4 Août 1789, 5 août 2021 : Toutes les nuits ne se ressemblent pas ! Quoi que… [2]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Sans surprise, le Conseil Constitutionnel a validé les oukases sanitaires du régime de Paris. Présidé par l’un des hommes politiques les plus controversés de la Ve République – ce Laurent Fabius, dont Michel Jobert (ancien combattant des FFL…) nous disait qu’il était le type d’homme avec qui on déteste partir en patrouille en territoire ennemi – a simplement fait ce pourquoi l’État profond l’a fait arriver à ce poste-clé. La République française a ses démons, c’est comme ça ! En 1940, l’assemblée, dominée par l’ancêtre du PS, la SFIO, votait les pleins pouvoirs à Pétain. Aujourd’hui, un ancien Premier ministre PS ripoline juridiquement le passe sanitaire. Merci qui ? Ne nous trompons pas, d’abord, les électeurs ! Suite d’un papier un peu oublié, désolé. Partie 2.

| Exemple.
« Nous pouvons choisir entre une société libre et un état de sécurité biomédicale. Je peux vous dire dès maintenant que la Floride restera un État libre où les gens seront toujours libres de choisir ».
Ronald Dion Ron DeSantis, 46ème gouverne de Floride.

| Deal.
« Il n’est pas impossible que la majorité des français s’accommodent finalement assez bien de la démocratie au rabais qu’on leur propose. Elle représente le point d’équilibre du chantage au confort mis en œuvre à la faveur providentielle de la pandémie que nous traversons.
Le deal est clair comme l’eau de la source.
Si vous acceptez les règles du capitalisme de surveillance, vous aurez à la fois droit au pain et accès au jeu.
Si vous acceptez ce chantage, vous vivrez une vie tranquille d’homo festivus moyen, à l’abri des menaces sociétales majeures.
Protégés par l’assurance maladie, protégés par l’assurance chômage, protégés par votre mutuelle, … vous pourrez ainsi continuer à consommer, à épargner, à investir, à voyager, à vous divertir… à condition d’obéir aux règles du marché sanitaire dont vous êtes devenu le client captif à votre corps défendant.
Pour une majorité de français, ce deal est acceptable hélas ».
Isabelle Douna.

| Liberté surveillée.
« Le nouveau monde est donc celui où les citoyens français sont contrôlés partout et tout le temps dans leur propre pays. Les clandestins, eux, peuvent bénéficier des libertés fondamentales de 1789 et circuler sans entrave ».
Julien Odoul.

| Marché de dupes.
« Pass sanitaire validé par le conseil constitutionnel. Il n’y avait rien à attendre de ces vieux rebuts du système dont certains ont des morts sur la conscience…
Mais quel est l’intérêt du pass maintenant qu’on sait qu’un vacciné est aussi contagieux qu’un non vacciné !?!
Le pass n’a aucune justification sanitaire... ».
Soizik ML.

| QR Code…
« Liu Hu est journaliste chinois. Comme tous ses concitoyens, il ne peut se déplacer sans son QR code. Depuis plusieurs années, ce dispositif est indispensable pour faire ses courses, se rendre au bureau, aller au restaurant, cinéma, voyager…
En 2017, Liu Hu est allé trop loin : dans un article, il a dénoncé la corruption au sein du gouvernement. Cela lui a coûté une condamnation et une amende.
Mais ce n’est pas tout.
Peu de temps après, il s’est soudainement rendu compte qu’il n’était plus en mesure d’acheter un billet d’avion. Le système venait de le rejeter. Idem pour les billets de train.
Puis il a découvert qu’il était incapable d’obtenir un prêt d’aucune banque, et même interdit d’acheter une propriété.
D’autres comme lui, pour s’être un peu trop exprimés sur les réseaux sociaux par exemple, ont été empêchés de louer, d’occuper des emplois particuliers. Ils ont même vu leurs comptes bancaires gelés.
Parfois, il leur est interdit de participer à des manifestations ou assemblées. Et comme il est impossible d’accéder à certaines artères sans présenter son QR code, ils seraient aussitôt repérés et lourdement sanctionnés.
Fort heureusement, nous ne vivons pas en Chine… »
Marc Amblard.

| Faire marche arrière.
« Le gouvernement doit entendre la légitime inquiétude exprimée tant sur l’efficacité que sur les atteintes à la liberté et à l’égalité que suscite le #PassSanitaire. Il est encore temps de faire marche arrière ».
Marine Le Pen.

| Rappel.
« Rappel pour ceux qui ont la mémoire courte ou sélective ..
L’affaire du sang contaminé est un scandale sanitaire, politique et financier ayant touché plusieurs pays dans les années 1980 et 1990 à la suite d’infections par transfusion sanguine. Elle touche plus particulièrement la France par l’ampleur du scandale et des révélations qui sont faites sur le comportement des décideurs médicaux, administratifs et politiques. En raison de prises de mesures de sécurité inexistantes ou inefficaces, de retard dans la prise de décisions préventives de protection et ou curatives, de défaillances médicales, industrielles et administratives, de nombreux hémophiles et patients hospitalisés ont été contaminés par le VIH ou l’hépatite C à la suite d’une transfusion sanguine.
L’épidémie de sida est identifiée au début des années 1980, mais de longues recherches sont nécessaires avant que l’on ne découvre le VIH et l’on identifie ses modes de transmission, notamment par le sang. L’affaire du sang contaminé est révélée dans plusieurs médias grâce à la protection des sources des journalistes, ce qui a permis d’éviter que les personnes ayant révélé l’affaire ne soient inquiétées, mais le délai qui s’est écoulé avant l’adoption de mesures de prévention adéquates a provoqué la contamination, souvent fatale, de plusieurs centaines de personnes1.
Elle est considérée, par le nombre et la qualité des victimes, sa durée (1983-2003) et l’intensité de la crise institutionnelle qu’elle engendre au sein de la société civile, politique et médicale, comme la première grave et profonde crise sanitaire de l’Histoire française ».
Isabelle Douna.

| Abonnés.
« Comme dit F. Philippot, ce soir Pfizer se frotte les mains. L’abonnement vaccinal pour acheter sa dose de liberté se met en place. Personne ne sera surpris ».
Marie Cécile Gueguen.

| Bientôt ?…
« –Bonjour monsieur, puis-je flasher votre QR-code, s’il vous plaît ?
-Bien sûr.
*Bip*
-Merci bien, monsieur Lucas Lambour, n°1840769040322 clé 16. Je vous écoute.
-Je voudrais une baguette, s’il vous plaît. Oh, et mettez-moi deux croissants, aussi, s’il vous plaît.
-Mmm… Je vois que vous faites un peu de tension, en ce moment, donc ce sera une baguette sans sel.
-Bien sûr, je comprends.
-Et pour les croissants… Désolée, mais votre cholestérol est trop élevé. Une autre fois, peut-être ? Donc ça nous fait un euro dix pour la baguette. Sans contact ?
*Biiiiip*
-Merci doct… pardon, madame la boulangère.
-Merci à vous, monsieur Lambour. Passez une bonne journée, et au plaisir de vous revoir en meilleure forme ! ».
Sylvain Forestier.

| Kollaborer.
« Je me suis toujours demandé comment en 39 , les gens avaient été aussi cons et ignobles pour collaborer avec Hitler … Comment des Français avaient pu livrer des juifs , les refuser dans leurs commerces , les juger , les montrer du doigt . Comment la police avaient pu les arrêter, les escorter dans les camps …
Et en faite , aujourd’hui, je me rend compte comment, par la propagande, la peur , la violence les gens obéissent et approuvent les choses les plus stupides…
En faite, avant que vous ne réagissez sur le fond, plus que sur la forme, je sais bien que ce que nous vivons aujourd’hui n’est pas comparable …
Je me dis juste que si la même chose arrivait aujourd’hui, et bien il se passerait exactement la même chose… les gens collaboraient sans réfléchir, et traiteraient de nouveau les Résistants de complotistes , terroristes… et détesteraient et dénonceraient leurs voisins….
Peuple asservi , soumis aux ordres… humains d’élevages… finalement, les Hommes sont bien loin d’êtres les êtres vivants les plus intelligents… l’intelligence de l’ignoble…
Comment peut on croire qu’une loi liberticide est pour maintenir la liberté… comment peut-on être aussi stupide pour croire cela ? ».
Tac Tique.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Défaite impossible ! Sauf que…

| États-Unis | Géopolique | Marc Amblard | Les Démocrates perdent la Virginie & ce …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer