Afghanistan : Mélange des genres & logorrhée [2]

| Occident | Géostratégie | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Défaite afghane consommée ou pas, certains membres de l’Otano-européisme (notamment les régimes de Rome & de Paris) n’ont toujours pas laissé au vestiaire leurs suffisance & arrogance. Mieux, nos matamores de jardins d’enfants, infoutus de tenir tête à une Turquie à qui leurs firmes continuent de vendre armes, navires & aéronefs, Business is business. En désespoir de cause, nos Latins crétins agitent leurs hochets woke & droits-de-l’hommistes en un Orient compliqué où ils ne représentent plus rien. Épisode suivant : l’Irak ? En attendant, qu’ils se payent un séance-vidéo à regarder Mosul1. Qui sait : ouvriront-ils enfin les yeux sur ceux qui combattent vraiment la terreur takfirî ? Partie 2.

« C’est une grande leçon pour d’autres envahisseurs et pour notre future génération (…) C’est aussi une leçon pour le monde. C’est un jour historique, c’est un moment historique et nous en sommes fiers (…). Nous voulons avoir de bonnes relations avec les États-Unis et le monde (…). L’Émirat islamique a mené le djihad ces 20 dernières années. Maintenant, il a tous les droits de diriger le prochain gouvernement. Mais il reste engagé à former un gouvernement inclusif ».
Ẕabīḥullāh Mujāhid, porte-parole du Da Afghanistan Islami Amarat2 (DAIA),

« Voilà ce que l’administration Biden, son ministre des armées, Lloyd Austin, son chef d’état-major Mark Milley, son secrétaire d’État Anthony Blinken et toute sa fine équipe ont laissé aux Taliban ! Les mêmes étaient déjà impliqués dans le fiasco de Benghazi où l’ambassadeur des États-Unis et tout le personnel de cette ambassade avaient été lynchés et massacrés alors que des navires de guerre étaient à moins de 3 km des côtes et des hélicoptères chargés de commandos à proximité. Obama, Biden et Clinton avaient décidé de les abandonner comme ils l’ont refait à Kaboul laissant derrière les lignes ennemies 15.000 Américains et 60.000 Afghans qui avaient travaillé avec eux.
Ces armes seront utiles à plusieurs mouvements terroristes de par le monde. L’administration Biden a les mains trempées de sang.
Les Chinois, les Russes et les Iraniens vont se régaler de certains modèles comme les hélicoptères Blackhawk et autres babioles de la sorte.
NB: on parle de l’exécution de ce retrait pas du principe. Si on veut y mêler les Accords de Doha ou Trump, ce sera hors sujet et donc immédiatement effacé.
Sources : Spécial Inspector General for Afghan Reconstruction (SIGAR) et le GAO (US Government Accounting) ».
Eber Haddad.

| Q. Pourquoi, Londres et Paris voulaient-ils tant une Safe zone à Kaboul ?

Jacques Borde. Je terminai un précédent entretien, à notant « qu’il serait opportun que nous cessions de péter plus haut que notre c…l ».

Apparemment, Londres et Paris n’ont toujours pas saisi le sens profond du mot défaite. C’est le coup classique du train de retard. Ou, en ce qui nous concerne, plus le submersible de retard !…

| Q. Paris parlait de « plusieurs milliers d’Afghans et d’Afghanes que nous souhaitons protéger » ?

Charlotte Sawyer. Emmanuel Macron nous prend pour des abrutis. Rappelons-lui cet enchaînement de dates :

-décembre 2014, départ du dernier soldat français d’Afghanistan ;
mai 2017, Macron, dans une élection aussi claire (sic) que celle de Biden, devient (élu, me semblant un brin exagéré à ce sujet) président de la République française ;
-août 2021, prise de Kaboul par les troupes du Da Afghanistan Islami Amarat (DAIA).

Il a fait quoi pendant 4 ans votre Jupi-Atlas Macron ?

| Q. Le matériel tombé aux mains des Tāliban, les versions divergent toujours ?

Jacques Borde. Oui et non, bien que la liste a été affinée. À se fier au US Government Accounting Office (GAO) et au Spécial Inspector General for Afghan Reconstruction (SIGAR), nous en serions à :

-22.174 Humvee.
-334 M1117.
-155 MRAP Maxpro.
-42.000 Pick-up, SUV.
-8.000 camions.
-64.363 Fusil-mitrailleurs.
-162.043 radios & systèmes de communucation.
-16.035 systèmes de vision nocturne.
-358.296 fusils d’assaut.
-123.295 armes de poing.
-176 pièces d’artillerie.
-33 Mi-17 (hélicos russes).
-33 UH-60 Blackhawk.
-43 MD-530 Cayuse.
-4 C-130 Hercules.
-23 Embraer EMB-314/4-29 Super Tucano.
-28 Cessna 208 Grand Caravan.
-10 Cessna AC-280 Combat Caravan.

Selon The Times, « Les #talibans seraient désormais en possession d’environ 85 milliards de dollars d’équipement militaire américain dont 75.000 véhicules, 200 avions et hélicoptères et 600.000 armes légères ».

Toutes les sources – à commencer par le Military Balance 2021 – ne s’accordent pas sur ces chiffres qui, néanmoins, nous donnent un ordre d’idée. Les chiffres concernant les armes de poing et d’épaule, ainsi que le nombre d’aéronefs, semblent quand même fantasmagoriques.

Néanmoins, comme le montrent de plus en plus de reportages (notamment à l‘Aéroport de Kaboul), beaucoup de matériels, y compris civils, ont été détruits ou endommagés par les Américains.

| Q. Fiasco général des Occidentaux ?

Jacques Borde. Oui. De mauvais chefs – qu’ils se nomment Biden, Milley, Macron, Le Drian, ou même Salvani, importe peu – vous mènent rarement à la victoire.

Le pire est que cela nous ferait, presque, oublier ceux qui donnent tout pour nous défendre et nous protéger. Comme Annamaria Tribuna, de l’Aeronautica Militare Italiana (AMI)3.

| Q. Vous pouvez préciser ?

Charlotte Sawyer. Annamaria Tribuna, à Kaboul aux commandes de son C-130J Herk, ce pilote engagé dans l’Opération Omnia Aquila a sauvé la vie de ceux qu’elle emmenait à son bord. Tandis que l’avion était pris pour cible à partir des reliefs environnant l’aéroport, elle n’ a pas hésité à 4.000 pieds à cabrer son zinc à la verticale évitant ainsi d’être touchée par les tirs. Elle a ensuite tiré des leurres pour protéger son appareil et ses passagers.

| Q. Pourquoi Kaboul a rejeté l’offre de Safe zone proposée par Londres et Paris. Pour quelles raisons au juste ?

Jacques Borde. Prenons la question dans l’autre sens : pourquoi discuter avec Londres et, surtout Paris qui, en Afghanistan, a jeté l’éponge il y a sept ans déjà (2014) ?

Charlotte Sawyer. Tout ça était tout à fait prévisible.

Pour le porte-parole du Bureau politique des Tāliban, Muhammad Suhail Shaheen4 : « Ce n’est pas nécessaire, l’Afghanistan est un pays indépendant. Peut-on créer une telle zone en France ou au Royaume-Uni ? ».

Suhail Shaheen d’expliquer que « chaque Afghan pourra de toute façon, après le 31 août [2021], voyager à l’étranger s’il le souhaite (…). Comme c’est le cas dans n’importe quel pays, il ou elle devra avoir les documents appropriés : passeport, visa. S’il dispose de cela, chacun pourra quitter l’Afghanistan et y venir en provenance d’un autre pays (…) Nous essayons, parce que c’est très important, de rouvrir l’aéroport [de Kaboul] au plus vite ».

Jacques Borde. Alors qu’un rapport d’experts (sic) de l’ONU affirmait que les Tāliban disposent de listes d’opposants qu’ils traqueraient, Suhail Shaheen a rejeté les allégations du machin5.

« Ce rapport est sans fondement. Ils [le rapport] affirment qu’il existe une liste pour cibler les gens, les chercher, les identifier, les arrêter et les tuer. Mais il n’y a rien de tel », assure Suhail Shaheen, qui a ajouté que des investigation ont été menées sur ces accusations et que « certaines personnes à l’origine de ces informations, des membres du NDS, le Service de Renseignement (SR) de l’administration sortante à Kaboul » ont été arrêtées. Selon lui, elles « ont fait cela pour créer un climat de peur parmi les gens. Mais de notre côté, il n’y a pas de liste noire, il n’y a aucune liste. Et on a accordé une amnistie générale à tous ceux qui travaillaient avec les forces étrangères ou avec l’administration de Kaboul ».

Sinon, un migrant (sic) afghan de 26 ans, soupçonné d’avoir violé une femme enceinte à Calais (Pas-de-Calais), a été mis en examen pour viol et incarcéré a-t-on appris auprès du procureur de la République de Boulogne-sur-Mer…

[À suivre]

Notes

1 Film de guerre de 2019 écrit et réalisé par Matthew Michael Carnahan. Le film est basé sur la Bataille de Mossoul de 2016, qui a vu les forces du gouvernement irakien et ses alliés reprendre la ville à DA’ECH), qui la tenait depuis juin 2014.
2 Ou Émirat islamique d’Afghanistan. Dont la devise est classiquement la Aš-šahāda (Chahada) : Lā ʾilāha ʾillà l-Lāh, Muḥammadun rasūlu l-Lāh (Il n’est point de divinité si ce n’est Dieu, Muhammad est le messager de Dieu).
3 Ou armée de l’Air italienne.
4 Qui fut aussi le patron du Kabul Times.
5 Nom donné à l’ONU par le général de Gaulle.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Kaboul : Le Jour d’après ! [3]

| Afghanistan | Géostratégie | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Visiblement, beaucoup …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer