Doxa victimaire : Modus operandi ou Psy Op ? [1]

| Occident | Kulturkampf | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

Aujourd’hui, sujet générique connu de tous : la Doxa victimaire. Cette gangrène du sens commun qui est l’inépuisable fond de commerce de l’indigénisme racisé. Objet de tous les excès, elle connaît assez peu de limites. Le patriarcat blanc y est, par définition, coupable de tout. Y compris de fautes remontant à plusieurs siècles – quitte à les forger (au sens de forgerie) de toutes pièces –. En revanche ne cherchez pas la plus petite once de culpabilité dans les faits & gestes (pourtant si souvent des crimes) des rejetons de ce même indigénisme racisé. Eux, évidemment, ne sont responsables de rien & bénéficient, en sus, d’étonnantes complicités au sein des pouvoirs européistes, media & réseaux sociaux. Partie 1.

« Laurence Haïm, qui est au journalisme ce que je suis à la danse classique, celle qui avait pleuré à chaudes larmes en direct quand elle annonçait la défaite de Kerry aux présidentielles de 2004, attitude très professionnelle à l’évidence, ancienne correspondante de presse à la Maison-Blanche du temps d’Obama et ‘copine’ de Brigitte Macron, habillée et chaussée par Vuitton, est toute bouleversée que Melania Trump porte un manteau de chez Gucci à $3500… Melania était mannequin et millionnaire avant même d’épouser un milliardaire qui reverse intégralement son salaire à des œuvres charitables ! Haïm, gaucho-caviar de service se mettait en sourdine quand sa « pote » Michelle Obama allait passer des week-ends en Espagne ou des vacances extravagantes, dont elle faisait parfois partie, avec toute sa bande du show-business aux frais du contribuable en utilisant les avions du gouvernement fédéral, le tout à des coûts pharamineux… c’est pour ça que le journalisme est puant. Souhaitons à Laurence Haïm de pleurer de nouveau en Novembre 2020… ».
Eber Haddad.

« Le CSA applique la loi, mais moi je conteste ces lois (…). On va donner à des groupes privés et étrangers comme Facebook, le droit de décider à la place de la justice. Mark Zuckerberg a élu un conseil suprême qui va décider à sa place. On déjà sait qu’il y a une yéménite proche des Frères musulmans et une personne lié à George Soros ».
Eric Zemmour.

« J’aurai l’honneur de défendre #JeanMessiha suite à son éviction de Twitter. Jamais celui-ci n’a usé d’un discours haineux tandis que d’innombrables islamistes ou gauchistes véhiculent impunément la violence raciste . Au delà du cas Messiha , c’est notre liberté qui est mise à bas ».
Me. Gilles-William Goldnadel.

| Q. Mais, ça sert à quoi, au juste, la doxa victimaire ?

Jacques Borde. Vous posez la bonne question, en fait. Oubliez le narratif obsessionnel du cloaca mediatica maxima, et autres idiots utiles de la Gauche financiarisée antisémite, ça sert à beaucoup de choses en vérité.

Première fonction : passer, aux yeux du public et des réseaux sociaux, pour des victimes et non des coupables.

Comme disent nos cousins d’Amérique, ça a l’air niaiseux, mais c’est fondamental. Quand l’essentiel des activistes sont des indigénistes sectaires et ou des Antifas dans le collimateur (même si c’est bien mollement) d’agences et d’entités fédérales, car impliqués dans des violences urbaines, voir d’agressions antisémites, ça sert drôlement de pouvoir se réfugier dans cette doxa victimaire.

| Q. Agences fédérales ?

Charlotte Sawyer. Oui, dans l’ordre :

-le Federal Bureau of Investigation (FBI), qui est, aux États-Unis, à la fois, le principal service de Police judiciaire et assure le rôle des Renseignements intérieurs, comme votre Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI)1. Depuis 2010, la juridiction du FBI recouvre plus de deux cents catégories de crimes fédéraux, faisant du FBI le principal organisme d’enquête du gouvernement.
-le US Department of Homeland Security (DHS)2, Créé officiellement le 27 novembre 2002 par le Homeland Security Act (Loi sur la sécurité intérieure) à l’initiative du président George W. Bush, en réponse aux attentats du 11 Septembre. Son objectif est d’organiser et d’assurer la sécurité intérieure du pays. Il regroupe 22 agences fédérales liées à la sécurité du pays, notamment la US Coast Guard, le Secret Service, la Federal Emergency Management Agency (FEMA, Agence fédérale des situations d’urgence), la Transportation Security Administration (TSA, Administration de sécurité du transport, le US Customs & Border Protection (CBP, à la fois les douanes & les gardes-frontières)…
-le Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms & Explosives (BATF), anciennement Bureau of Alcohol, Tobacco & Firearms (ATF) jusqu’en 2003, le service fédéral chargé de la mise en application de la loi sur les armes, les explosifs, le tabac et l’alcool, et de la lutte contre leur trafic. L’ATF dispose pour cela de plusieurs SWAT Teams3 portant le nom de Special Response Teams (SRT).
-l’US Immigration & Customs Enforcement (ICE), à la fois, agence de police douanière et de contrôle des frontières du DHS. A été créé en vertu du Homeland Security Act de 2002, à la suite des attentats du 11 Septembre. Avec la création du US Department of Homeland Security (DHS), les fonctions et les compétences de plusieurs organismes d’application des lois frontalières et fiscales ont été regroupées au sein de l’ICE. Par conséquent, celle-ci est l’organe d’enquête le plus important du DHS et et le deuxième plus important contributeur à la Joint Terrorism Task Force (JTTF) du pays.

| Q. Excusez-moi, mais ça a un rapport avec notre sujet ?

Jacques Borde. Plus que vous les croyez. Dans une démarche que beaucoup d’honnêtes Américains ont du mal à comprendre, les grands noms de la Toile, réseaux sociaux en tête, ont :

1- pris fait et cause pour la criminalité indigéniste racisée et la mouvance Antifa ;
2- contre les Forces de l’ordre (FDO), notamment en aidant à propager, sans le moindre contrôle, l’indécente campagne Defund the police ;
3- relayé les attaques et forgeries incessantes visant l’appareil fédéral émises par l’aile-gauche des Démocrates et les ténors de la Gauche financiarisée antisémite. Les seconds étant, fréquemment, encartés chez les premiers ;
4- participé à toutes les campagnes de cette même gauche visant l‘Immigration & Customs Enforcement (ICE), au motif que cette agence est en charge de la lutte contre l’immigration illégale.

Charlotte Sawyer. Le mode d’agir de Facebook est, également, assez surprenant. Sont imposés sur les murs et pages d’actu de ceux qui ont un compte FB, des bandeaux publicitaires d’entités privées comme le controversé COVID-19-Centre d’information, y compris sur des sujets n’ayant rien à voir avec la supposée pandémie. Ledit COVID center s’étant déclaré, motu proprio, compétent en les matières et sujets covido-centrés.

Ainsi, un post de Fox News, sur la violence à San Francisco, titrant : « Une femme se penche sur la fenêtre de la voiture avec AK47 comme pic de fusillade à San Francisco ». s’est vu affubler d’une ces pubs envahissantes.

Idem, pour Wilfried Van Liempd, qui commentant la lettre de mort qu’il a reçu d’un ironique : « Pourtant, je ne suis pas vacciné ».

| Q. Et, en France, l’assassinat du Père Maître ?

Jacques Borde. Typique de ce que produit la doxa victimaire. Les autres avant les nôtres.
Et en cette affaire, somme l’a résumé Pierre Duriot, il y a « urgence à revoir nos principes ».

Dans la mesure où « … l’affaire de cet étranger Ruandais, auteur de l’incendie de la cathédrale de Nantes et un an après, de l’assassinat du père Olivier Maître, relance la nécessité de revoir d’urgence notre politique d’accueil. Il doit y avoir un moratoire sérieux sur la venue de migrants, dont on ne connaît souvent ni la provenance, ni l’âge, ni les raisons objectives qui les poussent à venir en Europe. On ne peut plus, non plus, arguer du fait qu’ils ‘ne sont pas tous des meurtriers’ et ainsi sacrifier des Français, sous prétexte de doxa humaniste. On doit venir en France à ses frais, n’obtenir la nationalité française qu’après plusieurs années de conduite irréprochable. Le droit du sol et le regroupement familial doivent être supprimés. La moindre condamnation doit entraîner l’exclusion du territoire. Les bateaux humanitaires doivent être saisis et des enquêtes administratives menées, pour savoir quels en sont les financements et quel est le prix, forcément illégal, payé par le migrant concerné, qui embarque pour une traversée. Et que personne n’argue que ce sont des mesures fascisantes, elles sont en vigueur dans la quasi-totalité des pays du monde. La France se distingue des pratiques internationales, aux dépens de nos concitoyens ».

Ah, oui, il semble bien que notre incendiaire ruandais – et meurtrier présumé (sic), comme on dit – du père Olivier Maire, faisait bien partie d’un lot de migrants (sic) chaleureusement accueillis par le pape (sic).

Après !…

[À suivre]

Notes

1 Rappelons ici que la DGSI s’est substituée à la Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI), née, en 2008, de la fusion de la Direction de la Surveillance du territoire (DST) et de la Direction centrale des Renseignements généraux (RG).
2 Créé officiellement le 27 novembre 2002 par le Homeland Security Act (Loi sur la sécurité intérieure) à l’initiative du président George W. Bush, en réponse aux attentats du 11 septembre 2001. Son objectif est d’organiser et d’assurer la sécurité intérieure du pays.
3 Groupes d’intervention.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Afghanistan : Fiasco, lâchetés & conséquences [3]

| Afghanistan | Géostratégie | Questions à Charlotte Sawyer & Jacques Borde | Le vainqueur …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer