D’infamie en Trahison : le Régime de Paris aux commandes [4]

| France | Kulturkampf | Ils ont dit | BforBORDE |

Les garnements en bas âge souillent leurs couches de leurs humeurs (sic), un peu comme les chats leurs litières. Les seconds en en prenant un soin assuré. Visiblement, bien qu’arrivé à l’âge adulte, le régime de Paris continue à étaler les siennes, au gré de sa vilenie. La dernière en date, assez vichysso-centrée qui plus est, fait que, pour la première fois depuis la Libération de Paris par les FFL & FFI réunies, l’Arc de Triomphe est orné (sic) non pas du drapeau tricolore de nos braves tombés au champ d’honneur, mais d’une bannière insane s’agitant au vent comme un rouleau de PQ bleuâtre. Entre injections forcées, mises au pilori médiatique & provocations : Jusqu’à quand aurons-nous à subir cette accumulation de déjections européistes ? Partie 4.

| Indépendance nationale.
« Si grand que soit le verre que l’on nous tend du dehors, nous préférons boire dans le nôtre, tout en trinquant aux alentours ».
Charles de Gaulle.

| Vote(s) .
« L’opposition l’a emporté cette nuit à l’Assemblée nationale. LREM et le MoDem se sont retrouvés minoritaires. L’exécutif voulais délibéré cette nuit en catimini , à l’abri des regards, loin des caméras et des médias. Merci a Marine Le Pen , Sébastien Chenu et aux députés de tout bord politique confondu devoir soulignés en majorité les manœuvres anti-démocratiques de l’exécutif et du modem qui n’ont eu de choix que de suspendre et de reporté à un moment de grande écoute et non derrière le dos des français.
Vive #marine vive la république et vive la France ».
Johnny Gutierrez.

| D’une trahison, l’autre…
« Que de la com, son métier, c’est faire du vent avec sa bouche ! Pour un qui avait 9 jours d’ITT après qu’il se soit fait attaquer lors de sa com il est drôlement en forme à moins que l’on puisse faire du ski en étant si grièvement blessé. Et puis tenir debout plus d’une heure pour venir parler d’immigration, encore d’immigration, toujours d’immigration lui qui n’a qu’ un seul sujet en tête… C’est vrai que pour tout le reste c’est du vent, quelques idées que lui soufflent ses amis des LR ou de la REM, le problème c’est qu’il n’y connaît rien. Ce sont les journalistes subventionnés qui ont fait de lui un possible candidat, j’espère que ceux qui se sont trompés et qui ont été infidèles aux patriotes redeviendront lucides au moment de voter. Ce sera simple: soit préserver notre pays soit continuer dans cette spirale infernale d’immigration, de violence et d’appauvrissement de la majorité. Avec cette campagne inédite où ont fait peur à toute une population avec un microbe de rhume, tout est possible ».
Joelle Crepet.

| Faussaire(s).
« Ce fat [Ciotti, NdlR] dit qu’il croit en la science…
Les croyances sont précisément l’antithèse deS scienceS. Les sciences sont les sommes des connaissances acquises par l’étude, la réflexion ou l’expérience. Ces connaissances peuvent donc changer en fonction de nouvelles études, réflexions ou expériences.
Les sciences sont l’exact inverse des croyances, par définition…
Il parle du passe vaccinal comme étant un objet de science. Il ne s’agit en aucun cas de la conclusion d’une quelconque étude, d’une expérience…etc. Le passe vaccinal est une mesure politique, et en l’occurrence un permis social coercitif ayant pour critère un vaccin.
Il rajoute à cela, dans son interview, des qualificatifs typiques : être contre le passe vaccinal, c’est être complotiste.
Cet arnaqueur, suivant en cela sa patronne Pécresse et le modèle Macron, fait passer ses idées politiques, totalitarisantes ici, pour de la science, afin d’en revêtir un vernis d’autorité et de respectabilité. Il utilise les mêmes sophismes, et les mêmes qualificatifs.
Comme tout son parti, et sa candidate.
Il ne s’agit que du cache-misère d’une caste pour imposer ses intérêts ».
Sam Uel.

| Ne pas oublier ceux-là…
« En acceptant les migrants, nous donnons un immense signal d’encouragement aux états totalitaires du Moyen-Orient, aux passeurs, à la Mafia, bref à tous ceux qui font de l’argent en inondant nos côtes de personnes mise en situation de difficulté par leur propre gouvernement et leur propre terrorisme ».
Guy André Pelouze.

| Recours.
« Le pavoisement de l’Arc de Triomphe aux seules couleurs de l’Union européenne, que n’accompagne même pas le drapeau national, constitue un véritable attentat à l’identité de notre Patrie, tant ce monument honorant nos gloires militaires, abritant la dépouille du Soldat inconnu et qui constitue de fait un cénothaphe à la mémoire de tous les morts pour la France, incarne le cœur battant de notre Nation et de notre mémoire commune.
La décision d’y faire hisser, seul, l’emblème de l’Union européenne, n’a pu être prise que sur un ordre direct d’Emmanuel Macron qui, en cette occasion, a une fois de plus trahi les devoirs de sa charge et manifesté de nouveau son arrogant mépris pour notre Histoire, pour des motifs d’ambition personnelle, de sa prétendue ‘présidence’ de l’Union européenne dont on sait bien qu’elle se résume, pendant six mois, à faire présider par un ministre français de nombreuses réunions des ministres des États membres (un président du Conseil européen existe déjà en vertu des traités : il est, lui, désigné pour cinq ans…).
J’ai donc décidé d’attaquer devant le Conseil d’État cette décision présidentielle, qui méconnait manifestement: l’article 2 de la Constitution (en vertu duquel « l’emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge »); son article 3, relatif à la souveraineté nationale (les électeurs français ayant rejeté en 2005 le projet de Constitution européenne reconnaissant le drapeau de l’Union européenne); et le principe fondamental reconnu par les lois de la République, en vertu duquel l’emblème national doit toujours flotter sur les bâtiments publics ».
Marine Le Pen.

| Triage.
« Jamais je ne pourrai voter pour un candidat favorable au passe sanitaire et vaccinal ! C’est déjà un bon moyen d’élimination ».
Véronique Brun.

| Une certaine rigueur.
« Ceaucescu était certes un odieux tyran. Au moins observait il une certaine logique et une certaine cohérence.
On ne peut pas en dire autant de Macron ».
Hervé Fenoy.

| Indignités.
« Agnès Buzyn décorée de la Légion d’honneur : à vomir ! Quelle indignité !
Après la légion d’honneur de Karine Lacombe, la macronie récidive. Quand arrêtera-t-on ce copinage malsain ?
Quel déshonneur pour la Légion d’Honneur, quel crachat à la gueule de tous les illustres patriotes qui eux ont réellement servi la France avec cœur et bravoure… ».
Guy Bouché.

| Dehors !…
« Le drapeau français est le seul que devons reconnaître. Il faut laver cet affront de Macron en le dégageant par les urnes ».
Charles Rano.

| Infamie parmi d’autres.
« Ce bout de tissu est le héraut de nos valeurs qui ont parcourues le monde et fait ce que nous sommes.
Macron n’a pas attendu bien longtemps pour poursuivre sa provocation habituelle envers les symboles qui ont fait la France.
Cher à son principe du “en même temps”, il a attribué la légion d’honneur à une femme dont je tairais le nom mais qui s’est illustrée en abandonnant lâchement son ministère en pleine crise sanitaire pour se lancer dans une campagne politique au cours de laquelle elle a fait étalage de son incompétence.
Mais il a surtout souillé un symbole fort de la grandeur de la France, de sa souveraineté et du sacrifice de nos soldats en retirant le drapeau national par un drapeau symbole de notre inféodation à une confédération supranationale, principale responsable de nos malheurs actuels.
Remplacer notre drapeau en ce lieu même des célébrations de nos victoires militaires passées, c’est reconnaître définitivement notre perte de souveraineté au profit des lobbys et des intérêts privés qui aujourd’hui gouvernent l’Europe.
Il peut paraître futile de se battre pour un bout de tissu. Mais ce bout de tissu est le héraut de nos valeurs qui ont parcourues le monde et fait ce que nous sommes.
Résistons à cette infamie et demandons le rétablissement de notre cher drapeau sous l’Arc de Triomphe !
Si le soldat est inconnu, son drapeau ne l’est pas ».
Jean-Luc Watine.

| Crachats.
« J’y ai vu un crachat de plus sur les traditions et l’usage.
Au dessus du soldat inconnu doit flotter le drapeau français. Celui ci d’être accompagné, mais certainement pas remplacé, par quoi que ce fut ».
Alexis Dujardin.

| Malheur.

« Du 14 juin 1940 au 25 août 1944 c’est le drapeau du IIIe Reich qui remplace le drapeau français, au-dessus du tombeau du Soldat inconnu, au cœur de l’Arc de Triomphe, à Paris, en haut des Champs-Élysées. Depuis le 25 août 1944, jamais le drapeau français n’avait été, de nouveau, remplacé au dessus du tombeau du Soldat inconnu.
Jusqu’à ce jour, où, méprisant les traditions d’une nation qui n’a pas d’art, pas d’histoire, et qui est quatre fois criminelle contre l’humanité –pour reprendre ses propres mots – un trop jeune prince, éperdu de lui-même, décide de le faire, enivré par la présidence tournante de l’Union européenne qui revient à la France et dont il pense qu’elle lui revient, à lui-même.
Malheur à la ville dont le prince est un enfant (l’Ecclésiaste 10:16) »
Isabelle Douna.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Baerbock répond à l’international

| Allemagne | Géostratégie | Questions de DPA à Annalena Baerbock | Entretien accordé à …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer