Les Propos (de campagne) mènent-ils à la Victoire ? [3]

| France / Afrique | Géopolitique | Questions à Jacques Borde |

Actuellement, deux campagnes se déroulent de front pour le régime de Paris. 1- les présidentielles avec un French Deep State (FDP) en hydre à trois têtes : “M”+”P”+”Z”, pour ratisser au plus large possible & empêcher un regime change par trop national ; 2- la “crise malienne”, gérée en dépit du bon sens par Macron & son ministre de l’Europe & des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, trophée estampillé Hollande (François, pas le pays du Gouda), c’est tout dire. Sur ces deux fronts sont tenus des discours, appuyant des tensions dialectiques un peu rances : 1- préserver l’européisme incarné par le régime de Paris & l’omniprésente Gauche financiarisée ; 2- préserver la Françafrique, incarnée par, peu ou prou, les mêmes. Souci : discours & coups bas (de campagne) font-ils nécessairement une victoire ? Partie 3.

« De toute manière la candidature d’Éric Zemmour n’a rien de patriote elle est juste là pour faire perdre la droite patriote servir Pécresse ou son frère Macron enfin la même chose. Français réveillez-vous ne voulait sais pas faire par la fausse candidature d’un polémiste propulsé pour diviser le vote patriote. Je suis profondément triste de voir une partie de mes amis adhérer aveuglement aux arguments volés d’Éric Zemmour pour faire plaisir à certains. La France a plus que jamais besoin de sortir de la misère créer volontairement partout cette clique corrompu au pouvoir depuis 50 ans. Et Éric Zemmour fait partie de cette clique déguisé. Patriote tenez bon la France a besoin de vous soyez fidèle à vos valeurs et faites attention au loup déguisé en mouton ».
David Diril.

« Faut avoir un sacré melon pour se comparer à De Gaulle et Napoléon, alors qu’à plus de 60 balais, ton seul fait d’armes remarquable est d’avoir été un troll chez Ruquier ».
Pierre Rodolphe Tran-Van.

« Depuis le temps qu’on dit que la candidature Zemmour est destinée à barrer la route à Marine et au RN et à soutenir la fausse droite… Le propre Porte-parole du candidat de la division a avoué avoir voté Xavier Bertrand plutôt que RN aux régionales de juin dernier.
Et verrait bien Zemmour gouverner avec Wauquiez ou Ciotti… mais aussi Bertrand et Pécresse.
Diviser le camp national pour servir de marche-pied à Valérie Pécresse, tout un programme ».
Olivier Monteil.

| Q. Vous me parliez d’une méthodologie du “Zédisme”, comme vous nommez le courant constitué autour de Éric Zemmour ?

Jacques Borde. Oui. C’est celle du détail (sic) puissance 10. Ce que détaille (décidément) assez bien Jos Newmill, lorsqu’il écrit que :

« C’est la méthode préférée des “debunkers” et autres “zététiciens” ; la méthode de l’hypercritique, c’est celle du détail.
On va prendre la moindre petite erreur insignifiante, genre dire qu’il y a eu 131 morts et pas 138, qu’il n’y a que 700 agressions par mois et pas 800, des chicaneries de statistiques, qui ne sont pas l’objet du débat , et la surligner pour en faire une faute de raisonnement majeure.
Voire même une négation des faits.
131 morts plutôt que 138, ça n’enlève pas le fait qu’on a eu un attentat terroriste digne d’un acte de guerre, venant d’une idéologie.
Qu’il y ait 700 agressions plutôt que 800 ou 900, ça ne retire pas que 700 agressions par mois, ça reste 700 de trop.
Le sophiste zététicien usera donc des méthodes de l’hypercritique pour “debunker”.
C’est-à-dire, imposer sa vision , en réfutant l’autre par des artifices rhétoriques qui ne sont destinés qu’à paralyser le débat, et non le faire avancer ».

On appellera ça aussi jeter de l’huile sur le feu ou répandre du sel sur les blessures. Est-ce vraiment utile, je ne le crois pas. Mais, à bien des égards, le grain à moudre de cette secte électoraliste c’est bien de se repaître – de 1940 à 2022, en passant par 1962, rien ne semble les arrêter – de la souffrance des autres, qu’ils instrumentalisent à la moindre occasion.

Méprisable, odieux et révélateur, mais les chiens ne font pas des chats.

| Q. En revanche, vous me disiez que sur la Toile, des partisans d’Éric Zemmour, en sont à s’offusquer qu’on parle de lui sous le qualificatif de Zemmour Bey ?

Jacques Borde. En Zéditude (sic), s’en prendre aux autres, ça passe sans souci.
Parler en mal du Başbuğ1, en revanche : pas bien ! Du coup, quelques-uns grognent, s’étouffent s’indignent. Et, en retour, font dans ce qu’ils sont capable de faire : la vulgarité, l’irritabilité et les insultes.

Ils ont tort, car, outre que ces sbires tombés en Zéditude démontrent qu’ils n’ont guère d’humour, ils prouvent qu’ils ont, en revanche, en partage une infinie ignorance, ce dans la mesure ou bey est un titre turc non-négligeable.

Nombreux furent les chefs ottomans (turcs, perses, albanais ou nord-africains) appelés Bey, Beg ou Bek.

En fait, le beylicat recouvre à la fois le pouvoir et le territoire (beylik) sur lequel s’exerce le pouvoir du bey. Le même mot désignant un chef, apparaît aussi dans les titulatures militaires comme celle de sandjakbey (à la tête d’un régiment).
Sous l’Empire ottoman (1299–1923), les beys étaient des sortes de préfets de l’Empire dans les provinces éloignées, nos fameux beyliks.

Bey est un terme ancien qui vient du mot turc beg. Il est l’équivalent de ce que l’Occident appelle seigneur, et il sert à qualifier les nobles personnages. Il peut aussi entrer dans la composition de noms propres. Une des plus grandes distinctions de l’empire turc est le titre de Beylerbey.

Ce titre avait jadis la plus haute importance : c’était la plupart du temps le seul titre d’un grand nombre de souverains turcomans ou de khans tartares, et, entre autres, de Tamerlan. Pas vraiment une petite pointure.

Timur-é Leng – soit Timour-le-Boiteux, né le 9 avril 1336 à Kech, près de Chakhrisabz, dans l’actuel Ouzbékistan, et mort le 18 février 1405 à Otrar (Kazakhstan), warlord du XIVe siècle, conquérant d’une grande partie de l’Asie centrale et occidentale –, fut le fondateur de la dynastie des Timourides qui a existé jusqu’en 1507.

La Régence d’Alger – qui géographiquement nous rapproche indubitablement du (probable) zamoran Zemmour Bey, ou Sire Zemmour, si le français vous semble plus doux à l’oreille – était organisée en trois beyliks :

-celui de l’Est ;
-de l’Ouest ;
et du Titteri. Chacun des beyliks était gouverné par un Bey inféodé au Dey d’Alger, lui-même inféodé de façon purement nominale au sultan ottoman.

Sinon, perso, qu’on me compare au grand Tamerlan…

| Q. Et Collard en Condottiere ?

Jacques Borde. Là encore, les Condottiere n’étaient pas des petites gens et des seconds couteaux, comme on dit aujourd’hui, mais des personnalités de lignage élevé.

À rappeler qu’au XVe siècle, treize familles ont fourni 60% des capitaines des 170 Condottieri recensés, dont les Orsini, les Colonna, les Gonzaga, les Este, les Sforza, qui fera de Milan son fief, les Montefeltro d’Urbino et les Malatesta de Rimini sont les plus connus ou notoires, selon le camp d’où on les juge.

Mais, le plus célèbre d’entre eux n’est même pas italien, vu qu’il s’agit d’Albrecht Wenzel Eusebius von Waldstein2, homme de guerre de la noblesse bohémienne3, le plus fameux Condottiere au service du Saint-Empire romain germanique pendant la sanglante Guerre de Trente Ans.

Von Waldstein deviendra généralissime des armées impériales, duc de Friedland, de Sagan et de Mecklembourg. Et fut un sacré adversaire pour la France.

Pour ceux que cela intéresse, la 4ème partie de cet entretien (demain) sera plus internationale

[À suivre]

Notes

1 Ou Plus grand des guides (traduction libre). Titre donné par ses partisans à Alparslan Türkeş, fondateur du Milliyetçi Hareket Partisi (MHP, Parti d’action nationaliste), parti allié de l’AKP.
2 Ou en tchèque Albrecht Václav Eusebius z Valdštejna.
3 Non, je ne traite pas Zemmour de Bohémien !

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Grand jeu au Sahel : Des Fâcheries au Golpe ? [2]

| Afrique / Occident(s) | Géostratégie | Questions à Jacques Borde | Du grand jeu …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer