Accueil / Actu / Afghanistan, Afrique, Levant, Russie

Afghanistan, Afrique, Levant, Russie

| Quai d’Orsay | Point de presse du 10 novembre 2017 | Extraits |

Comme cela nous a été suggéré par quelques lecteurs historiques du blog, Nous reprenons une vieille habitude : reposter les Q&R du Point de presse quotidien, tenu au Quai d’Orsay. Ces reprises seront faites sans commentaire de notre part. Bonne lecture à tous.

(…)

| Q. Le ministre déclare ce matin qu’« il importe que lui-même (Saad al-Hariri) fasse ses choix » Avez-vous des indications que Hariri n’est pas en capacité de faire ses propres choix ? Avez-vous pu rendre visite à M. Saad Hariri et avez-vous constaté la liberté de mouvement dont Jean-Yves Le Drian a parlé ce matin ?

R. Notre ambassadeur en Arabie Séoudite a rendu visite à M. Saad Hariri, à son domicile, au retour du voyage qu’il a effectué aux Émirats arabes unis, auquel le ministre a fait référence ce matin.

Comme le ministre l’a dit, nous souhaitons que M. Saad Hariri dispose de toute sa liberté de mouvement et soit pleinement en mesure de jouer le rôle essentiel qui est le sien au Liban.

| Q. Est-ce que Paris serait prêt à donner une aide militaire en Afghanistan vu la croissance de la présence de DA’ECH et la réduction des opérations contre le groupe en Syrie/Irak ?

R. La stabilité de l’Afghanistan est un enjeu de sécurité pour toute la communauté internationale.

Dans un contexte de recrudescence de la violence des Taliban et d’enracinement de DA’ECH dans le pays, il est nécessaire que l’engagement militaire de l’OTAN en Afghanistan soit maintenu en soutien des autorités afghanes. Nous poursuivons notre soutien politique et financier à l’opération Resolute Support.

Comme vous le savez, la France est par ailleurs engagée dans la lutte contre le terrorisme par des opérations d’ampleur dans plusieurs régions, dont le Sahel et la zone Syrie-Irak dans le cadre de la coalition internationale contre DA’ECH.

| Q. Les sécessionnistes anglophones au Cameroun ont tué au moins deux gendarmes mercredi. Quelle est votre réaction ?

R. La France condamne ces crimes et réitère son appel au rejet de toute violence.

Des enquêtes ont été ouvertes par les autorités camerounaises en vue d’identifier les coupables, qui devront répondre de leurs actes devant la justice.

| Q. Je souhaiterais avoir un commentaire du Quai d’Orsay sur les derniers développements de l’affaire Yoann Barbereau. M. Yoann Barbereau a indiqué hier soir dans Envoyé spécial avoir été hébergé pendant un an à l’ambassade de France à Moscou. Pouvez-vous le confirmer et expliquer pourquoi et dans quelles conditions ? Il dit avoir fui la Russie par ses propres moyens. M. Barbereau a-t-il prévenu les autorités françaises préalablement ? Quelle est la position du Quai d’Orsay par rapport à cette fuite ? Yoann Barbereau met en cause l’inefficacité des autorités diplomatiques françaises dans son dossier. Que répond le Quai d’Orsay à ce sujet ?

R. M. Yoann Barbereau a été arrêté et condamné en Russie.

Il a bénéficié de la protection consulaire dès l’instant où il a été mis en cause. Dès lors qu’il s’est soustrait à la justice russe et s’est présenté à l’ambassade de France à Moscou pour y trouver refuge, ce ministère a pris toutes les mesures nécessaires pour l’assister et assurer sa sécurité. De nombreuses démarches ont en outre été effectuées auprès des autorités russes dans le seul but de trouver une solution qui permette à M. Yoann Barbereau de rentrer en France.

En lien étroit avec ses proches, M. Jean-Maurice Ripert, ambassadeur de France en Russie de 2013 à 2017, a personnellement veillé à ce qu’il soit pourvu à ses besoins. M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, le remercie de son engagement comme de la qualité des services qu’il a ainsi rendus.

Il souligne également que la protection des ressortissants français à l’étranger est une mission fondamentale du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, qui y est profondément attaché et y consacre d’importants moyens. Il rend hommage au dévouement et à la compétence des agents en charge des questions consulaires en France et à l’étranger.

 

 

A Propos Quai d'Orsay

Consulter aussi

Afrique, Levant,

| Quai d’Orsay | Point de presse du 14 novembre 2017 | Extraits | Comme …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer