Pyromane, puis meurtrier : La Doxa victimaire dans les faits… [1]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Les causes peuvent-elles être sans effets ? C’est un peu ce que nous chantent, sur tous les airs connus, les aficionados de la Doxa victimaire, née des fantasmes, ou plutôt des calculs, de cette Gauche financiarisée européiste, toujours à la recherche du profit maximal avec des dépenses minimales. In fine, que lui chaut que les navires-négriers des ONG – qui lui assurent, à flux tendus, une main d’œuvre exploitable & corvéable à merci – permettent à ISIS/DA’ECH & co. de projeter (au sens militaire du terme) ses Unlawful combatants, incendiaires puis égorgeurs, sur notre sol. Au fond, tant que les latifundiae & les Amatrucs & Co. centers tournent !… Partie 1.

| Priorités.
« Si Gérald Darmanin mettait un peu moins d’énergie à fliquer les honnêtes citoyens à coup de #PassSanitaire, il pourrait s’occuper d’expulser les clandestins pyromanes avant qu’ils n’assassinent des Français (…) Inexpulsable ? Alors il aurait dû rester en prison ! Que Gérald Darmanin ose la ramener après un tel fiasco de son gouvernement en dit long sur l’absence totale de sens moral (sans même parler de la compétence) du ministre de l’Intérieur  ! ».
Stéphane Ravier.

| Utiles, voire indispensables.
« Ce gouvernement et tous les eurocrates fanatiques nous disaient depuis des années que les frontières étaient inutiles et synonymes de repli nationaliste et de guerre. Avec cette crise sanitaire, ils en ont pourtant mis partout autour des départements et même des logements avec le confinement. Les frontières, ça protège ! »
Julien Odoul.

| Vox macroni.
« Les défenseurs du passe sanitaire, vous le remarquerez en lisant leurs commentaires nombreux sur les réseaux et en les entendant dans les media, ne critiquent jamais Macron ni le gouvernement ni la gestion de crise. Ils ne critiquent que les opposants au passe et par prolongement les non-vaccinés.
Macron et ses sbires ont réussi le tour de magie de faire croire à une partie des Français que les responsables de leur malheur n’étaient ni Macron ni ses sbires mais l’autre partie des Français.
Macron et ses sbires ont laissé les frontières ouvertes depuis des mois, y compris lorsqu’on commençait à entendre parler de Delta dans les autres pays. Vous avez tous autour de vous des gens qui depuis des mois prennent l’avion sans être jamais contrôlés ni au départ ni à l’arrivée. Ce pays est une passoire, exposé à tous les vents et indéfiniment condamné à voir arriver sur son territoire tous les variants du monde quelques jours après leurs apparitions respectives où que ce soit sur la terre.
Et pourtant, les défenseurs du passe sanitaire, au lieu de critiquer Macron et ses sbires qui sont les responsables de tout, se déchaînent contre les non-vaccinés comme les hyènes manipulées qu’ils sont. La Macronie se frotte les mains : elle a réussi, avec la complicité des media, à installer dans la population cette fameuse division qui lui permet maintenant de s’éclipser du banc des accusés ni vu ni connu ».
Jonathan Sturel.

| Vox foedi.
« Fliquer et contrôler le QR code d’honnêtes citoyens qui boivent un café en terrasse mais être incapable d’expulser un clandestin rwandais pyromane. C’est l’effarante réalité de notre pays, celle d’un État détourné du but qui devrait être le sien : protéger la France et les Français ».
Jordan Bardella.

| Résistance, mode d’emploi…
« Voilà…
Nous avons voulu aller au restaurant aujourd’hui et en nous mettant assises, sur ma serviette, il y avait une petite carte de visite à remplir avec Nom, Prénom & téléphone avec au dos un QR code.
J’ai demandé si nous devions le remplir.
La réponse a été oui.
Dans un élan, nous nous sommes levées et sorties.
Le restaurateur nous a dit ‘n’avoir pas le choix’ et j’ai répondu qu’on avait toujours le choix… le choix de partir …
C’est ce que nous avons fait pour entendre… en guise d’au revoir… adieu.
Nous avons trouvé un autre restaurant et nous y sommes bien sans rien remplir.
Résistance… on a toujours le choix même de rentrer chez soi et manger deux œufs sur le plat ».
Lazarette Coelho Barbosa.

| Cible(s).
« Quiconque s’attaque à un symbole chrétien en France ne cible pas la ‘communauté chrétienne’, mais la France elle-même. Notre Histoire est ce qu’elle est, nos racines et notre culture ne remontent pas à la révolution française, n’en déplaise à ceux qui voudraient les déconstruire ».
Sébastien Jallamion.

| Lutte des Pass.
« En instituant le pass sanitaire, le gouvernement a joué au billard en dressant une partie des Français (restaurateurs, cafetiers, transporteurs, commerçants…) contre les autres. Le plus simple est de lui renvoyer la balle en boycottant autant que possible les lieux qui exigent des pass sanitaires. Ces mêmes restaurateurs, cafetiers, transporteurs… en tireront les conclusions et finiront par faire savoir au gouvernement qu’ils le tiennent pour responsable de leur perte de chiffre d’affaires.
Il faut agir comme les boursicoteurs américains qui utilisent les réseaux sociaux pour acheter ensemble et faire monter des titres que de grands groupes jouent à la baisse. Pris à revers, les grands manipulateurs du marché y ont laissé leur chemise. Il faut montrer à Macron qu’une population unie peut obliger lui-même, ses ministres, le Conseil d’Etat et le Conseil constitutionnel à manger leur chapeau ».
Yves Mamou.

| La peur n’est pas le courage !…
« ‘Je suis vacciné, je sauve des vies’: toute la misère morale et intellectuelle de notre époque est contenue dans ce slogan mièvre et assez stupide. Arnaud Beltrame a sauvé des vies. Les soldats du Commando Hubert qui sont morts pour libérer des otages ont sauvé des vies. Les médecins, les pompiers sauvent des vies. Le discutable ‘principe de précaution’ ne transforme pas des pleutres en héros. Quand on se vaccine, on se protège soi-même contre le développement de la maladie mais il n’y a aucune vertu civique dans cette démarche, comme dans tout ce qui est inspiré par la peur (…) ».
Pr. René Chiche, professeur agrégé de Philosophie, membre du Conseil Supérieur de l’Éducation (CFE-CGC).

| Questions.
« Qui aurait pu croire qu’un jour des hôpitaux refuseraient des patients s’ils n’ont pas de pass sanitaire ?
Qui aurait pu croire qu’un jour des citoyens seraient employés bénévolement pour fliquer leurs semblables ?
Qui aurait pu croire qu’un jour des hôpitaux préféreraient payer des vigiles pour contrôler les pass sanitaires plutôt que d’engager du personnel soignant ?
Qui aurait pu croire qu’un jour vous pourriez perdre votre travail si vous n’êtes pas vacciné ?
Qui aurait pu croire qu’un jour on nous dirait que les services hospitaliers sont débordés pendant que dans le même temps on ferme des centaines de lits ?
Qui aurait pu croire qu’un jour en France on demanderait à des restaurateurs ou autres commerçants de trier leurs clients ?
Qui aurait pu croire qu’un jour on obligerait toute une population à se faire vacciner sous la menace de privation de liberté ?
Qui aurait pu croire qu’un jour un président traite ‘d’ultra violents qui voudraient détruire la démocratie’ des centaines de milliers de gens qui crient à la liberté ?
Qui aurait pu croire qu’un jour on imposerait des lois anti constitutionnelles ?
Qui aurait pu croire qu’un jour tant de gens accepteraient tout ça sans réagir ? ».
Internaute anonyme.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Gérontocratie US Vs Taliban : Retour de la Théorie des dominos ?

| É-U / Afghanistan | Géostratégie | Eber Haddad | Retour sur la Question afghane …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer