Du 11 Septembre & du 13 Novembre à quelques pantomimes. [2]

| France | Terreur & Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

A commencé dans une ambiance surréaliste, le 1er épisode judiciaire des Tragédies du 13 Novembre 2015. Clairement, en sortira sous les Fourches caudines de l’A-justice du régime de Paris une de ces écœurantes, veules & avilissantes pantomimes judiciaires dont la voyoucratie de la Gauche financiarisée a l’intime secret. Quant au 11 Septembre : que dire de commémorations où se pavanent des ténors de la Gauche financiarisée antisémite étasunienne ? Partie 1.

| Angélisme Vs nazislamisme.
« Il est facile de déclarer la guerre au COVID, comme l’a fait Emmanuel Macron le 16 mars 2020. Mais un chef de l’État devrait réserver ces mots graves aux ennemis de la France.
La France, terrorisée par un virus, est-elle armée pour faire face à l’islam qui tue ? Le procès des attentats du 13 novembre 2015 (130 morts, à Saint-Denis et Paris) s’est ouvert mercredi à Paris et durera neuf mois. Il racontera l’horreur de ce vendredi soir. Un commando de dix djihâdistes, dépêchés par l’État islamique en Syrie, faucha à la Kalachnikov des vies sur des terrasses de bistrots (Le Carillon, Le Petit Cambodge, À la bonne bière, La Belle Équipe, Cosa Nostra). Il transforma la salle de spectacle du Bataclan en un bain de sang (90 morts). Les victimes raconteront cette barbarie. Seul un survivant du commando, le ‘Français’ Salah Abdeslam, se retrouve dans le box auprès de treize autres accusés subalternes. Mais ce tribunal ne pourra être, hélas, le Nuremberg du nazislamisme et de ses collabos : cette idéologie mortifère prospère toujours en certaines terres d’islam. L’angélisme occidental est son valet ».
Ivan Rioufol.

| Que des civils.
« 8 ans après je n’ai pas changé d’avis . On ne devrait pas banaliser Hiroshima et Nagasaki (…). Je n’approuve pas les attentats du 11 septembre . Bien entendu . C’est 2.973 victimes de trop. Mais chaque année les dates du 6 et 9 août ne devraient elles pas être commémorées également ? Là aussi les victimes étaient civiles et elles se comptent en dizaines, voire en centaines de milliers ».
Philippe Gorisse.

| Résilience.
« La première leçon à tirer est que le terrorisme peut survivre dans différentes conditions en raison de la capacité des groupes terroristes à s’adapter aux conditions environnantes. Ce qui explique en partie qu’Al-Qaïda en Irak continue de bénéficier d’une certaine influence, notamment après la défaite militaire qui lui a été infligée par les forces de la coalition internationale. L’organisation a réussi à survivre en dépit des conflits internes qu’elle avait connus, et ce, parallèlement à la vague des révoltes arabes qui ont eu lieu de 2011 à 2013. Ces conflits ont été la raison derrière la dissidence d’Abou-Bakr Al-Baghdadi et d’autres membres de l’organisation d’Al-Qaïda en Mésopotamie en prélude à la formation d’une autre organisation terroriste, celle de DA’ECH.
Par ailleurs, bien que les forces de la coalition internationale, en coopération avec les forces irakiennes, aient réussi à mettre un terme au contrôle de DA’ECH de larges segments du territoire irakien depuis fin 2018, l’organisation est toujours présente dans nombre de régions en Irak. Elle a bénéficié des circonstances liées à la pandémie du COVID-19, ce qui lui a permis de consolider son influence, d’attirer de nouveaux membres et de mener des opérations contre les forces irakiennes, à titre d’exemple, les attaques terroristes qui ont ciblé Kirkouk et Bagdad en juillet 2021. Cela s’explique par le fait que le gouvernement irakien n’avait pas la force nécessaire pour lancer des projets de reconstruction dans les régions où était implantée l’organisation après l’arrêt des opérations militaires. Cette situation a donné à l’organisation un espace pour exercer à nouveau une influence ».
Dr. Eman Ragab.

| Taliban.2.
« Avant leur chute en 2001, les Tāliban donnaient refuge à des organisations terroristes comme Al-Qaïda et protégeaient Oussāma Bin-Lāden. En 2021, une nouvelle version des Tāliban est apparue, une version plus pragmatique. Ils ont appris de leurs erreurs et de leur première expérience. On a vu apparaître une nouvelle génération de Tāliban qui ont une pensée différente des dirigeants traditionnels qui suivaient une ligne rigoriste comme le mollah Mohamad Omar (…). Je pense qu’à court terme, les Tāliban tenteront de se démarquer de leur version précédente de 2001 et d’être plus pragmatiques afin de pouvoir surmonter les nombreux défis auxquels ils sont confrontés ».
Dr. Ahmed Sayed Ahmed, expert des relations internationales au CEPS d’Al-Ahram.

| Filiale.
«  Il [ISIS-Khorassan] s’agit de l’une des branches de l’organisation terroriste DA’ECH qui est apparue en janvier 2015 et qui s’est propagée dans plusieurs pays, une partie se trouve en Afghanistan, au Pakistan, en Iran et au Turkménistan, et une autre partie se trouve en Inde et en Asie centrale. Il existe un désaccord idéologique entre cette organisation et les Talibans qui l’accusent d’être pro-occidentale et pro-américaine. Les Talibans ont réussi à réduire son influence dans de nombreuses régions afghanes, l’obligeant à se réfugier dans les montagnes sur les frontières entre l’Afghanistan et le Pakistan. Cette organisation tente désormais de se revitaliser, profitant du chaos et des troubles. En effet, elle a mené une attaque sanglante contre les forces américaines deux jours avant leur retrait fin août, faisant des dizaines de blessés et 170 morts dont 13 soldats américains, ainsi que des citoyens afghans et des membres du mouvement taliban. Elle essaie de dire qu’elle existe. Elle est aujourd’hui l’un des principaux acteurs de l’équation afghane, vu le climat d’insécurité. Partant, la prochaine période témoignera de tensions, de violences et d’instabilité ».
Dr. Ahmed Sayed Ahmed, expert des relations internationales au CEPS d’Al-Ahram.

| Dehors.
« Nous renverrons les Tāliban de l’intérieur, chez eux… »
Marine Le Pen.

| New order.
« Imposer la charia à tous pour sauvegarder la liberté religieuse d’une minorité… le progressisme sera notre caveau ».
Isabelle Douna.

| Linkage.
« Le 11 septembre 2001, le monde a définitivement basculé. Le monde d’avant est mort ce jour-là et j’ai presque envie de dire que toute proposition gardée la crise sanitaire que nous avons connu et que nous connaissons encore aujourd’hui est liée finalement à l’attaque des Twin Towers en ce sens où ces deux événements ont permis aux états de prendre des mesures d’exception au nom de la sécurité, entendez par là restreindre nos libertés un peu plus sans régler le problème et bien entendu sans nous les rendre. À chaque fois on a endormi les foules au nom de l’intérêt général et on a pourchassé les opposants à ces restrictions. Généralement ces chasses aux récalcitrants se sont opérées non pas par des lois votées par les parlements mais par le contrôle social et cela s’est accentué avec le Coronavirus grâce aux réseaux sociaux ».
Éric Martouni.

| Parodie(s).
« Faire juger Buzyn par la CJR… c’est faire juger Abdeslam par un imam du 93… ».
Patrice Burnier.

| Fragrances.
« Zemmour n’est officiellement pas candidat… Pendant ce temps le gouvernement prend 1/3 du temps de parole… Si ce n’est pas une “dictature”, ça sent de plus en plus fort… ».
Damien Bouticourt.

| 2 poids, 2 mesures.
« États-Unis : l’obligation vaccinale ordonnée par Joe Biden ne s’appliquera pas aux migrants accueillis à la frontière sud ».
Louis Montpellier.

| Charia.
« En décembre 2017, l’imam Tataï cite un hadith appelant à tuer les juifs pendant son prêche du vendredi. Le tribunal estime ne pas avoir à apprécier le bien-fondé d’un texte religieux et ne voit pas de volonté d’inciter à la haine dans le fait de dire aux musulmans qu’ils devront prendre les armes pour tuer des juifs afin de réaliser la prophétie d’Allah. Sous couvert de texte religieux, on peut appeler à tuer des juifs en France. Tranquillou bilou ».
Hala Imamette Oukili.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Kaboul : La Chute (ou la Libération, c’est selon) !… [4]

| Afghanistan | Géostratégie | Ils ont dit | BforBORDE | Chute, pour les uns, …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer