“Z”, Entre Sondages & Réalités : Jusqu’où ? [1]

| France | Présidentielles | Ils ont dit | BforBORDE |

Donné pour passé (avec 18% d’intentions de vote) devant la présidente du Rassemblement National (RN), Marine Le Pen, le polémiste éric Zemmour, bien qu’officiellement dans le collimateur du CSA, continue pourtant à occuper le devant d’une scène médiatique où même des membres (totalement inconnus) de ses jeunesses (sic), détrônent désormais un Phlippot relégué aux utilités. Alors, Vraie percée ou phénomène savamment entretenu, il est trop tôt pour le dire. Mais, que veulent dire des sondages, en rafales, confiés (sic) à un proche d’Emmanuel Te Haka Iki Taaoa Macron ? Partie 1.

| Idiot utile ?…
« Une candidature d’Éric Zemmour est souhaitée par tous ceux qui souhaitent que le délitement national actuel cesse. Mais s’il souhaite réellement devenir Président de la République, Éric Zemmour ferait bien aussi de cesser certaines provocations inutiles qui rappellent tristement celles dont Jean-Marie Le Pen abusait lorsqu’au début des années 80, François Mitterrand lui faisait la courte échelle pour déstabiliser la droite.
Sinon, et pour utiliser une de ses expressions favorites, il pourrait devenir « l’idiot utile » à la réélection d’Emmanuel Macron en 2022 ».
Yves Mamou& Philippe Karsenty.

| Ennemi ?…
« Bernard l’Hermite, marionnette, coucou, il coche toutes les cases…
Pour moi un type qui se présente à une élection avec un programme déterminé opposé aux autres est un adversaire.
Mais un type qui se présente à une élection en faisant un copié-collé des idées défendues depuis 40 ans, par un autre, qui passe son temps à prétendre que l’autre est nul, qui est soutenu par les médias qui essaient de tuer l’autre depuis toujours… n’est pas un adversaire, c’est un ennemi ».
Christian Perez.

| Soufflé.
« Recréer le RPR, ressusciter Chirac, Pasqua et Séguin, faire retomber le mouvement national dans l’imposture systémique du gaullisme clanique qui longtemps l’a détourné, voilà l’horizon de Zemmour. Le soufflé retombera bientôt. Alors nous rirons de cette mauvaise blague ».
Jean-François Touzé.

| Encore plus fort.
« Biden (ou ceux qui le manipulent) est encore plus fort que Macron quand il s’agit de jeter de la poudre aux yeux. Son équipe a reconstitué un faux décor d’un mur de la Maison-Blanche, avec des fausses fenêtres donnant sur un faux jardin, sur une scène de théâtre. Des photographes, complices comme la plupart des médias, sont postés de manière stratégique dans la fosse et des caméras sont installées aux bons endroits pour montrer qu’il se fait vacciner. Les villages Potemkine en 2021 aux États-Unis ! Rien n’est jamais vrai avec cette engeance mais on devrait leur faire confiance pour notre santé ?
Il y a un nombre impressionnant de personnes qui refusent de se faire vacciner par manque de confiance et ce gouvernement croit vraiment qu’il va la leur inspirer avec des mise-en-scènes pareilles ? L’infantilisation de la société par cette administration est effarante et pitoyable.
Je rappelle que je suis vacciné, 3 fois, et que je ne donne de conseils à personne, ni dans un sens, ni dans l’autre et que surtout je ne veux pas de débat sur les mérites ou non du vaccin, ce n’est pas le sujet de ce post ».
Eber Haddad.

| Favoritisme ?
« La décision du CSA concernant de comptabiliser le temps de parole d’Éric Zemmour est certes prématurée puisque celui-ci n’a pas encore annoncé officiellement sa candidature mais elle est justifiée puisque sa campagne militante a commencé ainsi que sa recherche des signatures.
On ne peut avoir éternellement le beurre de Bolloré, le prix du beurre présidentiel et le cul de la crémière électorale ».
Jean-François Touzé.

| Djihâdisme inversé.
« Le zemmourisme est un djihâdisme inversé. Même nostalgie de la pure origine, même négation de l’histoire, même prétention folle à incarner le Bien, au nom du “monde chrétien” d’un côté, du “monde musulman” de l’autre – tous deux abusivement globalisés. Il n’y a plus de chî’îtes et de sunnites ; il n’y a pas de conflits sanglants entre les pays musulmans alors que le Proche-Orient arabe se déchire sous nos yeux et les enjeux des deux Guerres mondiales disparaissent du champ… Dans le zemmourisme comme dans le djihâdisme, il y a la même volonté belliqueuse et éradicatrice selon le fantasme de “conquête musulmane” ou de la “reconquête chrétienne”. Chacun se prépare à un bain de sang mais Éric Zemmour, prudent quand il est en public, n’appelle pas à la guerre civile : il désigne une logique implacable, un tragique destin que nous nous serions forgés. Cependant, le thème du “grand remplacement” est effectivement racialiste : au droit français de la nationalité, il substitue une vision ethno-religieuse opposant les “Blancs” de religion catholique et les gens à la peau diversement colorée qui seraient musulmans et djihadistes au moins d’intention ».
Bertrand Renouvin, Éric Zemmour devant son “Destin”.

| Pantin.
« Mon ressenti : Zemmour est à la mouvance droitiste ce que Greta est à la mouvance écolo : Un pantin ».
Hervé Fenoy.

| Négation de l’Histoire & des Faits.
« L’histoire étant par définition un anti-destin, le zemmourisme est une négation de l’histoire en tant que telle. Il en résulte une antipolitique. Quand on ne veut pas voir que l’islam s’est toujours inscrit dans des structures politiques – impériales, royales – et dans divers systèmes de relations internationales, on s’interdit toute action politique. Par exemple, la prétendue “guerre des races et des religions” exclut que la France puisse défendre, au Sahel, des États peuplés d’individus à la peau noire et généralement musulmans. Éric Zemmour se tire de cette difficulté en affirmant que la France a simplement repris son œuvre colonisatrice, faisant ainsi un superbe cadeau aux djihadistes sahéliens qui nous décrivent comme des colonialistes. Plus généralement, le fait de réduire l’islam aux sectes wahhabites et salafistes revient à dire que les conceptions littéralistes et extrémistes du Coran l’ont emporté et qu’il n’y a plus qu’à se préparer à la “guerre civile sanglante” contre des musulmans qui seraient tous englobés dans cette totalité violente. De telles “analyses” effacent la sociologie de l’islam français et toute une actualité qui montre que les sociétés musulmanes, au Maghreb par exemple, résistent à l’extrémisme religieux ».
Bertrand Renouvin, Éric Zemmour devant son “Destin”.

| Choix atypique.
« L’excitation naïve des nôtres est déplacée. La ligne choisie par Zemmour correspond exactement à ce que le Pentagone a défini en arrangeant à sa manière les thèses de Huntington : Occident contre Orient, guerre contre l’Islam, attaques contre toutes les formes d’émancipation commerciale, énergétique et géopolitique européenne au nom d’un nationalisme prétendument absent. points de vue.
Ce qui fait de Zemmour l’ennemi numéro un à mes yeux, ce n’est pas tant sa pose de singe d’un discours populaire et réactionnaire qui avait un certain fondement avant d’être manipulé et renversé, mais le rôle que cet homme, qui n’a pas par hasard à sa disposition des media considérables appartenant aux cercles progressistes et mondialistes, il jouera dans la Réinitialisation de la droite nationale.
Il est probable qu’après les élections présidentielles Zemmour présentera des listes également aux législatives et le résultat sera la disparition définitive du RN qui, déjà maintenant, avec la loi électorale française, a du mal à espérer obtenir des élus.
Dans ce cas, il y aura tout de suite après un démantèlement suivi de nouvelles tentatives d’agrégation qui iront toutes dans le sens d’une droite modelée entre Trump et Sarkozy. Ce n’est pas non plus un hasard si Zemmour a récemment exprimé son soutien moral à ce qui a été le pire et le plus anti-français des présidents ».
Gabriele Adinolfi.

| Toxique.
« Macron largement en tête en effet. Sauf si Zemmour ne se présentait pas. En ce cas Marine serait à seule deux points de lui, dans la marge d’erreur qui peut la faire ajusi bien passer devant. Toute la toxicité d’une candidature Zemmour se lit clairement ».
Jean-François Touzé.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Kulturkampf & Djihâd intérieur : Partie intégrante du Endkampf… [3]

| France | Endkampf | Ils ont dit | BforBORDE | Dans une posture à …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer