D’infamie en Trahison : le Régime de Paris aux commandes [3]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Les garnements en bas âge souillent leurs couches de leurs humeurs (sic), un peu comme les chats leurs litières. Les seconds en en prenant un soin assuré. Visiblement, bien qu’arrivé à l’âge adulte, le régime de Paris continue à étaler les siennes, au gré de sa vilenie. La dernière en date, assez vichysso-centrée qui plus est, fait que, pour la première fois depuis la Libération de Paris par les FFL & FFI réunies, l’Arc de Triomphe est orné (sic) non pas du drapeau tricolore de nos braves tombés au champ d’honneur, mais d’une bannière insane s’agitant au vent comme un rouleau de PQ bleuâtre. Entre injections forcées, mises au pilori médiatique & provocations : Jusqu’à quand aurons-nous à subir cette accumulation de déjections européistes ? Partie 3.

| Pantin(s).
« Depuis que j’existe je n’ai jamais connu un président qui déteste autant son pays et son peuple que Macron… à part la marionnette de la Maison-Blanche qui fait presque jeu égal avec lui ».
Eber Haddad.

| Du Drapeau & de son Usage.
« Avis perso : le même drapeau doit rester jusqu’à ce qu’il tombe en lambeau : preuve de sa loyauté et du service qu’il a rendu à la patrie, arborant fièrement les cicatrices du temps.
De manière générale, c’est ce que font les Américains. Décrochés après des années de service, la règle veut qu’ils soient brûlés. De facto, ils sont (souvent?) offerts. Depuis plus de trente ans, j’ai toujours avec moi (en dépit de mes déménagements) celui que m’ont offert des amis patriotes, civils & militaires… ».
Jacques Borde.

| Infâme élyséen.
« Au delà de la vulgarité du mot, du cynisme carnassier effrayant qu’il révèle et de la rupture psychologique qu’il souligne, le pire dans les propos de Macron tels que rapportés par le Parisien n’est pas dans le terme “emmerder” mais dans la menace clairement évoquée de déchéance de la citoyenneté et d’indignité nationale de ceux que Macron désigne comme “irresponsables”.
Les députés prétendument de droite qui, malgré tout, voteraient la loi instituant le passe vaccinal se rendraient complices d’une infamie ».
Jean-François Touzé.

| Tutti quanti.
« Je me marre… l’extrême droite, n’a pas apprécié le drapeau européen sous l’Arc-de-Triomphe. Enfin, l’extrême droite… disons, tous ceux qui sont à la droite de Macron. Hum… à la droite de Macron… oui, si on veut. Disons plutôt, tous ceux qui ne sont pas d’accord avec Macron. Tous ceux qui ne sont pas d’accord avec Macron ? Oui, c’est à dire, en gros : tout le monde. Bref, comme personne n’était d’accord avec ça, Macron a fait retirer le drapeau européen d’un monument exclusivement national. On se disait bien aussi, que ça aurait été la première fois qu’il aurait tenu compte de ce que pense l’extrême droite ».
Pierre Duriot.

| Trahison consommée.
« Le drapeau de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe a provoqué un tollé général. Marine Le Pen a immédiatement réagi et la France a grondé sous cette énième provocation ! Aujourd’hui le gouvernement veut nous faire croire que c’était juste pour une journée. Mais il a plié. Le peuple décide. Le peuple est souverain ».
Clémence Parodi.

| Aléas.
« L’arc de Triomphe à Paris en voit de toutes les couleurs ces derniers temps. ! Le drapeau rouge vert des ‘Algériens’ victorieux en football ; juste avant, il avait été ’emballé’ de blanc à la manière d’un artiste défunt et, maintenant, notre bleu-blanc-rouge en est absent au profit du bleu étoilé de l’Union européenne contestée aux 4 coins de notre continent ! Ce doit être ce que le président appelle déconstruction ».
Suzanne Deregnaucourt.

| En demi-teinte ???.
« Pas vraiment senti le “Z”, très motivé sur ce coup-là ! Son “pétainisme”, peut-être ? ».
Jacques Borde.

| Sans limites, aucunes.
« Si vous buvez du café au lait, vous un facho-raciste… explication d’un farceur qui a décidé de troller un cours de “woke” suédois. Il a donc écrit sur un devoir : ‘Le lait dans le café peut, si on le regarde avec des yeux critiques, être vu comme une forme de colonisation de la boisson. Le café chaud et fort se refroidit et son goût est adouci par le lait, qui contrôle et domestique ainsi le café’. Son correcteur lui a mis un “B” ».
Francis Raeirov.

| Rappel.
« La dernière qu’un drapeau autre que le drapeau tricolore a été érigé à l’Arc de Triomphe c’était en 1940... ».
Stéphane Remy.

| Symboles & enjeux.
« … J’ai à cœur l’idée de “drapeau” tant européen (certains, dont Jean-Luc Mélenchon, voudraient le supprimer parce que trop catholique), tant national (mes anciens ont donné pour leurs nations), que régional (il est parti avec certains de mes proches)… Et j’ai eu à cœur de défendre ces drapeaux.
Aujourd’hui, une polémique vient sonner la fin de la trêve des confiseurs… Je n’y goûte peu… J’imagine que les mêmes ont du décrier l’emballage de l’Arc de Triomphe par un bulgare macédonien d’origine tchèque dont la famille résista au Communisme.
On me répondra que le soldat inconnu qui y dort est bien “Français”.. Je pense aux noms francisés des Alsaciens de 14-18 sur nos tombes alsaciennes, à ces généraux qui parlaient allemand mais chargeaient en Français.
Si je crois au symbole du drapeau, j’ai en tête des propos de De Gaulle, des rencontres de Mitterrand où la nécessaire réconciliation européenne était de mise. Voilà sans doute pourquoi la polémique ne laisse un drôle de goût…
A Strasbourg, plus qu’ailleurs, nous devrions avoir, si elle est possible” la nécessité d’une Europe des peuples et des régions, d’une Europe pacifié… Je pense au-delà des institutions et des élections, mais c’est peut-être là le souci … Je me sens Européen de Lorient à Prague, des Flandres à la Catalogne et en Alsace plus qu’ailleurs…
Que j’aimerais que notre avenir ne soit finalement que lié la taille ou la présence d’un drapeau. Mais nous sommes loin de tout cela.
Battons-nous sur des vrais sujets, des vrais enjeux. Pour des idées plus que pour cumuler encore un mandat de plus. Mais ne tombons pas dans une guérilla picrocholine… ».
Stéphane Bourhis.

| Augures.
« La réaction de Marine Le Pen et la mobilisation de tous ont fait reculer Emmanuel Macron, qui n’a que faire de nos symboles nationaux, de nos monuments, de nos héros, de la France. De bon augure pour les prochaines semaines ».
Jordan Bardella.

| Fétides ambitions.
« Le soldat inconnu est mort comme 1.400.000 de ses frères d’armes pour le drapeau français pas pour servir de support à de piètres ambitions d’une présidence sans pouvoir ».
Pencz Michael.

| Mengelesque !…
« Soigner un terroriste ? Oui, évidemment, serment d’Hippocrate.
Soigner un tueur en série ? Oui, évidemment, serment d’Hippocrate.
Soigner un pédophile ? Oui, évidemment, serment d’Hippocrate.
Soigner un non-vaxx ? Ah non, certainement pas. Ce sont des salauds. Le serment d’Hippocrate, on se torche avec dans ce cas précis.
Ce naufrage de la médecine. Et de la morale publique.
Cette petite musique d’appel au meurtre, déguisée en faux débat “faut-il réanimer les non-vaxx ?”, que l’on entend depuis quelques jours, est particulièrement débectante ».
Gersende Bessède.

| Vaccinati te salutant.
« Caïus Colossius citoyen de Rome lassé de la décadence de l’empire. Pendant que des hordes de Numides et de Nubiens qui nous font regretter Wisigoths Ostrogoths et autres Goths, errent dans tout l’Empire et même jusqu’aux portes du Colisée, nos sénateurs ont déclaré la guerre à quelques miasmes venus de l’Orient lointain par la Route de la soie.
Figurez vous que notre auguste césar et le Sénat du Peuple Romain ont décrété que nous devrons désormais montrer une petite tablette de cire ou un papyrus du Nil prouvant que nous avons bien effectué notre saignée toute les trois calendes pour pouvoir nous rendre aux jeux du cirque, aux thermes ou aux orgies et même au travail.
Aux dites orgies nous pourrons donc consommer nos amphores de vin d’Achaïe, de Bétique ou de Narbonnaise mais seulement allongé avec interdiction de se lever, le glorieux aïeul Cicéron ne s’y trompait pas quand il disait “Plus l’effondrement d’un empire est proche, plus ses lois sont folles”… ».
Guy Bouché.

| Indignité.
« Macron a tort de penser qu’il s’appuie sur une large majorité de Français, quand il parle ‘d’emmerder les non-vaccinés’. Dans les vaccinés, beaucoup y sont allés à contre-cœur et ne le soutiennent pas. Beaucoup n’iront pas à la troisième dose et seront considérés comme non-vaccinés rapidement. Seront également considérés comme non vaccinés, tous ceux qui n’iront pas à la quatrième dose sous peu. Ne le soutiennent pas non plus tous ceux qui ont des effets secondaires graves, eux-mêmes ou dans leur famille et ils sont très nombreux, même si la ‘grande presse’ évite, sur ordre, d’en parler. Le chiffre de non-vaccinés majoritaires pour l’accueil du COVID est faux. Macron ne réussit qu’à dévoiler un peu plus, la personnalité controversée qu’on lui connaît et quand on dit controversée, le mot est faible. Il n’a pas de hauteur de vue, pas de sagesse, pas d’empathie, pas de respect, pas d’expérience, en un mot, il est indigne de sa fonction. Mais on le savait déjà... ».
Pierre Duriot.

[À suivre]

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Baerbock répond à l’international

| Allemagne | Géostratégie | Questions de DPA à Annalena Baerbock | Entretien accordé à …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer