains que, de la part de dame Schiappa, ce trait d’humour reste involontaire.

| Q. Le RN un parti de putschistes, donc ?

Jacques Borde. Faux, archi-faux. Encore une forgerie de la Gauche financiarisée.

Primo, Jean-Marie Le Pen, le seul qui a politiquement connu ces temps obscurs, se tint à l’écart du putsch des généraux de 1961. Putsch qu’il aurait, à l’époque, qualifié d’« incohérent et débile ». Sur ce sujet précis, nos confères de Boulevard Voltaire se réfèrent au livre du journaliste Alain Rollat, paru en 1985, Les Hommes de l’extrême-droite.

Secundo, Idem pour à l’OAS2, Le Pen s’en tint à l’écart. « J’étais un parlementaire, pas un desperado », écrit-il dans ses Mémoires, « Il me semblait utile, pour maintenir l’unité d’une France au bord de la guerre civile, d’agir dans la légalité ».

Tertio, un souvenir personnel : à la fois militant FN et cadre GNR3, participant à une manif interdite du GAJ4 devant l’Aeroflot, à peine rentré Rue de Suresnes5, je me pris un savon d’importance par Jean-Marie himself. Motif (principal) : on ne participe pas à une manif non-autorisée !…

Comme le note encore Boulevard Voltaire : « On a vu des promoteurs de pronunciamiento plus virulents ! » que les Le Pen.

| Q. Tribune, ou pas tribune, les camps se précisent, non ?

Jacques Borde. C’est plutôt ça. « Le fait que la ministre technocrate-macroniste Parly » note Jonathan Sturel, « réclame des sanctions contre les militaires signataires de cette lettre ouverte, exactement comme en réclame aussi l’histrion islamo-gauchiste Jean-Luc Mélenchon, permet de préciser les contours d’un nouveau front qui est un front anti-national et anti-français ».

En fait, « Les ennemis de la France ne sont pas tous dans le même parti, ne brandissent pas tous les mêmes banderoles apparemment, mais dès qu’une occasion se présente qui leur permet à tous de témoigner de leur volonté profonde de nuire à la France, ils se retrouvent sous le même étendard. Et nous voyons s’organiser des convergences amusantes, comme celle qui en ce moment fait parler d’une même voix Parly et Mélenchon, la Macronie et l’islamo-gauchisme en cravate rouge ».

« Hélas », regrette Jonathan Sturel , « ils ne le feront pas mais maintenant il faudrait que les signataires de cette lettre déposent une plainte contre la ministre Parly et contre Mélenchon qui depuis des jours les traînent dans la boue en les faisant passer pour des factieux qui appellent à la guerre civile. Car ce sont des accusations extrêmement graves, par ailleurs infondées, qui attentent à leur honneur. Et il y a des lois qui punissent ce genre de faits. Il ne faut pas qu’ils se laissent faire ».

| Q. Un gouvernement coupé des réalités ?

Jacques Borde. Un régime de Paris de plus en plus hors-sol, en tout cas. À se demander si ses membres savent encore de quoi ils parlent.

À ce sujet, Breve Debar de souligner que « Mme. Parly devrait savoir qu’un militaire à la retraite est ‘radié des contrôles’ et n’est plus d’aucune manière soumis au devoir de réserve ni aux autres restrictions de liberté d’expression inhérentes au statut général des militaires. Par ailleurs je constate que, soit ils n’ont pas lu le texte soit ils mentent notamment au sujet du Putsch (…). Bref, il me semble plus intéressant de reprendre les résultats du sondage Harris Interactive qui devraient interpeller ce gouvernement qui n’a rien fait de concret dans ce domaine depuis 4 ans et qui à un an de la Présidentielle nous promet ‘tout’ soit ‘rien’ d’opérationnel compte tenu du délai.
-86% des Français estiment que dans certaines villes ou quartiers les lois de la république ne s’appliquent plus,
-58% soutiennent les auteurs de cette lettre ouverte,
-49% estiment même que l’Armée devrait intervenir sans qu’on lui en donne l’ordre,
-73% estiment que la société française se délite,
-45% estiment même, déjà, que la France connaîtra prochainement une guerre civile,
-64% des Français désapprouvent les éventuelles sanctions contre ces militaires ».

| Q. À parler de guerre civile, est-vraiment le terme approprié et d’où viennent les terroristes qui ensanglantent nos rues ?

Jacques Borde. Guerre civile ? Pourquoi pas ? C’est peut-être encore un peu tôt pour nommer ainsi la situation. Déjà, parce que tous les acteurs de la lice ne sont pas encore tous identifiés ou même déclarés. Même si beaucoup s’avèrent bel et bien des titulaires de papiers made in France, certains seront même des vétérans d’Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH)6 de retour de Syrie. Une situation que n’a trop connu l’Algérie.

Choc asymétrique en tout cas. Plus le lot de Unlawful combatants7 qui, projetés par DA’ECH, arriveront le moment venu. Un front du djihâd, un de plus, en tout cas. Et facile à pourvoir en combattants.

| Q. Comment ?

Jacques Borde. Grosso modo, Schengen + tropisme migratoire du régime de Paris passés au mixer de la Gauche financiarisée, d’un peu partout. En fait, il suffit de pousser la porte ! Sinon, quelques points d’entrée sont parfaitement connus :

En 2012, en plein printemps arabe (sic), la Tunisie a ouvert ses prisons et beaucoup de détenus sont passés en France, Nice, notamment. Les auteurs des attentats de la Promenade des Anglais (84 morts), de la Basilique, étaient tunisiens, comme celui de la fonctionnaire de police de Rambouillet.

À rappeler que, selon Gilles Kepel, 6.000 Tunisiens ont rejoint Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (ISIS/DA’ECH). Ça commence à faire du monde !…

Quant au régime de Paris, il ne vous protégera pas des Unlawful combatants nazislamistes, mais, qui sait, il viendra à votre enterrement !…

| Q. Et à un moment pareil, iriez-vous jusqu’à dire que Macron est lâché par l’appareil étatique ?

Jacques Borde. Pour le moment, je trouve l’idée encore un peu audacieuse, si vous me le permettez. Ce qui est, en revanche indéniable, c’est qu’une partie des corps constitués – par les voix, de plus en plus nombreuses de ses membres – demandent des comptes : armée &, désormais l’École polytechnique, l’ «X», qui hausse aussi le ton et rejoint nos militaires dans leurs légitimes interrogations, la démarche est nouvelle.

«X» & Grande muette ! Pas vraiment des seconds couteaux, reconnaissons-le.

Notes

1 Centurion mais pas primipille. Le Primus pilus (primipile), étant le 1er centurion de la 1ère cohorte. C’était le plus gradé de tous, il siégeait aux réunions de l’état-major. Sinon, l’historicité du personnage reste discutée.
2 Ou Organisation de l’armée secrète, créée le 11 février 1961 pour la défense de l’Algérie française. Divisée en trois branches : OAS Madrid, OAS Alger et OAS Métro. Lui sont attribués au moins 2.200 morts en Algérie et 71 morts et 394 blessés en France.
3 Ou Groupes nationalistes révolutionnaires, ou Groupes nationalistes révolutionnaires de base (GNRB) ont regroupé, entre 1976 et 1978, la tendance nationaliste-révolutionnaire (NR) de la droite radicale française. Ironiquement appelés les Grenebeu, facétie de mon invention (JB). Rejoignent Jean-Gilles Malliarakis pour fonder, le 11 février 1979, le Mouvement nationaliste révolutionnaire (MNR).
4 Ou Groupe action jeunesse, créé en février 1973 par plusieurs militants d’Ordre nouveau : Patrice Janeau, Jean-Claude Nourry, et Michel Bodin.
5 Siège du FN, à l’époque.
6 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
7 Traduite par combattant illégal, combattant ennemi ou encore combattant ennemi illégal. Défini dans le PATRIOT Act, ou plus précisément le Uniting & Strengthening America by Providing Appropriate Tools Required to Intercept & Obstruct Terrorism Act of 2001, pris sous la présidence de George W. Bush, qui permet de soustraire au droit commun les combattants armés capturés dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Opération Shomer Ha’Homot : RETEX N°7 [7]

| Israël / HAMAS | Géostratégie | Questions à Jacques Borde | Les combats qui …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer