Vers ou Déjà en Dictature ? [3]

| France | Endkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Se coucher devant Big Pharma comme l’a fait sans barguigner le régime de Paris aura un prix. Sera-ce la fin de la ploutocratie actuelle ou, plus généralement, celle de la Démocratie, telle que mise en place lors de la Ve République ? Il est encore trop tôt pour le dire, Mais l’uchronie vétéro-vichyste, qui est le lieu (logos) où nous vivons désormais, a de quoi nous inquiéter le lecteur de la Cité grecque1 que je suis. Partie 3.

| Ni oubli, ni pardon.
« Ce que vous n’entendrez pas sur BFM.
La presse anglaise titre aujourd’hui : ‘Les infections au coronavirus continue de tomber au Royaume-Uni’.
Il y a encore quelques jours, le pays enregistrait autour de 50.000 nouveaux cas positifs par jour, confirmant l’hyper-contagiosité de Delta. Pour autant, pas d’explosion de la mortalité, pas de saturation des hôpitaux et, précision importante : plus aucune restriction sanitaire dans ce pays.
Le passe sanitaire en France est inadmissible politiquement et moralement, et à la lumière de la situation anglaise on vérifie qu’il est en plus injustifiable scientifiquement. Rappelons qu’en France, depuis que Macron nous a annoncé l’instauration de l’apartheid sous prétexte que Delta était devenu majoritaire, la situation des hôpitaux ne s’est pas dégradée : le nombre des personnes hospitalisées continue de baisser, le nombre de morts, déjà très bas, continue de ne pas augmenter.
L’union sacrée entre politiques et journalistes sur TOUS les plateaux de télévision depuis deux semaines autour de la défense du passe sanitaire ressemble de plus en plus soit à une immense opération concertée de manipulation de l’opinion, soit à un épisode terrifiant d’hallucination collective. Une chose est absolument certaine : ce passe sanitaire n’a rien de sanitaire.
Ni oubli ni pardon. Et rendez-vous samedi dans la rue ».
Jonathan Sturel.

| Vive la république.
« Le Conseil Constitutionnel, présidé par Laurent Fabius (le ministre de l’Affaire du Sang contaminé), doit valider la constitutionnalité de la loi sur la pass sanitaire. Le cabinet qui conseille E. Macron sur sa campagne de vaccination est McKinsey France dont un des directeurs associés n’est autre que Victor Fabius, le fils de Laurent… Vive la république ! ».
Nikola Mirkovic.

| (Vrais) Chiffres.
« Population mondiale : 7.874.966.000.
Mots COVID-19 dans le monde :4.136.823 ;
Pourcentage : ça fait 0,0525% ».
Christophe Roux.

| Qui menace qui ?…
« Les vaccinés tremblent devant les non-vaccinés qui les ‘menaceraient’ ! Qui les menacent de quoi au juste ? De montrer que le vaccin ne protège pas, ou très peu, ou très mal, que les variants ne font pas de différence entre piquousés ou pas. En fait, les gens ont peur que la supercherie soit révélée, démontrée, ils ont peur parce que les non-vaccinés permettent la comparaison et les haïssent pour cela.
Vous vous souvenez, il y a longtemps, quand on nous promettait le vaccin qui nous permettrait de vivre comme avant, d’être a nouveau libres ? Quel chemin de cruelles désillusions parcouru ! Quand je vois ces vaccinés, le masque tiré jusque sous les yeux, la bouteille pschitt-pschitt toujours a la main, terrorisés que quelqu’un les touche, me dire qu’ils sont heureux d’avoir choisi la liberté, je suis immensément triste pour eux ! ».
Philippe Béguin.

| Louche.
« Avouez que la vaccination de cette pandémie est méga louche puisque les députés et sénateurs s’en affranchissent ainsi que deux corps, la police et la gendarmerie ! ».
Louis Montpellier.

| Au-delà deSymboles.
« La politique est aussi une affaire de symboles. Quand on fait passer une loi aussi dingue, qui est déjà aussi contestée par la rue, on s’arrange pour enrober le poison afin de le faire mieux accepter. On fait au moins cet effort.
Au lieu de ça, Macron va faire des photos sous le soleil polynésien entouré de vahinés qui ondulent devant lui en le couvrant de colliers de fleurs. Au lieu de ça, l’Assemblée vote pour s’exempter du passe sanitaire qu’elle réserve donc aux seuls gueux.
Ces deux symboles – Macron qui s’éclate à Tahiti et les députés qui votent des lois dont ils s’excluent – sont absolument terribles. Ce niveau de mépris social, cette certitude d’être de toute façon intouchables, jamais nous ne devrons les oublier. Il paraît qu’ils ont fait la Révolution pour horizontaliser la société, pour faire descendre le Prince de son piédestal, pour instaurer l’égalité entre tous. Tout ça pour ça ?
Jamais je ne me suis senti plus humilié dans mon propre pays qu’en ce moment, par des gens qui sont réputés défendre mes intérêts et dont je finance le train de vie par mes impôts.
Que cette ultime folie de leur part déchaîne les enfers contre eux, c’est mon souhait. Manifestations, blocages, boycotts, grèves, qu’ils se prennent tout ça dans la gueule et qu’ils contemplent leur désastre ».
Jonathan Sturel.

| Illusions.
« Dans la série… ‘Ingénierie sociale en cours’…
Morveux ne retirera jamais sa loi voulue par ses Maîtres…
Car rappelez vous les manifestations contre le mariage gay pour protéger les enfants… Des millions de manifestants et rien…
‘On obtient rien avec des ballons roses’, comme disaient à juste titre d’autres que moi… ».
Bernard Floriot.

| No way !
« Ma liberté ne s’arrête pas là où leurs peurs commencent ».
Isabelle Douna.

| Idiots utiles.
« S’il fallait encore une preuve, après plus de soixante ans de Ve République, de la servilité des députés et de la veulerie des sénateurs, si la démonstration était encore à faire de la reptation de l’Assemblée devant l’exécutif et de l’inutilité du Sénat, voilà qui est fait.
Les fantoches du régime ».
Jean-François Touzé.

| Cinéphile ?…
« C’est marrant, ce virus semble faire une différence entre le festival de Canne et le café de la gare ».
Louis Montpellier.

| Beau comme l’Antique.
« Voilà un épisode historique amusant.
Au départ, Caligula, troisième empereur de Rome, était loué pour sa jeunesse et sa modernité. Le début de son règne, en l’an 37 est marqué par la ferveur populaire.
Mais son ascension irrésistible le transforme en autocrate, abandonnant ou faisant assassiner tous ceux qui l’avaient aidé à en arriver là, tout en nourrissant une profonde haine du Sénat.
Caligula avait un homme de confiance, de basse extraction, auquel il avait confié sa sécurité, ses coups tordus et l’organisation de ses plaisirs. Un courtisan qui fut nommé préfet, avant de tomber en disgrâce, renié et contraint au suicide avec sa femme. Ce courtisan monté très haut avant de chuter s’appelait… Macron.
La fin du règne de Caligula est marquée par de nombreux complots, dont le dernier lui coûte la vie. Il est assassiné à 29 ans après un peu moins de 4 ans de règne, le 24 janvier 41. Il sera remplacé par son oncle Claude, qui épousera sa sœur Agrippine, mère du futur Néron.
Tout lien avec l’époque actuelle est évidemment fortuit ».
Isabelle Douna.

| Les bonnes questions.
« Avant de prendre les non-vaccinés pour des ‘irresponsables égoïstes’, posez-vous deux questions :
1- L’efficacité du vaccin fait-elle consensus au sein de la communauté scientifique ?
2- L’épidémie de Covid-19 est elle aussi mortelle que le prétendent les sources officielles ? ».
Sébastien Jallamion.

| Double langage.
« Il y a les anti vax et ceux qui sont pour.
Chacun ses choix. Mais je constate sur les réseaux sociaux que les Pro vax nous jugent et nous condamne de ne pas se plier ..MAIS en aucun cas ne réagissent et sont aucunement choqués que des millions de migrants arrivent illégalement en France sans contrôle sanitaire qui n’ont aucune obligation de vaccination et de passe sanitaire ? En revanche, nous Français nous avons l’obligation, sinon les sanctions tombent !!
Vous tenez ces mêmes propos à l’égard de ces migrants ? ».
Isabelle Douna.

| Yeeees.
« La minute de l’amitié franco-américaine.
Samedi, à la manifestation anti-pass, au moment où nous criions ‘Pendez-les ! Pendez-les tous !’, un vieil Américain nous dit en passant :
‘MAKE YOUR GUILLOTINE GREAT AGAIN’ ».
Gersende Bessède.

| Routiers immunisés.
« Chaque jour apporte son lot de bizarreries : les restaurants routiers sont exemptés des passeports sanitaires. Les routiers avaient menacé de rentrer dans la danse au 15 août et de bloquer le pays, si on leur imposait le pass-sanitaire pour livrer la France. Ils ont été entendus et pourront continuer à manger dans leurs restaurants routiers préférés. Par extension, tout le monde pourra donc goûter au menu routier, il semble assez évident que les restaurateurs n’iront pas viser le 40 tonnes stationné sur le parking. Plus concrètement, quand on sait que le RER sera aussi exempté de pass-sanitaire, on comprend que le pouvoir veut tout de même que le pays travaille, vaccin ou pas, mais il ne veut pas que le pays prenne du plaisir. On est bien dans l’unique objectif de pourrir la vie des gens, avec deux conclusions à en tirer : plus votre pouvoir de nuisance ou de blocage est important, moins vous aurez de contraintes. Et les considérations sanitaires sont totalement secondaires dans les raisons qui président aux multiples torsions des obligations et exemptions. Chaque jour qui passe plaide plus en faveur d’un changement de société que d’une banale lutte contre une épidémie, non corroborée par des services d’urgence presque déserts ».
Pierre Duriot.

| But recherché ?…
« Macron est en passe de réussir la destruction de l’économie avec ses mesures ‘à la con’… la fréquentation des parcs de loisirs, des cinémas et des restaurants est en chute libre ».
Jacques Fallais.

| Résumé.
« … L’IHU de Marseille avait été imaginé et conçu pour lutter contre une épidémie, voir pandémie à venir, pour que la France puisse résister efficacement en cas d’une nouvelle ‘grippe espagnole’…
Un peu comme le Charles-de Gaulle est notre navire amiral… L’IHU est devenu, depuis sa création et avec les années une référence mondiale…
Mais quand le kanterbrauvirus est apparu et que le patron de l’IHU, le Pr. Raoult et ses équipes, n’ont pas suivi la propagande officielle, on a donc vu une avalanche de critiques afin de salir et détruire tout ce qui pourrait venir de ce navire amiral…
Des urgentistes qui ne voyaient que ‘urgence saturées’, comme elles l’ont toujours été depuis la politique de suppressions de lits d’hôpitaux depuis 40 ans, sans aucun savoir en épidémiologie ou virologie étaient invités sur les chaînes d’intox en continu pour dénigrer le Pr. Raoult…
Ensuite on a eu même droit à des podologues, des urologues, des cancérologues, et ainsi de suite, bref, tous ceux qui n’avaient aucune spécialité en virologie ou épidémiologie avait open-bar dans les Merdias et la presse-tituée pour oser faire croire que le plus grand spécialiste en France s’opposant à la Macronictature serait soi-disant ‘incompétant’… ».
Bernard Floriot.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Question de Santé ou d’Oppression politique ?

| Occident | Géopolitique | Eber Haddad | Premier texte d’Eber Haddad sur le sujet …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer