Le Vote “religieux” : Le piège à éviter…

| France | Présidentielles | Eber Haddad |

L’opinion, ô combien éclairante, d’Eber Haddad, sur la querelle byzantine1 (mais à ne pas négliger) du moment sur les présidentielles). Le titre est de la Rédaction & la citation ci-dessous ne figure pas dans le texte original de notre ami Eber.

« Lorsque Haïm Korsia qualifie Zemmour d’antisémite et de raciste en le ramenant et le réduisant à sa judéité,
1/ Ce sont tous les électeurs de Zemmour qu’il qualifie d’antisémites et de racistes.
2/ Ce sont les juifs qu’il prive de leur consciences libre de citoyens et de démocrates Français, en les enfermant dans une pensée unique dogmatique.
Mais pas que,
3/ Il offre en plus du pain béni aux réels antisémites durs….
4/ Il s’inscrit lui-même dans une démarche politique qui légitime tout autre juif d’avoir sa propre opinion sur son avenir (et sa sécurité) ».
Roland Nabet.

Si le Primat des Gaules ou le Recteur de la mosquée de Paris s’était exprimé au sujet des élections présidentielles, faisant fi de la laïcité en France, en condamnant et même en excommuniant un candidat potentiel à l’Élysée en direct sur le service public, beaucoup de Français, très certainement une majorité, auraient trouvé cela inconvenant, déplorable et contraire aux traditions démocratiques françaises, et à juste titre.

Il en est de même quand il s’agit du Grand-Rabbin de France2 qui outrepasse ses fonctions. La religion et la politique ne font jamais bon ménage et c’est un cocktail explosif, quelle que soit la religion. Cela est d’autant plus regrettable que ça vient après une déclaration du président du CRIF3 disant qu’aucune voix juive ne doit aller à Zemmour. Que l’on soit de son avis ou pas ce n’est pas à lui, dans les fonctions qu’il occupe, de le dire ou de dicter pour qui voter ou pas.

De quoi se mêlent-ils ?

Ce n’est pas dans leurs attributions de donner des consignes de votes et je ne leur reconnais aucune autorité en cette matière. Pas plus à eux qu’aux représentants des autres religions.

Ces notables de la communauté juive n’ont absolument pas vocation à parler au nom de tous leurs coreligionnaires des questions électorales d’autant plus que dans cette communauté les opinions sont diverses et souvent même contradictoires et que c’est très bien ainsi. Ils ne l’ont jamais fait avant et ils devraient s’astreindre, comme à l’accoutumée, à leur obligation de réserve. Et cela concerne toutes les autres communautés.

Le vote ethnique ou religieux est une aberration en démocratie et remet en cause les fondements même de ce système. Pour ma part je ne leur reconnais pas le droit de parler en mon nom que je sois ou pas d’accord avec eux. De voir des « représentants » de la communauté juive introduire la notion de religion avec des déclarations qui pourraient être reprises par des antisémites est tout à fait regrettable et condamnable. C’est d’ailleurs déjà le cas en ce qui concerne Mélenchon qui s’est tout de suite engouffré dans la brèche qu’on lui a ouverte. C’est un dangereux précédent et il faut s’attendre à ce que d’autres en fassent de même.

On s’attendait à voir des coups bas pleuvoir durant ces élections mais pas qu’ils viennent de ces personnes ou de ces organisations. Je pense qu’ils porteront une grande responsabilité sur les conséquences que de tels actes peuvent avoir en introduisant la notion de religion dans des élections présidentielles ayant lieu dans un pays qui revendique la laïcité comme une de ses principales vertus.

Notes

1 Au sens historique du terme.
2 Haïm Korsia, ancien aumônier en chef du Culte israélite des armées, aumônier de l’École polytechnique.
3 Francis Kalifat, élu président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le 29 mai 2016. C’est le premier séfarade à tenir ce poste depuis Vidal Modiano, président du CRIF de 1950 à 1969.

 

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Baerbock répond à l’international

| Allemagne | Géostratégie | Questions de DPA à Annalena Baerbock | Entretien accordé à …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer