Proskynèse (genoux en terre), BLM, etc. : Résister paie… [1]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

La lie footbalistique (pléonasme?) qui squatte nos stades, n’aura pas osé mettre genoux en terre pour l’€uro de foot. Une proskynèse avilissante que ses troupes avaient refusé à Alexandre-le-grand, c’est tout dire. Leçon de tout ceci : On a les valeurs qu’on peut se permettre, ou plutôt s’acheter & le courage qui va avec. Partie 1.

| Vide(s).
« Tous ces cinglés agenouillés ne le sont pas de la même façon ni pour les mêmes raisons : Le joueur noir agenouillé lève en même temps le poing pour réclamer vengeance. Le joueur blanc agenouillé baisse en même temps la tête pour demander pardon. Dans un cas comme dans l’autre, nous sommes en présence d’illuminés sectaires, délirants et mystiques qui ont perdu tout contact rationnel avec le monde réel, pour au moins une raison simple : le racisme dont ils parlent et qu’ils croient dénoncer en rampant sur le sol n’existe pas. Le «racisme dans la société» est un mythe au même titre que la petite souris et la terre plate. Et il n’est pas étonnant que nos sociétés se cherchent de nouvelles croyances dans lesquelles se plonger tête baissée et de nouveaux totems pour s’incliner. En supprimant de leur vie la religion, elles ont rendu possibles ces expédients farfelus dont la véritable fonction est en réalité de donner à ces coquilles vides l’illusion d’une vie intérieure ».
Jonathan Sturel.

| Minimum syndical.
« La saine bronca populaire a eu raison de cette lamentable politisation du football. Les Bleus sauvent l’honneur ».
Robert Ménard.

| Honte sans pareille.
« Édouard Philippe a été décoré ce jour de la médaille de grand officier de la Légion d’honneur pour avoir exercé ses fonctions de premier ministre pendant deux ans. Léon Gautier, qui se contente d’être le dernier rescapé des 177 hommes du commando Kieffer qui ont débarqué le 6 juin 1944 pour libérer la France, attendra le 18 Juin prochain pour recevoir la sienne ».
Ahmed Mzi.

| Mila dans le texte.
« J’ai toujours beaucoup été insultée au nom d’Allah parce que je me suis toujours habillée assez court, parce que j’ai une sexualité décalée. Quand j’étais au lycée à Villefontaine et que je me promenais avec ma copine main dans la main, on se faisait insulter, c’était toujours comme ça. Donc j’ai fait sur un coup de tête cette vidéo dont je ne regretterai jamais les paroles, et même la vulgarité au final ».
Mila.

| Rotulite contrariée.
« L’équipe de France de football a renoncé à leur singerie americanoïde sur rotule, à priori. Polémique trop forte, ils n’ont pas osé. (Sur les images de la RTBF, sans pub, il n’y a pas de genou à terre. Ils ont renoncé.) ;Je pense qu’ils ont pris peur face à l’ampleur de la polémique. Ils ne devaient pas s’y attendre. L’UEFA et les joueurs ont à peu près autant de réflexion politique que des moules mortes. De plus, ce sont de véritables americanoïdes. Dans leur tête, cette saloperie est neutre. Basiquement, pour eux : Cé kontre le rassisme, cé lé droi de l’ome. Alors que c’est un geste très politique, et qu’il s’agit là du symbole d’un mouvement totalitaire racial américain ».
Sam Uel.

| Indignation(s) sur commande(s) (ou chèque?).
« Le point commun de ces gens, c’est l’indignation sélective : On s’indigne de certaines violences policières. Par exemple, je n’ai pas lu de tribunes de Omar Sy, rédigées du fond de sa villa à Los Angeles pour s’émouvoir de la répression parfois violente et disproportionnée envers les gilets jaunes et autres manifestants.
On s’indigne d’un racisme. Mais pas de tous les racismes. Quand une vieille dame juive, Sarah Halimi se fait torturer pendant des heures avant d’être défenestrée ou quand Merah traîne par les cheveux une petite fille de 5 ans, avant de lui tirer dessus à bout portant, je n’ai pas vu les remuants Taha Bouhafs ou Mehdi Meklat dans la rue pour protester.
Même l’année dernière, à l’occasion de la CAN, lorsque le franco guinéen Mamoudou Barry a été frappé à mort aux cris de ‘on va tous vous crever, sale nègre’, le silence a été assourdissant chez les antiracistes. Il faut dire que la victime était un jeune et brillant universitaire en costume, pas un dealer en sweat à capuche et claquettes Nike, et que son assassin n’était pas un sanguinaire policier mais un supporter turc ».
Nathalie Bianco.

| Officialiser l’infériorité.
« Organiser la discrimination positive, c’est acter le fait que les gens concernés n’ont pas le niveau pour atteindre un objectif sans passe droit. Et les méandres de Parcours-Sup excluent déjà de très bons élèves qui n’ont pas trouvé de point de chute en études supérieures parce que des places sont réservées à de moins bons qu’eux. A-t-on jamais mis en place ce type de système, pour les enfants de l’immigration hispanique ou italienne ? Dans le même genre de registre, Alice Coffin, élue EELV au Conseil de Paris, souhaite compter le nombre de femmes dans les spectacles, pour distribuer les subventions. Compte-t-on le nombre de conductrices avant de refaire les routes ? La discrimination positive, en plus d’être une officialisation de l’infériorité des populations bénéficiaires, aboutit à une autre discrimination, de fait et acte le totalitarisme blanc, ou masculin, qui s’excusent ainsi de se reconnaître de facto, une supériorité. En d’autres termes, pour lutter contre la discrimination, on discrimine et pour lutter contre le sexisme, on est sexiste. Dans une République une et indivisible, seuls travail et mérite doivent permettre de s’élever, ce qui rend inacceptable, à la fois la discrimination positive, mais aussi la cooptation de classe ».
Pierre Duriot.

| Communautarisme.
« Jamais l’équipe de France de football ne s’est agenouillée, pour rendre hommage aux ENFANTS assassinés par Mohamed Merah, au Colonel BELTRAM mort pour sauver des vies, ou aux journalistes de CHARLIE HEBDO décimés pour avoir osé la LIBERTÉ d’expression.
Ils ne se sont pas agenouillés ce soir pour soutenir MILA, non plus. Jeune-fille menacée de mort non pas à Islamabad ou Lagos, mais en FRANCE.
Ils ont voulu s’agenouiller pour signifier leur allégeance au mouvement américain Black lives matter, qui comme son nom ne l’indique pas, s’occupe de semer la HAINE entre les ethnies. C’est un mouvement politique OPPORTUNISTE qui œuvre pour un COMMUNAUTARISME pur et dur ».
Myriam Ibn Arabi.

| Fin de règne ?…
« Manifestement, si l’Équipe de Fronce n’a pas rampé sur le sol hier soir (après avoir annoncé qu’elle le ferait), c’est à cause de l’ampleur inattendue des protestations sur Internet. Plusieurs ‘hashtag’ appelant au boycott des Bleus ont effectivement été en tête pendant plusieurs heures hier sur Twitter, et plusieurs personnalités de droite ont manifesté leur désapprobation. Ajoutons quelques médias mais surtout CNews, jusqu’à Pascal Praud lui-même qui est pourtant un footix antiraciste mais qui a admis que ce geste était problématique.
Ce qu’il faut retenir ici, c’est que notre pouvoir est en réalité immense. C’est nous qui avons obligé l’équipe à renoncer à son projet, c’est nous qui avons mis la pression pour modifier son agenda politique délirant. La gauche et le wokisme sont en train de perdre du terrain en ce moment, et nous d’en gagner. C’est nous déjà qui avions obtenu le retrait du rappeur Black M des commémorations du centenaire de Verdun. C’est nous qui avons permis que l’hymne de Youssoupha, sans être officiellement abandonné, ne soit en réalité diffusé nulle part.
Nous sommes en train de gagner la bataille des idées. Et cela en étant totalement absents des institutions, de la ‘culture’ grand public, presque totalement absents des médias, en étant absents des cercles politiques de la décision publique, et même en étant combattus par ceux-là.
Et pourtant, nous enregistrons des victoires inespérées. Il n’y a qu’à voir dans quel état de panique les gauchistes sont depuis quelques temps : ils flippent, ils voient leur château de cartes s’écrouler et s’emballent, se jettent dans une surenchère irrationnelle qui ressemble clairement à une politique de la terre brûlée.
Tremblez, gauchistes ! Votre règne n’était pas éternel ».
Jonathan Sturel.

| Vulgarité(s).
« J’ai toujours trouvé les godasses de Louboutin d’une vulgarité inouïe. Pour tout l’or du monde, je ne porterai jamais de telles horreurs. Aujourd’hui, cette enseigne pousse son mauvais goût sans limites jusqu’à se choisir comme égérie la sœur d’un délinquant multirécidiviste accusé d’avoir violé à maintes reprises un codétenu en prison avant d’avoir trouvé la mort en résistant à une nouvelle interpellation à peine libéré. On a voulu faire de ce type un martyr des violences policières puis un George Floyd de pacotille ; on a voulu faire de sa frangine une Angela Davis de carnaval. Le moins que l’on puisse dire est qu’elle a trouvé chaussure à son pied pour continuer à piétiner allègrement la dignité moribonde de cette pauvre France docile et indolente, avec la complaisance de médias qui starisent n’importe qui et ne se rendent même plus compte de ce qu’ils font. Le RN peut se frotter les mains. Nous vivons une époque abjecte d’indécence, qui glorifie la canaille et tourne le dos à la vertu ».
Éloïse LeNesley.

| Logique(s).
« La lutte continue. NB : Mademoiselle Traoré est chaussée par Christian Louboutin et coiffée par Jacques Dessange. Le rouge à lèvres est de la maison Chanel ».
Rodolphe Sebbah.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

De Soufflet & de fonctions !…

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE | Je pensais pouvoir évacuer …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer