Une Cécité idéologique.

| Finlande / Russie | Géostraégie | Pierre Duriot |

Courte mais précieuse analyse sur l’enjeu finlandais du grand jeu mené par l’hêgêmon thalassocratique étasunien Vs Moscou…

On peut comprendre, d’un point de vue historique, cette peur bleue des Finlandais, du grand frère russe, qui n’a pas toujours été tendre avec eux. Mais la Russie moderne, n’est pas l’ex-URSS, même si Poutine, est un ancien du KGB. Et les Finlandais de vouloir intégrer l’OTAN, pour éviter la guerre. Il est fort probable que ce soit le contraire et que de futures bases américaines, qui seront installées en Finlande, le long de la frontière russe, génèrent plus de défiance que de paix.

Avec un genre de scénario à l’Ukrainien, dans lequel le voisin russe, importuné par des armements hostiles massés à sa porte, pourrait avoir des réactions épidermiques, même si ce ne sera plus Poutine d’ici là. Ça veut aussi dire que plus l’Europe, aux yeux des Finlandais, ne représente pas vraiment un gage de sécurité. C’est à dire que l’Europe, plutôt que se perdre en paperasseries administratives, confiscation de démocratie et achats opaques de vaccins, aurait dû veiller à une sécurité de ses frontières et à former un bloc militaire digne de ce nom, susceptible d’assurer son indépendance en matière de sécurité, en lieu et place d’une myriade d’armées sous équipées, obligées de recourir à l’Amérique pour ses technologies.

On sait, avec la crise ukrainienne, les Américains plus prompts à placer commercialement leurs matériels militaires, ayant donc intérêt à attiser la guerre chez nous. Il est étonnant que les Finlandais aient envie de s’embarquer dans cette galère, menée par une Amérique soucieuse de ses intérêts plutôt que de la paix sur nos sols. Tous oublient que l’ennemi n’est plus le voisin européen, mais l’ennemi intérieur, djihâdiste, qui se manifeste dans tous les pays européens, prospérant dans des quartiers devenus inaccessibles et avec des communautés de plus en plus incontrôlables, comme la Suède a pu en faire l’expérience dernièrement, malgré sa générosité.

Cette cécité qui perdure, à ne pas voir le feu dans notre propre maison, tient plus de l’idéologie que de la rationalité. La raison commanderait d’imaginer un grand axe occidental, uni par sa culture, son histoire et sa religion chrétienne, de la Californie, jusqu’à Vladivostok, en passant par Londres et Bruxelles.

© Pierre Duriot, porte parole du Rassemblement du Peuple Français.

 

Avis aux lecteurs de ce blog :
1- n’attendez pas de relance de notre part.
2- venez directement sur le blog.
3- repostez sur autant de groupes que vous pourrez.
4- ajoutez-nous à la liste de vos favoris.

5- rejoignez BforBorde-Le Groupe.

Merci d’avance !…

.

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

A PROPOS D’UN CLOWN PORNOGRAPHE D’UKRAINE.

| Guerre du Donbass / Ukraine | Mémoire | Gabriel Nerciat | Il y a …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer