Barkhane “décapite” Soumana Boura de l’EIGS… [2]

| France /Sahel | Défense | AGORA Actualités & La Rédaction |

Si Paris à du mal à régler ses questions géopolitiques avec ses (futurs-Ex?) alliés/partenaires au Sahel, côté Opérations sur le terrain, la Force Barkhane garde la main. Le général Thierry Burkhard vient d’annoncer la Décapitation de Soumana Boura, figure de pointe de l’EIGS.

Dans un communiqué publié ce 21 décembre 2021, le chef d’État-Major des armées (CEMA), le général d’armée Thierry Burkhard, a annoncé l’élimination d’un chef du groupe État islamique au grand Sahara (EIGS), organisation takfirî active au Sahel, membre de la Wilāyat al-Sūdān al-Gharbī (ISWAP)1, Soumana Boura, ce à l’aide d’une frappe aéroportée, de type non-précisée.

L’opération s’est déroulée en collaboration avec les forces Nigériennes après plusieurs localisations. Soumana Boura, actif sur la zone de trois frontières notamment dans la région de Tilaberie (Nord) . Le terroriste Soumana Boura contrôlait des zones de Gober Gourou et Firo à l’ouest du Niger, selon le même communiqué.

Le porte parole de l’état-major, le colonel Pascal Ianni, a annoncé,  à l’Agence France-Presse (AFP) que « Hier [lundi], dans la région de Tillabéri, nous avons neutralisé par frappe aérienne un chef de groupe de l’EIGS, Soumana Boura, un des auteurs de l’assassinat de six ressortissants dans le parc de Kouré, le 9 août 2020 », qui « avait filmé l’exécution et en avait assuré la médiatisation ». Soumana Boura, a été atteint par un tir de drone alors qu’il était seul sur une moto.

Un groupe héliporté a été projeté sur zone  pour  identifier formellement Soumana Boura, a rapporté l’état-major dans un communiqué. Une opération menée « en étroite coordination avec les autorités nigériennes ».

Par ailleurs, le CEMA Burkhard précise que cette « opération militaire conjointe », rapporte AGORA Actualités, « confirme les propositions du Sommet de Pau et #Paris en janvier 2020, et la détermination de l’armée française Barhkane à lutter contre le terrorisme. Un groupe du nom de #RVIM est activement recherché afin de le neutralisé estime le chef d’état major ».

À noter aussi que le général Burkhard, « était reçu hier au Mali par le général Diarra dans le but de renforcer la coopération militaire contre le terrorisme alors que le sentiment anti-français fait que grandir au #Sahel ».

Or, comme le souligne François Kao, « L’Afrique doit, avant tout ,chercher ses propres intérêts, et tirer profit de ses anciennes expériences... ».

Note

1 Pour Islamic State’s West Africa Province, ou État islamique en Afrique de l’Ouest (EIAO) ou Province d’Afrique de l’Ouest de l’État islamique (PAOEI).

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Baerbock répond à l’international

| Allemagne | Géostratégie | Questions de DPA à Annalena Baerbock | Entretien accordé à …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer