Vintage+Vichy, V2, quoi ! Le Vrai visage de l’Islamo-gauchisme !… [1]

| France | Kulturkampf | Questions à Jacques Borde |

Plus le temps passe – comprenez des Affaires Mila ou de la SUGE (la police ferroviaire) – le régime de Paris & son a-justice de service, ont décidé qu’il était urgent de ne (quasiment) rien faire face à la terreur takfirî & ses modi operandi qui, certes, nous éloignent de ceux des Années de plomb ou de la violence des années de guerre civile libanaise & algériennes, mais ressemblent de plus en plus à ce qui fut l’apanage des génocidaires du Ruanda : tuer avec tout ce qui vous tombe sous la main : couteau, bâton, brique, outil de jardin. Tout ceci sous l’œil ad minimo complaisant de Toghe rosse si-peu-françaises qui ne retrouvent de la rigueur que pour inculper en rafales des agents de la force publique. À quand le Defund the police comme dans l’Amérique des Rigged elections ? Partie 1.

« C’est pas du tout la loi, c’est pas Emmanuel Macron, c’est pas le directeur, c’est pas le règlement intérieur… C’est les garçons qui font la loi (…). À partir de là, c’est impossible de voir une bretelle de soutif, de porter un débardeur ou un t-shirt (…), sinon t’es une ‘pute’, t’es une ‘salope’ ».
Clotilde, professeur de français dans un collège près de Perpignan, sur RMC.

« Tandis que le CRIF prône le front républicain contre le RN à Marseille, il tolère l’alliance intolérable de la gauche avec l’extrême-gauche en Île de France. Pas étonnant qu’il ait perdu la confiance des juifs français qui savent d’où vient le danger ».
Me. Gilles-William Goldnadel.

« C’est la 2ème fois que les meurtriers de Samuel Paty remportent impunément le procès contre le harcèlement et le meurtre religieux.
1- Les conclusions du procès des harceleurs de Mila se soldant par des sursis ;
2- et maintenant ce coran dans ses mains ».
Roland Nabet.

« Dites voir, ceux qui sont déçus par la visite de Mila à la grande mosquée de Paris, ont pris cette gamine pour une Jeanne d’Arc qu’elle n’a jamais été et la traitent de lâche, à quel moment au milieu de vos laïus Facebook de planqués comptiez-vous aller la défendre physiquement et claquer la gueule de ses agresseurs ? À quel moment comptiez-vous faire autre chose que de vous donner bonne conscience par procuration pendant qu’elle se faisait menacer de viol et d’égorgement ? ».
Sam Uel.

« Après réflexion, il ne m’étonnerait guère que l’Élysée ait été à la manœuvre concernant la visite de Mila à la Mosquée de Paris ».
Aristotellis Follet.

| Q. Une question qui vous semblera anodine : Macron opposé au Crop-top ?

Jacques Borde. Anodine, pas vraiment, malheureusement. Le Crop-top, c’est bien cet espèce de boléro court qui dégage le nombril que portent les ados ?

La question est sociologiquement intéressante sur plusieurs points :

Primo, je dirai que les gens, y compris les jeunes filles en fleurs, s’habillent comme bon leur semble. Les Spartiates, par rapport à la plupart des Grecques s’habillaient plutôt court. Ça n’a pas empêché Lacédémone1 d’être une des cités les plus puissantes de la Grèce antique et ses mercenaires parmi les plus appréciés de leur temps, par les… Perses surtout.

Quant aux jeunes filles en fleurs, excusez-moi de le dire aussi crûment : elles n’emm…t personne. Et, surtout, contrairement à d’autres, elles ne distribuent pas de coups de couteaux ou de cutter autour d’elles, en hurlant : Crop-top, Crop-top ?

Alors, franchement : où est l’émoi ? Où est le problème ?

Secundo, la remarque d’Emmanuel Jupi-Atlas2 Macron, est assez savoureuse quand on voit la vulgarité et le peu de décence qu’arrivent à afficher les femmes de son entourage, à commencer par Brigitte Trogneau et Marlène Schiappa.

J’ai beau chercher, je n’ai pas souvenir qu’Yvonne de Gaulle eût ainsi dévoilé sa petite culotte au public. Apparemment, le principe tenue correcte exigée s’arrête aux portes de l’Élysée et de certains ministères.

Tertio, en réalité, ne détournons pas les yeux : le Crop top commence à poser problème au motif qu’il troublerait les sens et activités érectiles de mâles d’âge variés mais tous issus de cette flamboyante diversité (sic) qui est, nous serine-t-on à longueur d’antenne, une chance pour la France (sic) que ces nombrils ainsi dévoilés choqueraient.

En fait, nous retombons en plein dans ce Kultur/Endkampf que les adeptes de la doxa takfirî tentent, avec de plus en plus de succès, de nous imposer. Et qui, cette fois-ci, devrait frapper des gamines de 12 à 18 ans qui, en l’espèce, ne présentent aucune menace pour quiconque. Ce qui, en revanche, n’est pas le cas des dealers omniprésents devant (voire dedans) certains établissements scolaires, avec d’étranges complicités pour y rester aussi durablement. Appelons un chat, un chat.

Il serait peut-être temps pour les pouvoirs publics, si ce mot a encore un sens en ce pays, d’indiquer la direction de la sortie à nos pourceaux nazislamistes de service.

Je ne saurai trop leur conseiller comme lieu de villégiature, l’Afghanistan où – en raison de l’accord secret conclu entre les Tāliban3, ou plus juridiquement et plus justement le Da Afghanistan Islami Amarat4 et Washington – un ordre vestimentaire plus conforme à leurs goûts devrait s’installer durablement. Donc pourquoi ne pas aller en profiter ?…

Le souci est que, comme viennent de le démontrer certaines affaires, là où le bât blesse c’est dans l’évidente volonté du régime de Paris de s’agenouiller face à la doxa takfirî.

| Q. Affaires, lesquelles ?

Jacques Borde. L’Affaire Mila, en tout premier lieu : la récente pantomime judiciaire démontre amplement que rien – sous le régime de Macron, en tout cas – ne sera fait contre la lie nazislamiste qui menace la jeune Mila.

Que font encore sur le sol national, ceux qui ont menacé de mort et de sévices sexuels cette jeune fille ?

| Q. 100.000, paraît-il?

Jacques Borde. Argument non recevable, désolé.

Peu m’importe leur nombre : la vitesse de Tatmadaw5, en Birmanie, à raccompagner quelques centaines de milliers d’indésirables (sic) en peu de semaines aux portes du pays prouve que tout n’est que question de volonté politique.

Ou plus prosaïquement, en bon Gaulois, en avoir une paire dans les braies.

Que nos harceleurs nazislamistes ne sont-ils derrière les barreaux en attentant leur vol aller-simple pour Kaboul. Ou, plutôt, Mazâr-e Charîf, où le général Abdul Rachid Dostom6, lige éclairé et facétieux de nos amis américains et, tout de même vice-président de l’Afghanistan de 2014 à 2020, saurait leur trouver de saines et enrichissantes occupations ?

Quant au reste, comme l’a si bien dit Myriam sur Tribune Juive :

« Je ne vois pas la dissuasion dans des peines avec sursis si dérisoires pour des menaces si graves envers Mila ! Que du laxisme comme d’habitude, rien à attendre de ces juges déconnectés ! ».

En fait, il n’y a pas de problèmes. Il n’y a, in fine, que des solutions. À condition de les appliquer, bien évidemment. Mais, je dirai qu’il y a urgence…

| Q. Pourquoi ?

Jacques Borde. Parce que la doxa takfirî, avec l’aide des idiots utiles de la Gauche financiarisée antisémite, est multiforme dans ses attaques.

Ainsi, après les clubs de bateaux à voile, les élus Khmers verts (Lyon, Vincennes…) :

-ne veulent pas subventionner les mouvements scouts car « confessionnels et non mixtes » ;
-veulent bien subventionner les constructions de mosquées comme celle de Strasbourg, mixte et non confessionnelle, sans doute ?

Et, je vous fiche mon billet que leur répulsion à l’égard du scoutisme s’effacera d’elle-même au moment de filer des subventions au scoutisme musulman…

[À suivre]

Notes

1 Sparte pour certains demeurés illettrés. Comme le crétin qui a validé le correcteur d’Open office, a l’air dépassé…
2 Selon les surnoms que, selon la légende élyséo-macronienne, que lui aurait trouvé sa moitié, dame Brigitte.
3 Littéralement : Ceux qui exigent [le savoir], pluriel de Talib (Taliban s’écrit donc sans ‘s’ final) terme pour désigner des étudiants en religion. À traduire plus classiquement par Séminaristes.
4 Ou Émirat islamique d’Afghanistan. Dont la devise est classiquement la Aš-šahāda (Chahada) : Lā ʾilāha ʾillà l-Lāh, Muḥammadun rasūlu l-Lāh (Il n’est point de divinité si ce n’est Dieu, Muhammad est le messager de Dieu). Ne se récite qu’en arabe classieuse.
5 Ou Forces armées de la République de l’Union du Myanmar. Placées sous l’autorité du ministère birman de la Défense, elles se composent comme suit : Tatmadaw Kyee (armée de Terre), Tatmadaw Yay (marine), Tatmadaw Lei (armée de l’Air), Myanmar Yae Tat Phwe (police militaire), et des Na Sa Kha (Forces frontalières).
6 Qui lui ont même consacré une sorte de western moderne, Horse Soldiers, en 20181.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Téhéran, Riyad : De qui les Palestiniens sont-ils la variable d’ajustement ? [3]

| Orient compliqué| Géostratégie | Questions à Jacques Borde | Aux lendemains de sa victoire …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer