Tarte à Tain : Le Syndrome de l’ “Observatoire” ? [3]

| France | Ridiculkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

De quoi le soufflet de Tain est-il le reflet ? Pour être respecté, encore faut-il être respectable. Tout ceci à, surtout, le fumet bien connu du théâtre politique. Ou, plus franchement, ce cinoche téléphoné pue le pâté à cent coudées & pas qu’un peu. Partie 2.

| No comment.
« La Dépêche ce matin :
1er Titre – Gifle d’Emmanuel Macron : Damien T. condamné à 4 mois de prison ferme, il est incarcéré dans la foulée
2ème Titre – Aude : accusé d’assassinat dans une affaire de drogue, le trafiquant est remis en liberté.
Sans commentaire ».
Christelle De Lepinois.

| 2 poids, 2 mesures.
« Mandat de dépôt pour Damien… La justice reprendra ses ‘rappels à l’ordre avec les ‘racailles’ importées ».
Jean-Hugues Merle des Isles.

| Démesure.
« 18 mois de prison dont 4 mois ferme avec mandat de dépôt. Et pourquoi pas, pendant qu’ils y étaient, l’écartèlement comme son presque homonyme Damiens ? ».
Jean-François Touzé.

| Causes & effets.
« Je ne pourrais pas faire de la politique, à la place de Macron j’aurais franchi la barrière et j’aurais mis un coup de boule au gars. Bon, je n’aurais jamais célébré la fête de la musique à l’Élysée avec des gars en bas résille qui tortillent du cul, je n’aurais pas fait des câlins à des racailles aux Antilles faisant des gestes obscènes, je n’aurais pas passé mon temps à dénigrer les descendants du peuple qui a fait la France, et je n’aurais pas été insulter la France en Algérie ou sur CBS. De fait, personne n’aurait eu envie de me gifler, hormis des sous merde gauchistes, mais parlons nous d’humanité ? ».
David Duquesne.

| Loi ou Charia ?…
« j’ai bien entendu ou pas en dessous de 2 ans les banlieusards ne vont pas en prison c’est ce que nous dit les plateaux d’infos tout les jours et le gifleur lui direct 4 mois ferme mais lui se trouve en prison ! ».
Jacky Colt.

| Tournée & non tournante.
« Au sujet du Tour de France macroniste…En dépit des blagues sur la tarte à Tain, en aucun cas la Drôme adhère ! ».
Ernst Degner.

| Ahhhhhhh.
« Le Conseil de Sécurité de l’ONU s’est réuni pour condamner la violence de Tain avec-la-plus-grande- fermeté ».
Christiane Notari.

| Par contre les coups de casque…
« Il ne peut pas y avoir de violence, de haine, ni dans le discours ni dans les actes. Sinon c’est la démocratie elle-même qui est menacée ».
Emmanuel Macron.

| Une affaire de sentiments.
«  … Dupont Moretti, alias monsieur déni oui oui, a téléphoné au président Macron, pour l’assurer de son indéfectible soutien…
Il lui a susurré que ce n’était ‘qu’un sentiment’ de gifle..
Et que l’indélicat ‘sauvageon’ était , au moment du geste querellé, en proie à une bouffée délirante abolissant son discernement.. laquelle a été directement causée par l’ingestion d’une dose massive de cannabis… ».
Me. Erick Lebahr, avocat toulousain, proche de la famille Monsonego, parent d’élève de l’École Ozar Hatora.

| Costume.
« Je pense qu’Emmanuel Macron n’est pas innocent dans cette histoire et qu’il a sa part de responsabilité. Je pense qu’on ne gifle pas quelqu’un qui est sacré et qui est respecté (…). Damiens [Robert-François Damiens, qui a été le dernier en France à subir l’écartèlement pour avoir tenté d’assassiner le roi, NdlR] ne veut pas tuer Louis XV. Il veut simplement humilier Louis XV et lui montrer qu’il n’est qu’un homme et que le peuple est mécontent de lui et qu’aux yeux du peuple, Louis XV par son comportement a désacralisé la fonction royale et la monarchie. Il ne veut pas le tuer (…) Je pense que Macron est un peu Louis XV dans cette histoire. Il a lui-même désacralisé sa fonction et c’est très paradoxal parce que, si on se souvient des débuts d’Emmanuel Macron, il avait très bien compris que ses prédécesseurs avaient par leur comportement désacralisé la fonction. Ils ne remplissaient pas le costume ».
Éric Zemmour.

| Hypocrisie.
« Qui est responsable du climat délétère qui s’abat sur la France ? La gifle qu’Emmanuel Macron a reçu a Tain l’Hermitage est certes condamnable, mais nier que le président récolte une partie de ce qu’il a semé relève de l’hypocrisie… ».
Sébastien Jallamion.

| Cinéma.
« La baffe à Macrotte est une mise en scène : demandez-vous pourquoi ils veulent que vous soyez focalisés uniquement sur cette baffe... ».
Pascale Berrod.

| Sur-fonctionnement.
« La gifle de Damien Tarel à Emmanuel Macron a donné lieu à un fonctionnement exemplaire de la justice : comparution immédiate du prévenu, puis condamnation à 18 mois de prison, dont 4 fermes, avec mandat de dépôt. Il y a bien longtemps qu’une gifle n’avait pas donné lieu à un traitement aussi sévère. Ce traitement n’est pas sans rappelé le procès de Damiens, de 1757, où Louis XV reçut un coup de poignard, et où le condamné fut condamné au supplice pour resacraliser la personne du roi. Nous venons sans doute d’assister à un procès dont la logique appartient plus à l’Ancien Régime, avec la volonté d’une justice ‘publique’, qu’à l’époque contemporaine ».
Eric Verhaeghe, le Courrier des Stratèges.

| Certes.
« On n’y comprend plus rien/ un royaliste gifle un monarque ».
Daniel Farioli.

| 9-3 !…
« Maintenant ça va être compliqué pour les flics, quand des types débarquent en criant ‘Saint-Denis !’, ils ne sauront pas si ce sont des hordes du 9-3, ou des zozos de l’extrême droite royaliste ».
Julien Vergès.

| Molla lex.
« Je pense que l’auteur de la gifle devrait prendre Dupont Moretti comme avocat pour s’en sortir avec un rappel à la lois ».
Renaud Duponchel.

| Uchronique, ou presque…
« … Macron a été giflé dans la Drôme ou il était en tournée pré-électorale. Il est anormal de gifler le président et cet acte est profondément anti-national et anti-républicain. Mais… si Macron avait respecté la fonction présidentielle, s’il ne s’était pas affiché avec des noirs dépoitraillés à Saint-Martin ou en bas résille dans la cour de l’Élysée, s’il n’avait pas LBDisé les Gilets jaunes, s’il n’avait pas traité les ouvrières de Gad d’ ‘illetrées ‘, il n’aurait peut être pas été giflé ».
Yves Mamou.

| Chahid élyséen ?
« L’affaire de la gifle du président Macron me paraît suspecte à quelques encablures des élections Régionales où le RN de Marine Le Pen fait course en tété en particulier en PACA ! Cette Gifle ou plutôt ce soufflet contestataire prend l’allure d’une affaire d’État avec l’aide de certains media proches de l’exécutif qui instrumentalisent cet événement mineur au profit du président qui apparaît de jour en jour comme une VICTIME et je dirais même comme un martyr de la Ve République ! Peut-être un effet bénéfique sur les sondages… ».
Jean-Paul Giraud.

| Retour de bâton.
« Certes cette gifle n’est pas acceptable, car, comme le précise tous les politiques y compris Marine Le Pen, elle s’attaque à la fonction présidentielle. Mais qui a, depuis le début de son mandat, désacralisé sa présidence, par ces petites phrases, son mépris affiché envers les Français, ses postures et ces attitudes plus que contestables au niveau de sa fonction ? Alors, après avoir mis le feu à la Maison France ! (c’est une image bien sur, …mais au faite, outre l’histoire ridicule des 7 mégots de cigarettes qui auraient mis le feu à Notre-Dame-de-Paris, quand est il de l’enquête sur les causes réelles ?) = Ne récolte-t-il pas la conséquence de son propre avilissement de la Présidence Française ?... ». 
Francois Koch.

| Boomerang.
« Gifler le Président de la République, c’est très enfantin, et cela dénote un manque de respect pour la fonction. C’est ce qui arrive quand infantilise la population et qu’on dévalue la fonction ».
Sophie Flamand.

| (Mauvais) Traitement.
« La différence entre Damien et une ‘racaille multirécidiviste’, c’est 4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt ».
Jean-Hugues Merle des Isles.

| Tabula rasa.
« Vous avez du respect pour la fonction présidentielle pas moi. Plus aucun président ne sera légitime tant qu’il n’aura pas rétabli le NON de 2005 ».
Jean-bruno Tondini.

| Au travail.
« La justice nous a donc démontré qu’elle était capable en 24h de condamner à 4 mois de prison ferme, avec application immédiate, l’auteur de la gifle contre le président de la République. Il ne lui reste plus qu’à mettre en prison les cambrioleurs, les casseurs, les agresseurs et les lanceurs de pavés contre les policiers et les pompiers ! ».
Grégoire de Fournas.

| A-justice.
« Quand on est Maxicron, on le reste à la moindre occasion, et on se prend au piège, et si vous croisez un policier caillassé qui voit son agresseur sortir plus vite que lui du palais de justice, afin de remplir des papiers qui s’avéreront inutiles de formalités, demandez-lui à quel cri de joie, il préfère répondre…en Seine-St-Denis ».
Gilbert Malaval.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Les Autres avant les Nôtres ?

 | Allemagne | Endkampf | La Rédaction La Bundeskanzlerin1 Angela D. Merkel, a fait son …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer