Pyromane, puis meurtrier : La Doxa victimaire dans les faits… [3

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Les causes peuvent-elles être sans effets ? C’est un peu ce que nous chantent, sur tous les airs connus, les aficionados de la Doxa victimaire, née des fantasmes, ou plutôt des calculs, de cette Gauche financiarisée européiste, toujours à la recherche du profit maximal avec des dépenses minimales. In fine, que lui chaut que les navires-négriers des ONG – qui lui assurent, à flux tendus, une main d’œuvre exploitable & corvéable à merci – permettent à ISIS/DA’ECH & co. de projeter (au sens militaire du terme) ses Unlawful combatants, incendiaires puis égorgeurs, sur notre sol. Au fond, tant que les latifundiae & les Amatruc & co. centers tournent !… Partie 2.

| Inversion.
« Si l’on demeure en liberté après avoir brûlé une cathédrale, mais que les foudres de l’État s’abattent toutes entières sur une personne portant une pancarte, est-ce à dire qu’aux yeux de notre société, des mots peuvent être plus graves que des crimes ? ».
Sam Uel.

| Douce France…
« Au Fouquets, les touristes étrangers sont refoulés. Le QR code international n’est pas compatible avec le pass français ».
Louis Montpellier.

| Volonté d’en finir ?…
« Quand on finit de faire couler les restaurateurs en leur faisant croire qu ils vont avoir des clients avec le pass sanitaire ».
Alexandra Poncet.

| Mort cérébrale.
« Le fait que la loi qui instaure le #PassSanitaire ait pu passer toutes les étapes du processus législatif sans problème jusqu’à sa validation par le Conseil Constitutionnel ne fait que prouver à quel point ce sont nos institutions qui sont malades. Il serait temps de les vacciner ».
Sébastien Jallamion.

| Confusion des genres.
« Le rôle de la Police municipale est de faire respecter l’ordre public et de lutter contre la délinquance, pas de fliquer les restaurateurs, les touristes et nos compatriotes ».
David Rachline.

| Vrai.
« Si la crise était sanitaire on recruterait des infirmières à l’hôpital pas des vigiles… ».
Debloc Clovis Christophe.

| Jusqu’à quand ?
« L’homme, Rwandais qui devait quitter le territoire français en 2019, a incendié la cathédrale de Nantes en 2020 puis, comme on l’a laissé relativement tranquille, sans Passe Sécuritaire (ça c’est réservé aux brimades contre le peuple réfractaire), en a profité maintenant pour massacrer un prêtre. Voilà voilà.
Mais rassurez-vous, du moment que vous présentez votre Ausweis numérique pour boire une bière, l’essentiel est sauf ».
Anne-Sophie Chazaud.

| Khmers verts.
« Elles et ils sont pire que les Tāliban, la Charia et le djihâdisme réunis et il n’existe d’autre antidote que de combattre, pourfendre et dénoncer au quotidien leurs lubies, leurs fantasmes et diktats. Comme il ne faut hélas pas compter chez nous sur les “libéraux” pour les éradiquer, nous n’aurons d’autre alternative que de taper chaque jour sur le clou de leur imbécilité, de leurs outrances et de leurs menaces. Voilà, pour aujourd’hui, c’est fait ».
L’Objecteur Médiatique.

| Bacha Bazi.
« Un Afghan de 60 ans avec une fille de 12 ans qui dit : ‘C’est ma femme’. Les Américains constatent de nombreux cas d’hommes fuyant Kaboul avec des épouses mineures ».
Louis Montpellier.

| On se le demande.
« Pourquoi l’Etat française accepte de tuer des islamistes terroristes dans les pays d’Afrique et on fait tout pour ne pas le faire sur notre propre territoire ? ».
Cosimo Principale.

| Déjà…
« Il y a un an, je publiais ça ..qui reste tout à fait d’actualité : Tiens ! Je me suis posé une petite question : pourquoi DA’ECH vise-il généralement les pays européens lors de ses attentats et non, par exemple, le Japon qui participe aussi à la coalition contre ce mouvement terroriste islamiste en Irak ? Serait-ce parce qu’ils savent que ce pays asiatique pratique la peine de mort et non les États européens ? ».
Isabelle Douna.

| Risque.
« Ce qui m’énerve au plus haut point, c’est quand on fait le rapprochement “peine de mort” avec “prévention du crime” ou “sécurité des français”… Car la peine de mort n’a jamais été conçue pour ces raisons, mais uniquement pour rendre justice aux familles des victimes…
Oser dire que la peine de mort n’a jamais empêché les meurtres, les actes de barbarie, les massacres et autres pour justifier son abolition, alors autant abolir la prison car depuis que les prisons existent cela n’a jamais empêché les vols, les bandits de grands chemins, le chantage, les viols, les cambriolages et j’en passe…
Bref, ras-le-bol quand on pense qu’une sanction devrait être “pédagoqique” ou “préventive”, en oubliant qu’elle est faite surtout pour les victimes qui ont besoin de justice… Sinon qu’ils ne s’étonnent pas si ensuite les gens se font vengeance... ».
Bernard Floriot.

| Quel intérêt ?…
« Je ne suis pas pour tuer par plaisir, mais je suis pragmatique… est ce juste de garder en taule au chaud avec 2 ou 3 repas par jour, téléphone et télé un enc… de terroriste pendant que des gens qui n’ont rien fait de mal sont laissés à la rue dans l’indifférence générale ?
De plus, c’est un risque de garder un tueur en série en vie… risque pour les gardiens et un autre risque pour le reste de la population quand il sortira… ».
Max Boussan.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Responsabilités allemandes.

| Allemagne / France | Géostratégie | Jean Pierre Aussant | Le rôle tenu par …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer