Manip !

| France | Présidentielles | Vu du Droit | Me. Régis de Castelnau

Très bonne chronique de Me. Régis de Castelnau qui anime Vu du Droit. Texte repris in extenso. Le titre est de la rédaction.

Le gonflement de la bulle sondagière et sa conséquence celui de la bulle médiatique relèvent de la manipulation pure et simple. Il n’y a pas de chef d’orchestre, mais une convergence d’intérêts qui les permette. On sait depuis les européennes, les municipales, et les régionales que les instituts de sondage N’ARRIVENT PLUS À ESTIMER L’ABSTENTION. Et que c’est la raison pour laquelle ils se plantent lourdement (coucou Bellamy).

Actuellement moins de la moitié des Français sont intéressés par l’élection présidentielle et émettent des intentions de vote. Ce sont les couches supérieures qui sont favorables à Macron d’une part et la bourgeoisie à front bas qui choisit Zemmour, d’autre part. Y compris évidemment et comme d’habitude les stupides bourgeois cathos !

La majorité, c’est-à-dire les couches populaires ne sont pas intéressées pour l’instant.

Pendant que les bourgeois et leurs media s’excitent, le peuple regarde ailleurs.

Par conséquent les instituts soucieux de continuer leur petit business ont changé leurs méthodes c’est-à-dire que le critère « personne sûres d’aller voter » qui était utilisé comme élément de « redressement » des chiffres bruts est désormais utilisé pour obtenir les chiffres bruts eux-mêmes. C’est-à-dire que sur un panel de 1.200 personnes, le calcul des pourcentages portera sur moins de 600 ! Marge d’erreur 4 points minimum.

Et aujourd’hui le bal est mené par de véritables charlatans comme Harris interactive qui donne Zemmour à 17% au premier tour alors que le sondage IFOP réalisé le même jour donne Zemmour à 12% ! Quant au deuxième tour, il nous annonce Macron/Zemmour 55/45%. Alors que toutes les études qualitatives montrent qu’il est rejeté par près de 60% des Français contre 50% à Marine Le Pen !

Alors, même s’il est incontestable qu’il y a actuellement (merci les media) un moment Zemmour et une dynamique en sa faveur, il faudrait essayer de prendre les choses calmement. Comme dans TOUTES les élections présidentielles depuis 1965, les intentions commencent à se cristalliser en janvier/février. Et il est fort probable que cette fois-ci, on voit alors Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon pointer le bout de leur nez.

Éric Zemmour ne sera pas président de la République. Mais incontestablement, il roule aujourd’hui (à fond) pour Macron. Dont la réélection lui permettra de continuer tranquillement le petit business lucratif satisfaisant sa pingrerie légendaire. Le cirque médiatique soutenu à fond par le système oligarchique met le bazar dans l’opposition à Macron. C’est déjà tout bénef pour celui-ci. Mais si par extraordinaire profitant du fait, que le prix du ticket étant nettement abaissé, il accédait au deuxième tour, il s’y ferait écraser. La gauche qui aurait pu être tentée par l’abstention différentielle se précipitera pour faire castor contre Zemmour. Les couches populaires considérant ne pas être concerné par ce scrutin s’abstiendront.

PS 1. Ces hypothèses ne tiennent pas compte de l’intervention de la justice pendant la campagne comme les magistrats en ont pris désormais l’habitude. Encore que cette fois-ci, il y a toutes les chances qu’ils interviennent à nouveau pour Macron au service duquel ils se sont placés depuis le début du mandat après avoir permis son élection en 2017. Les messages envoyés à Macron avec les mises en examen de Dupond Moretti et de Buzyn ont été reçu cinq sur cinq. EDM passe son temps à se coucher devant eux.

PS 2: Ne me remerciez pas pour cette analyse, c’est gratuit et de bon cœur. Il n’y a pas que le droit dans la vie.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Éoliennes en mer, la Honte.

| France | Environnement | Halvard Mabire | Texte édifiant sur la réalité du Crime …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer