Castex aux Commandes=ENA à la tire-lire, comme d’hab ? [2]

| Occident | Kulturkampf | Ils ont dit |

« Que vaut un régime face au peuple ?, vous avez 2 heures », aurait dit mon prof de Philo… De Philippe à Castex, la gauche financiarisée européiste n’y perd rien au change : ce sont toujours des énarques pur jus qui restent aux postes-clés dans les hauteurs de la Macronie (dont on doit aussi compter les morts causées par sa répression de tous les instants), les maroquins étant largement dévolus à des seconds rôles clivants (sic) car servant à occuper le gogo. Jusqu’à quand durera cette mascarade d’un désastre français ? Partie 2.

| les Mots justes.
« Je reconnais volontiers à Florian Philippot un grand dynamisme dans l’opposition au passe sanitaire et lui concède un certain leadership dans l’expression manifestante de ce combat.
Pour autant je considère comme un peu fort de café vénézuélien de voir quelques uns des nôtres, comme je le lis de plus en plus sur les réseaux sociaux, soudainement tentés par un ralliement à son panache jacobin oubliant qui il est, quelles sont les tendances politiques profondes qui commandent son engagement, du gaullisme de gauche mal assimilé au chevènementisme fantasmé en passant par un chavèzisme de fête à neuneu.
On se calme ! ».
Jean-François Touzé.

| Action-réaction !…
« Vaccination obligatoire des soignants : des syndicats déposent des préavis de grève illimitée dans plusieurs villes françaises. La contestation s’organise. Ils entendent protester contre l’obligation vaccinale décrétée d’ici au 15 septembre [2021] via le projet de loi qui permet également l’extension du pass sanitaire. Le texte stipule qu’au-delà de cette date, seuls les soignants vaccinés pourront exercer.
Par ailleurs, des rassemblements sont prévus le jeudi 5 août, notamment à Lyon et Marseille. C’est à cette date que le Conseil constitutionnel doit rendre sa décision sur le projet de loi encadrant l’obligation vaccinale du personnel soignant ».
Valérie Caudron.

| Nuages.
« Encore un monde fou dans les rues, encore plus que samedi dernier qui avait déjà fait mieux que le samedi précédent. La mobilisation non seulement persiste mais elle s’amplifie. En plein été, c’est du jamais vu !
Si le régime veut désamorcer la bombe, il le peut encore par l’intermédiaire du Conseil Constitutionnel. Car voilà ce qui ressort de mes discussions avec plusieurs personnes :
L’exécutif a déclaré la guerre, le Conseil d’État a validé, l’Assemblée a voté, le Sénat a voté. Chaque fois nous attendions beaucoup de ces étapes institutionnelles, chaque fois nous avons été déçu. Il ne reste plus aujourd’hui qu’une seule étape dans le parcours institutionnel : le Conseil constitutionnel qui a désormais le pouvoir de valider à son tour ou de faire cesser cette folie.
Beaucoup de gens sont calmes et défilent pacifiquement parce qu’ils espèrent dans le Conseil Constitutionnel, parce qu’il reste une possibilité d’arrêter cette folie, parce qu’il reste cette ultime étape qui peut tout changer. Si par malheur le CC devait valider la loi, il n’y aurait plus ensuite d’issue institutionnelle, légale, juridique et pacifique pour arrêter cette folie.
La rue deviendrait alors la dernière arme et inévitablement il y aurait une montée en puissance de la violence. Si le CC valide, beaucoup, vraiment beaucoup d’opposants à cette loi considéreraient que c’est le régime lui-même, tout le régime qui leur déclare la guerre.
Les Gilets jaunes pourraient n’avoir été qu’un avant-goût. De terribles événements se préparent peut-être en ce moment ».
Jonathan Sturel.

| Mergitur.
« Il n’y a pas encore 6 mois, suite à l’affaire retentissante de #MILA, notre Président de la République s’intronisait comme ultime rempart et grand défenseur de cette cause nationale : “La Liberté d’Expression”. Cette délicieuse et historique “tradition française” outrancière et revendiquée, qui permettait toutes les caricatures…
Avec sa rhétorique du “en même temps” désormais bien connue, notre Président aussi expansif que confiant surenchérissait solennellement en déclarant :
“En France le délit de Blasphème n’existe pas”
Notre petit Prince devenu grand Kapo, celui la même qui faisait notamment la leçon aux musulmans de France, vient une énième fois de se vautrer dans ses innombrables mensonges et interminables contradictions.
Aujourd’hui, notre Seigneur devenu Despote, ne supportant pas le grime moqueur, vient de porter plainte pour cette caricature.
Il y a dans notre époque cette imposture indicible qui repose sur l’inversion des valeurs absolues.
Si le “défenseur” n’est qu’en réalité que le “fossoyeur”, c’est bien parce que le “Roi” n’est qu’un “gamin arrogant” a qui ont a laissé croire qu’il pouvait impunément insulter l’intelligence de tout un peuple ».
Gérard Boyadjian.

| Mémoire.
« Tu te plains, citoyen général, de n’avoir pas reçu du Comité une approbation formelle à tes mesures. Elles lui paraissent bonnes et pures, mais éloigné du théâtre d’opération, il attend les résultats pour se prononcer : extermine les brigands jusqu’au dernier, voilà ton devoir ».
Carnot répondant au général Turreau sollicitant par écrit l’aval du Comité de salut public (8 février 1793).

| Jouer collectif.
« Le plus “fascinant” avec les FakeNews du gouvernement sur le #PassSanitaire, c’est que 95% des médias, des élus, des syndicalistes, des “intellectuels”, des éditorialistes, du show-biz couvrent et soutiennent ces bobards gros comme des maisons ».
Romain Schweitzer.

| Savoir douter.
« Ce qui est invraisemblable dans cette période de doute, c’est la campagne des pro vaccins contre les autres. Sans doute cela sert il à les rassurer qu’ils ont fait le bon choix. Cependant, puisque le vaccin les protège, pourquoi emmerdent-ils les autres ceux qui doutent ? Cette volonté de se masquer à soi-même leurs propres doutes les poussent à accepter une société de la surveillance inédite dans l’histoire de l’Humanité. Ce n’est pas le vaccin la question, ce sont ceux qui se prosternent devant lui. Personnellement je ne suis pas antivax par principe, mais j’ai des doutes sur les bonnes intentions de Macron et de Big Pharma ».
Alain-Angel Assius.

| Que des malveillants.
« Hier j’ai attrapée un coup de soleil malgré la crème solaire. C’est sûrement à cause de ceux qui n’en ont pas mis ».
Stéphanie Heiligenstein.

| Padamalgam à la carte.
« Dans la série… “Et ensuite ils s’étonnent qu’on les appelle journalopes”…
Les covidistes et autres “bien-pensants” s’empressent de faires des amalgames pour les manifestants anti pass-pénitentiaire comme ils l’avaient fait pour les gilets jaunes…
Sur les 2 millions de manifestants dans toute la France samedi dernier une petite dizaine d’imbéciles s’en sont pris à une tente de dépistage à Montpellier, et là de suite les gros titres sur les chaines d’intox en continu pour faire passer les 2 millions de manifestants pour des violents…
Du style “La radicalisation des anti-pass inquiète”…
Par contre quand des “chances pour la France” attaquent chaque jour des français pour les voler, les violer, ou simplement les frapper… Quand ces “chances” attaquent régulièrement les pompiers ou la police dans les cités… Quand des clandestins agressent des français… Quand les soi-disant “mineurs isolés” font exploser les chiffres de la délinquance, etc, etc…
Là bien sûr le “Padamalgam” est le mot d’ordre, et faire des amalgames est passible de la 17ème comme pour Zemmour ayant osé parler des chiffres concernant les soi-disant “mineurs isolés”…
Bref, le “padamalgam” est imposé uniquement quand ça sert les idéaux des “bien-pensants”, mais par contre les amalgames sont de rigueur quand il s’agit de salir leurs opposants… ».
Bernard Floriot.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Vers ou Déjà en Dictature ? [3]

| France | Endkampf | Ils ont dit | BforBORDE | Se coucher devant Big …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer