Des Khmers Verts aux Khmers Vaxx & à leurs alliés !… [1]

| France | Santé | Questions à Jacques Borde |

La guerre fait désormais rage sur le front du COVID-19 & sa principale bataille : vacciner ou mollir ! À cette fin a été institué un pass sanitaire faisant débat & divisant – à la grande satisfaction de l’État profond – les Français. À la pointe des attaques visant les anti-vaxx, l’intelligentsia parisianiste, allant désormais des Khmers Verts aux Khmers Vaxx, en passant par des cadors du MEDEF confondant (si, si) Croix gammée & Croix de Lorraine. Avec, en arrière-plan, comme Arme de destruction massive (ADM), la notoire reductio ad hitlerum qui a si bien fonctionné avec la Serbie de Milošević. Après, que restera-t-il de ce champ de bataille ? Des ruines ? Mais, qui s’en soucie réellement ?… Partie 1.

« Quiconque pense que les vaccins seuls régleraient le problème se trompe (…). L’apport des vaccins est très minime (…). Le variant Delta est en forte hausse. D’autre part, les vaccins sont efficaces contre le virus. Donc, nous allons nous assurer qu’il y a suffisamment de stocks nécessaires. Mais, les vaccins seuls ne suffisent pas. Nous ne savons pas à quel point les vaccins aident mais leur apport est très minime ».
Naftali Bennett1, Rosh Ha’Memshala2.

« J’aurais pu manifester avec eux même si je me suis fait vacciné par ‘facilité’ mais là non ! TOUTES comparaisons avec la Shoah avec des événements actuels ou des personnes est honteux et une sorte de négationnisme….Ici des Antivax et ailleurs des gauchistes ou des membres du gouvernements qui pour un oui ou pour un non insultent leurs contradicteurs de nazis et de Chemises brunes… ».
Eliaou Goldman.

« Ces ‘bien-pensants’ gambadeurs veulent tellement que leurs fantasmes idéologiques collent avec la réalité, qu’ils sortent des mensonges énormes pour mieux dénigrer tous ceux qui s’opposent à eux… Oser faire passer une croix de Lorraine pour une croix gammée afin de disqualifier une manifestation pour la liberté et contre la dictature sanitaire est quand même fort…Voir les commentaires incendiaires mérités qu’elle prend dans la gueule... ».
Bernard Floriot.

« AntiPass vaccinal = antivaccin ? Les partisans du pass vaccinal raisonnent de manière binaire comme les antiracistes. Si vous objectez au Pass vaccinal au nom de la discrimination, ils vous accusent d’être antivaccins. Un antivaccin est un être arriéré, rétrograde, voire ennemi de l’humanité raisonnable. Un raciste en quelque sorte. Même si vous êtes vacciné et que vous êtes contre le Pass vaccinal, vous êtes considéré comme un antivaccin, c’est à dire un imbécile, quelqu’un de très, très infantile ou pire un facho. Le fait d’être vacciné ne permet pas que l’on prenne en considération vos propos anti-Pass vaccinal. Le génie de Macron c’est d’avoir renouvelé l’antiracisme ».
Yves Mamou.

« Je parle d’effet et de nombre. à ce jour l’antisémitisme d’extrême-droite est marginal et ne tue plus de juifs, contrairement à celui de gauche qui est massif et meurtrier… Désolé de vous contredire, mais les faits confirme la réalité : l’antisémitisme a basculé à gauche ».
Marc Palacz.

| Q. Entrons de suite dans le vif de notre sujet : comment jugez-vous ces amalgames entre la période de l’Occupation et le régime de Macron ?

Jacques Borde. En fait, existent, principalement sur la Toile, plusieurs degrés de comparaison et/ou d’amalgame :

-le détournement de l’étoile jaune.
-le détournement du drapeau nazi en logo de la LREM.
-le détournement du terme même de pass sanitaire, parfois réécrit sous la forme de pass nazitaire.
-l’assimilation du président français, Emmanuel Jupi-Atlas3 Macron, à Hitler.

Autant d’éléments dont il est aisé de comprendre qu’il soient choquants et douloureux pour nos compatriotes juifs. Le problème, c’est qu’il semble bien que ce genre de comparaison soit amené à se développer.

La prudence qu’affiche sur ce dossier de la vaccination, la présidente du Rassemblement National (RN), Marine Le Pen, me semble plutôt un recul de bon aloi. Un (ou une) président de la République devant être celui de tous les Français. Et dans le cas qui nous concerne aujourd’hui, les vaccinés et les anti-vaxx.

À noter que des voix systémiques, ou hyènes dactylographes comme cela fut reproché à Sartre, ne se privent pas de se vautrer dans l’amalgame douteux. Même si, elles ratent leur coup de manière assez lamentable.

| Q. Là, vous pensez à qui ?

Jacques Borde. Très précisément à Sophie de Menthon, sommité du MEDEF et membre du Conseil économique, social & environnemental (CESE). La dame évoquant les manifestants anti-pass sanitaire, s’en est pris au porteur d’un drapeau orné de la Croix de Lorraine, que Sosotte de Menthon a dénoncé comme une Croix… gammée.

Édifiant, et probablement – je ne suis pas dans le ciboulot de dame Sophie – révélateur de pas mal de choses. Mais bon…

Prise par la patrouille comme on dit au Rugby, dame Sosotte s’est fendu d’un tweet écrit avec les pieds, dans lequel elle prétend que « pour la dernière JE M’EXCUSE ! Prise dans la MANIF troublée par les slogans accusant de fascisme: j’ai lamentablement confondu la croix de Lorraine !!! Erreur terrible d’inattention !! Et ce n’est pas la faute du vaccin… Merci de ne pas m’insulter ».

Décidément, Sophie de Menthon, qui a raté le concours d’entré de Sciences-Po Paris, a quelques difficultés avec le français. Rappelons-lui, en effet, qu’on dit « je présente mes excuses » et non « je m’excuse ».

Sur ce sujet, Sam Uel de nous rappeler que « Il s’agit de la fameuse ‘droite’ libérale que l’on retrouve dans les dîners parisiens, ayant soutenu aussi bien Sarkozy que Macron, Pecresse, Bertrand, Juppé et toute la clique de ces pnj ».

Nullos, a tranché un Internaute.

De son côté, Julien Vergès, commentant le tweet n’a pas loupé Sosotte, écrivant que « l’heure est grave, c’est le retour des foules haineuse complotistes du 3e Reich qui arborent la croix gamme de Lorraine ».

| Q. Vous pensez que cet amalgame douteux soit révélateur…

Jacques Borde. De quelque-chose de plus profond, de plus grave ? J’ose espérer que non, mais je ne suis pas un intime de Sosotte. Mais comme disaient les Anciens Romains : Asinus, asinum fricat.

Quant à Sosotte et ses saillies, laissons le mot de la fin à Do, internaute réactive et à l’esprit de synthèse pour qui : « Vos fantasmes ont dépassé votre tweet. C’est ça d’être malveillante ».

| Q. Ça n’est pas aussi une manière de communiquer, ces références à cette époque ?

Jacques Borde. Oui, bien sûr. C’est même un mode de Psy-Op assez connu, en fait.

| Q. Lequel ?

Jacques Borde. On le nomme reductio ad hitlerum. Alexandre del Valle a écrit des pages intéressantes sur le sujet. Je vous conseille la lecture (ou relecture) de ses livres.

La méthode est rodée : vous assimilez la personne (ou la cause) que vous avez dans le collimateur au personnage d’Adolf Hitler. Si ça marche, c’est le discrédit assuré.

En ce qui concerne la Serbie à l’époque de Slobodan Milošević, cette reductio ad hitlerum a parfaitement fonctionné : réduit à l’indicible, la Serbie a perdu en peu de semaines l’essentiel de ses soutiens. Y compris internationaux. La fin du film géopolitique vous la connaissez.

| Q. Mais, est-ce justifié ou même justifiable ?

Jacques Borde. Là, n’est pas la question, c’est un modus operandi. Appliqué de manière intelligente – et je dis intelligente, et pas morale – il peut marcher. Surtout si vous avez des pros aux commandes.

Au passage, je note que parmi les nombreuses voix qui s’élèvent aujourd’hui contre des détournements de mémoire abusifs, je n’en entends aucune qui se soit, hier, élevé contre l’usage qui fut fait de ce modus operandi pour aider au démantèlement de l’ex-Yougoslavie. En somme, la mémoire, à un moment ou à un autre, c’est toujours à la carte.

Quant à aujourd’hui, si pros il y a en cette affaire, je ne crois pas qu’ils se soucient un instant des dommages collatéraux qu’ils peuvent causer autour d’eux.

[À suivre]

Notes

1 Bennett est le leader de Ha’Yamin He’Hadash (Yamina), parti sioniste-religieux, sur l’échiquier politique hiérosolymitain.
2 Ou Premier ministre de l’État d’Israël, ראש הממשלה.
3 Selon les surnoms que, selon la légende élyséo-macronienne, lui aurait trouvé sa moitié, dame Brigitte.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Vintage+Vichy, V2, quoi ! Le Vrai visage de l’Islamo-gauchisme !… [3]

| France | Kulturkampf | Questions à Jacques Borde | Plus le temps passe – comprenez …