La Guerre & ce avec quoi elle se fait. Ou ne se fait pas…

| Guerre du Donbass / Ukraine | Charlotte Sawyer & Jacques Borde |

La Guerre, ça se fait avec des personnels & des matériels. Dès que les uns ou les autres commencent à faire défaut… contrairement à son onanisme poisseux, le camp néonazi occidental – qu’est-il d’autre dans la mesure ses troupes d’élites arborent les mêmes runes SS que la Das Reich d’Oradour-sur-glane ? – voit bel & bien, ses liges kiéviens frappé d’un taux d’attrition montant,parfois, à 60% des effectifs. Sera-ce la Territoriale des Terbats qu’on collera derrière des armes défraîchies (& pour certaines pas encore en production). Si elles arrivent. Côté russe & républicains, artillerie & blindés font le job…

L’hêgêmon thalassocratique étasunien dans la lice ukrainienne – que soit dit en passant, il aura tout fait pour qu’elle prenne corps, étant présent face au Donbass avec ses cadres et forces spéciales – fait mine d’y jouer au Père Noël équipant à outrance, à la fois :
-la Zbroyni Syly Ukrayiny (ZSU/FAU)1,
-la Natsionalna hvardiya Ukrayiny (NGU)2,
-le Polk Azov 3, et quelques autres.

À outrance ? Oui, mais avec quelques restrictions car même la hotte de l’Oncle Sam n’est plus ce qu’elle était.

Qui ose tenir de tels propos – outrageusement poutinolâtres, assurément – ?

Quelque part, bien qu’à son corps défendant, la 25th US Secretary of the Army (SA/SECARMY)4, Christine E. Wormuth, lors quelle nous confie que le calendrier de remplacement des stocks américains de missiles FIM-92 Stinger et FGM-148 Javelin 5 que les États-Unis ont donnés à l’Ukraine pour contrer l’invasion russe « variera en fonction des systèmes ».

Pour remplacer les stocks américains de missiles FGM-148 Javelin, Wormuth a déclaré lors d’une audience du Senate Appropriations Subcommittee on Defense 6 qu’elle n’était « pas sûre » que Raytheon, qui fabrique l’engin, sera en mesure de remplacer les stocks américains de ces FGM-148 Javelin dans un « période d’un an ».

« Sur les Javelin, je pense que Raytheon essaie vraiment d’accélérer, s’ils peuvent venir dans un délai d’un an, je ne suis pas sûr, je pense que cela peut prendre un peu plus de temps, mais nous essayons de travailler de manière agressive avec l’industrie dans ces cas », a confessé Wormuth.

Concernant le remplacement des stocks américains de missiles FIM-92 Stinger, Wormuth a admis que cela « prendrait plus de temps », car il n’y a pas de chaîne de production ouverte pour les missiles FIM-92 Stinger à l’heure actuelle.

« Nous n’avons pas eu de chaîne de production ouverte pour Stinger depuis un certain temps, nous avons encore des missiles, des missiles Stinger que nous pouvons fournir, mais il y a une partie obsolète que nous allons devoir trouver comment contourner, vous savez, est-ce que nous concevons autour de cela, ou en quelque sorte proposer un Stinger de nouvelle génération, et je pense que cela prendra plus de temps », a reconnu Wormuth.

Bigre. Et dire que les blogs, sites et magazines du camp néonazi occidental – qu’est-il d’autre dans la mesure les troupes d’élites pro-occidentales (Azov, Aïdar et tutti quanti) arborent les mêmes runes SS que la Das Reich d’Oradour-sur-glane ? – nous vantent à la sueur de leurs plumitifs le côté marmoréen des livraisons à l’infinie de l’Occident. Tout en se gaussant que la Russie limiterait l’engagement de ses matériels à des modèles anciens. Mais, tous combat proven, contrairement à la plupart de ceux tirés de dépôts OTANiens où ils luttaient contre la rouille.

Au sujet des équipements russes, le ministre de la Défense de la Fédération de Russie, le general armii Sergueï K. Choïgou, déclarait à TASS, en mars 2022, que seul un lot « expérimentalindustriel » de T-14 Armata, de véhicules de combat d’infanterie T-15 et de véhicules blindés de dépannage T-16 serait livré en 2022, par opposition aux véhicules de série.

Iouri I. Borissov, Vice-président en charge de l’Industrie, de la Défense & de l’Espace, avait demandé aux journalistes :

« Pourquoi inonder les forces armées avec l’Armata ou les Boomerangs [le nouveau véhicule de combat blindé 8×8 de la Russie]? ». Borisov précisant que le T-14 et le Boomerang sont chers par rapport aux véhicules de combat blindés existants, et certaines sources russes ont indiqué que l’Armata pourrait coûter trois fois plus qu’un T-72 amélioré.

Estimation aussitôt tempéré par le directeur général d’Uralvagonzavod (UVZ), Andrey Terlikov, indiquant que le prix du T-14 Armata baisserait lors de sa troisième production. Précisant que le ministère russe de la Défense et UVZ « conviendront d’un prix qui conviendra aux deux parties ».

Visiblement, certains de nos pseudos experts pro-UKROnazis, arrivent encore à confondre le T-14 avec certaines versions du T-90.

Rappelons-leur que le T-90 est un blindé associant la structure du T-72 et l’électronique du T-80. Il aurait dû s’appeler T-72BU mais une décision politique le rebaptisa T-90 à la suite des destructions massives de T-72 pendant la 1ère Guerre du Golfe. Le T-90 fut déclaré bon pour le service en 1992 et sa production en grande série pour l’armée russe commença en 1994.

Lors de la Spetsial’naya Voyennaya Operatsiya’ (SVO/OMS) 7, la Russie a engagé, en plus de ses T-72 et T-80, des T-90  dans le Donbass, où, au moins un T90M a été détruit. Sa carcasse abandonnée apparaissant sur des photos de journalistes ukrainiens.

Le T-14 et le T-90 MS, eux, n’auraient pas encore été déployé en Ukraine. Quoiqu’il en soit, personne na jamais dit que la famille du T-90 était indestructible.

L’autre souci du camp néonazi occidental c’est que, face à la rusticité des matériels roulants russes, il semble vouloir répondre par une abondance et une disparité de matériels souvent plus anciens que ceux alignés par les Russes.

Notes

1 Ou Forces armées ukrainiennes.
2 Ou Garde nationale d’Ukraine.
3 Ou Régiment Azov. Formation paramilitaire ukronazie pro-occidentale.
4 Précédemment Director de l’International Defense & Security Center de la RAND Corporation.
5 Lance-missiles antichar portable américain, mais pas si récent que ça, développé dans les années 1980, et déployé à partir de 1996. Il remplace le lance-missile M-47 Dragon au sein des forces armées des États-Unis, puis OTANiennes.
6 Ou Sous-comité sénatorial des crédits sur la Défense.
7 Ou Opération militaire spéciale.

 

Avis aux lecteurs de ce blog :
1- n’attendez pas de relance de notre part.
2- venez directement sur le blog.
3- repostez sur autant de groupes que vous pourrez.
4- ajoutez-nous à la liste de vos favoris.

5- rejoignez BforBorde-Le Groupe.

Merci d’avance !…

 

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

De Račak à Boutcha III. C’est dans les vieux pots…

| Guerre du Donbass / Ukraine | Ils ont dit | BforBORDE | Faire la …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer