Kulturkampf & Djihâd intérieur : Partie intégrante du Endkampf… [2]

| France | Endkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Dans une posture à peu près aussi nauséeuse que celle qui nous fera accepter la trahison de Munich, puis anima Vichy, ses héritiers les plus direct, la Gauche financiarisée antisémite (& ses proxies médiatiques) refusent obstinément de nommer clairement & (suite logique) de combattre l’ennemi : les Unlawful combatants projetés sur notre sol par DA’ECH, Al-Qaïda & consorts. Certain (supposé) humoriste versé en uchronie souhaitant même un avatar du Bataclan à un polémiste bien connu. Pourtant, il n’est plus une semaine sans que tombent sous leurs coups des Français innocents. La France est donc dans une curieuse position : ses troupes combattent les terroristes takfirî chez les autres, mais baissent leur garde & leur laissent toute liberté de mouvement sur un territoire de moins en moins national & de plus en plus acquis à la Charia & la doxa takfirî. Ce aux prix de pertes de plus en plus régulières. Au moment où Paris se demande si le Mali est encore la guerre à mener, n’est-ils pas temps de se demander si ça n’est pas la France elle- même qui est notre guerre ? Partie 2.

| Us & coutumes.
« Ramadan : dans la journée, tu ne peux pas manger, boire, t’envoyer en l’air, mais tu peux égorger les sales mécréants, j’ai bon ? ».
Stéphane Revuelta.

| Se préparer.
« “Mon centre cède, ma droite recule, situation excellente, j’attaque”. (Foch lors de la première bataille de la Marne). Dans un peu plus de six mois, quand auront été dissipées les brumes de l’illusion et contrées les manœuvres de diversion, Marine Le Pen sera élue présidente de la République.
Elle doit dès à présent se préparer, organiser la transition, réfléchir aux structures et aux hommes sur qui elle appuiera son action, dessiner les contours de ce que sera son quinquennat de reconstruction nationale, travailler aux mesures d’urgence permettant le rétablissement de l’autorité de l’État et de la souveraineté française, et mettre en place un échéancier politique, institutionnel, diplomatique, économique et social ».
Jean-François Touzé.

| Questions pour le Bac 2021.
« Première question : Comment peut-on qualifier un pays dans lequel en une seule semaine ? :Une policière se fait égorger par un clandestin tunisien entré en France en 2009 et jamais extradé. Un pays où tous les jours, les forces de l’ordre et les pompiers se font attaquer par des bandes organisées. Un pays qui relaxe, en les traitants de ‘Chance pour la France’, l’immense majorité des criminels qui ont immolé des policiers enfermés dans leur voiture. Un pays qui libère un immonde assassin qui, sous prétexte d’une prétendue ‘bouffée délirante’, a défenestré une femme après l’avoir torturé une heure entière. Un pays dans lequel on incendie impunément une église et une maternelle.
Seconde question : Que comptez vous faire pour faire cesser le désastre ?
Vous avez deux heures ».
Jacques Michael Besnainou.

| Insupportable.
« Un étranger clandestin (encore) qui obtient un titre de séjour (encore) et égorge une policière avec préméditation en criant ‘Allah Akbar’ (encore). À ce stade, c’est le gouvernement qui est criminel. C’est insupportable et tellement triste. Nous pensons à ses proches, qu’elle repose en paix. #Rambouillet ».
Marion Maréchal.

| Point positif.
« L’un des points positifs de cette affaire Halimi, c’est que les institutions juives ont été obligées de se rallier à la colère de la base. Rappelons quand même que l’appel à cette manifestation n’a pas été le fait des institutions juives, mais d’ une association de bikers juifs et que le CRIF et consorts s’y sont ralliés ».
Yves Mamou.

| Ça suffit !…
« Évidemment, après le nouvel attentat qui frappe la France, et en particulier le département des Yvelines, qui avait déjà connu l’horreur avec le couple de policiers assassinés à leur domicile à Magnanville, et la décapitation de Samuel Paty à Conflans-Sainte-Honorine, nous avons droit aux sempiternelles et répétitives déclarations de nos gouvernants qui n’arrivent pas à trouver de mots nouveaux tellement tout a déjà été dit !
Maintenant, et depuis longtemps, ça suffit !
Ce terroriste tunisien vient de tuer à coups de couteau portés à la gorge cette mère de famille, agent administrative au Commissariat de Rambouillet, après avoir préparé son crime et repéré sa victime.
Il était arrivé en France en 2009 et ce n’est qu’en 2019 qu’il bénéficie d’une autorisation exceptionnelle de séjour, puis en décembre 2020, valable un an, d’une carte de séjour.
Après 10 ans d’inertie, après avoir cautionné, semble-t-il, l’abominable assassinat de Samuel Paty, il obtient le droit de rester sur le territoire…
Au fait, les milliers de personnes qui se sont félicitées sur les réseaux sociaux de cette barbarie, ont-elles été identifiées, repérées, surveillées, poursuivies, condamnées ?
Évidemment non.
Alors je prie nos gouvernants d’arrêter de nous asséner leurs surenchères verbales indécentes et insupportables.
Je les prie une nouvelle fois d’agir et je formule à nouveau encore deux impératifs :
-compléter le dispositif dont je suis à l’origine, celui de la réorganisation complète de la justice antiterroriste et du parquet national antiterroriste afin de prévenir les attentats en exploitant judiciairement tous les renseignements de terrain
-de soutenir la proposition de loi déposée par Marine Le Pen, à laquelle j’ai contribué, visant à lutter efficacement contre l’islamisme.
Tout le reste n’est que vains mots…
Cela suffit ! »
Jean-Paul Garraud, député européen & président de l’Association professionnelle des magistrats (APM).

| Peur des mots.
« Une pensée pour Stéphanie et sa famille, cette policière égorgée, encore et encore ! N’ayons pas peur des mots comme ces politiques honteux des conséquences du laxisme de leurs politiques qui n’osent pas employer le mot ‘égorgé’. J’ai regardé ces débats et ce qui m’horripile le plus ce sont les interventions de ces politiques et autres commentateurs, des Républicains à la Gauche, qui accusent le Rassemblement National de ‘récupération’.
Heureusement que le RN existe autrement qui dénoncerait une telle incompétence face à la barbarie islamiste. A les attendre on ne peut rien faire, donc il faudrait se soumettre et attendre de se faire égorger. Puisque les lois protègent les islamistes, alors il faut changer les lois et faire pression sur les pays qui refusent de reprendre les clandestins qui commettent des assassinats. Mais pour cela il faut des «couilles». Dans quelques jours, Macron rendra un hommage à cette policière, encore une victime de son incompétence, quelle honte, depuis quatre ans il n’a rien fait en matière d’immigration et a été complice de certaines mouvances islamistes, pire il a stigmatisé la police en la traitant de raciste et violente. Il transformera tout cela comme d’habitude en promesses électorales, qu’il ne tiendra pas comme d’habitude.
Merci aux forces de l’ordre de continuer à nous protéger au péril de leur vie malgré l’abandon du soutien du pouvoir politique et une justice qui rend des jugements totalement absurdes trop souvent en faveur des islamo-gauchistes. En 2022 disons stop à la lâcheté des politiques plus enclin à magouiller pour avoir un poste qu’a défendre les honnêtes gens ».
Breve Debar.

| Désillusion.
« Il y a tout juste 9 ans, je débarquais en France, heureux et excité de rejoindre le pays des Lumières, moi qui venais d’échapper aux ténèbres du monde musulman. Puis, se fut la désillusion : des élites politiques et médiatiques soutiennent ici les ténèbres que j’ai fui là-bas ».
Waleed Al-Husseini.

| Conséquences.
« Est-ce que vous vous rendez compte que si #GeorgeFloyd ne s’était pas drogué, n’avait pas utilisé de la fausse monnaie et n’avait pas résisté à son arrestation, il serait peut-être encore en vie et on aurait jamais entendu parlé des #Traoré ? Nos actes ont des conséquences ! ».
Stella Kamnga.

| Drôle d’idée.
« Quelle idée de vouloir devenir Français en France ! Si j’étais resté Hossam Messiha, cultivant ma différence et crachant sur la France du matin au soir, je serais aujourd’hui ministre de Macron ! Français patriote, on me traite de haineux. Ces gens sont des traîtres ou des fous ! ».
Jean Messiha, président de l’Institut Apollon.

A suivre…

 

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Sarkozisme, Bollorisme, etc. : la Droite alimentaire en marche !… [3]

| France | Présidentielles | | Ils ont dit | BforBORDE | Plantons un décor : …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer