À Washington, l’Après-Chute de Kaboul pourrait être chaude !…

| États-Unis | Géopolitique | Eber Haddad |

Eber Haddad, dans ce texte – écrit avant la chute définitive du pays entre les mains des Tāliban – a choisi de revenir sur les implications internes de la gestion du dossier afghan par l’administration Biden. Édifiant, une fois de plus. Le titre est de la Rédaction.

Par son incompétence, sa sénilité ou les deux à la fois, Biden a infligé à l’Amérique sa plus lourde défaite et la plus humiliante de son Histoire. Et cela sans même combattre ! La décision d’abandonner l’Afghanistan dans les conditions catastrophiques que l’on connaît aura des lourdes répercussions pour de nombreuses années sur les États-Unis. Le prestige de ce pays est sérieusement entamé et il faudra du temps et beaucoup d’efforts pour rétablir confiance et crédibilité. Le Parti démocrate en paiera le prix aux prochaines élections législatives mais avant ça Biden doit être destitué et comme la vice-présidente, qui constitutionnellement devrait lui succéder, est encore plus nulle que lui et forcément plus dangereuse, raison pour laquelle on ne l’entend même pas en ce moment, elle devra être « démissionnée » pour laisser la place à quelqu’un de plus compétent élu par le Congrès, comme le stipule la Constitution. Ce scenario s’est déjà produit en 1973 pour Spiro Agnew, le vice-président qu’on a fait démissionner et remplacer par Gérald Ford, pour pouvoir se débarrasser de Nixon qu’on ne voulait pas voir succédé par un président encore plus indésirable.

Il est incompréhensible que les forces américaines aient été obligées de quitter l’Afghanistan en abandonnant sur place du matériel ultra sophistiqué et secret comme des hélicoptères Blackhawk, des véhicules blindés de la dernière génération, dont on se demande pourquoi même on les avait envoyés sur place alors qu’on savait que le retrait d’Afghanistan était programmé, des drones, d’énormes quantités d’armes légères et des missiles de précision. Il y en a pour plus de 3 Md$US et les terroristes sont à présent équipés pour une bonne dizaine d’années avec ce qu’on trouve de mieux sur le marché ! Cela fera certainement le bonheur des Chinois, des Russes et des Iraniens… Sans compter les sommes énormes laissées en liasses et recueillies par les Tāliban, on parle de plusieurs centaines de millions de dollars ! La Base aérienne de Bagram, quartier général de l’armée américaine, a été évacuée au milieu de la nuit sans même prévenir les militaires afghans alors qu’elle n’aurait dû être évacuée qu’en dernier pour permettre de reprendre les équipements militaires, mais aussi et surtout permettre l’exfiltration de 15.000 Américains1 laissés pour compte par Biden et de quelques 60.000 Afghans qui ont travaillé avec eux. Le ministre de la Défense Lloyd Austin, le chef d’état-major, le général Mark Milley, plus intéressé par le mouvement woke, son soutien à BLM et à intégrer des transgenres dans l’armée qu’à faire son devoir de militaire exigé par sa fonction, sont tout autant responsables de cette débâcle innommable qui vient de se produire. Il n’est pas exclu que tous les trois soient accusés pénalement de dereliction of duty, de manquement à leur devoir, sans compter que Biden peut être démis par le 25ème Amendement ou même impeached. Biden n’a même pas l’excuse de dire qu’il a hérité de ce problème puisqu’en tant que vice-président d’Obama il s’en est occupé pendant 8 ans ! Il est intéressant à ce sujet de constater que les media, CNN, MSNBC ou encore le Washington Post, « qui l’ont fait roi » ainsi que de nombreuses personnalités, célébrités et membres éminents du parti Démocrate, pourtant des inconditionnels, se sont retournés contre lui, dévastés à l’idée des conséquences sur leur parti et sur les prochaines élections.

Les plus furieux de cet état de choses sont les militaires qui ne comprennent pas à quoi ont servi tous leurs sacrifices, tous ces morts et ces blessés à vie pour, non seulement, n’obtenir aucun résultat mais surtout laisser une situation bien pire encore sur le plan stratégique qu’à leur arrivée. Les familles qui ont été touchées dans leur chair par cette guerre ne sont pas près d’oublier cette débâcle et tiennent Biden pour responsable. D’ailleurs celui-ci n’arrête pas de s’empêtrer dans des explications qui n’ont aucun sens à tel point que la chaîne ABC, qui lui est pourtant favorable, a été obligée de supprimer plusieurs passages de son interview tellement ils sont faux et ne reflètent en aucune manière la réalité.

Actuellement l’armée britannique est en train d’aider des Américains et certains de leurs protégés afghans à quitter le pays !

L’armée américaine dépêchée sur place, après coup, se cantonne à rester à l’aéroport de Kaboul.

Notes

1 Chiffres, depuis, revus à la baisse par certaines sources.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Anathèmes, noms d’oiseau, etc. : La Guerre des droites (sic) a commencé ? [1]

| France | Présidentielles | Ils ont dit | BforBORDE | Plus de fleurets mouchetés …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer