9 mai 1945-9 mai 2022 III. De Si gentils (sic), mais encombrants nazis…

| Guerre du Donbass / Ukraine | Questions à Jacques Borde |

La guerre, prise comme une activité parmi d’autres, peut s’avérer extrêmement profitable. C’est plus une question d’organisation que de morale ou de sentiments. À cela près qu’à un moment, il faut bien, pour que le BusineSS prenne & perdure, que des idiots utiles (sic) aillent se faire trouer la peau. Faire la Guerre chez les autres. Avec d’autres que ses propres régnicoles, si possible. De 1940 à 1945, les 2/3 des Wafen SS, dont ceux d’Oradour-sur-Glane (arborant, peu ou prou, les mêmes runes que Polk Azov), n’étaient pas allemands. Zelensky a moins de chance : malgré ses appels du pied, ni Berlin, ni Rome (décidément), ne lui ont accordé de troupes, seulement du matériel. Seul Londres (vieille monarchie… allemande 1) y sacrifie, en quantité semble-t-il, ses S(A)S.

« Boris Johnson a appelé la Russie à traiter les prisonniers britanniques avec humanité. Nous ne sommes pas des monstres. Mais entendre cet appel d’un politicien qui bourre l’Ukraine d’armes pour tuer des Russes et qui n’a jamais réagi aux atrocités commises contre les prisonniers russes est très étrange ».
Youtubeur russe.

« La ville de Marioupol est presque entièrement libérée par les forces russes, une poche de résistance subsiste encore dans la zone d’Azovstal.
Les media parlent sans cesse de bombardements Russes massifs délibérés sur les civils. (Même narratifs qu’avec la Syrie)
Mais factuellement c’est l’armée ukrainienne (Azov) qui vise délibérément les zones civiles, par haine vengeresse et par stratégie militaire.
La population de Marioupol n’est pas considérée par ses néonazis comme des Ukrainiens mais comme des envahisseurs russes. (La haine du Russe fait partie intégrante de leur idéologie nauséabonde.)
Cela fait plus de 40 jours qu’ils reculent, leurs pertes se comptent en milliers il y a 3 jours 1.500 soldats se sont rendues à l’armée russe.
Pendant les combats, Azov à procédé à des expulsions massives, et à des bombardements massifs sur les zones civiles (tuant plusieurs milliers de personnes), de nombreuses personnes ont été tué pour des raisons diverses comme : l’acceptation d’aide humanitaire, soutien à l’armée russe, refus de se soumettre à certaines règles exigées par Azov (Azov considérée comme héros de l’Ukraine par les occidentaux…) .
Les snipers ukrainiens font également des ravages parmi les civils.
L’armée Russe a agi avec patience et détermination pour déloger Azov des zones civiles pendant plus de 40 jours.
Après la libération totale de Marioupol, la Russie lancera la reconstruction totale de la ville, ça a été promis par Vladimir Poutine en personne ».
Anthony Leemans.

| Q. Apparemment Zelensky ne se soucie guère de la vie des Ukrainiens, que ces derniers soient civils, militaires ou paramilitaires ?

Jacques Borde. D’entrée, je vous dirai que l’Occident n’a pas fait arriver jusqu’à ce poste de chef de la Junte de Kiev, Volodymyr O. Zelensky, le pitre-émérite-au-membre-lyrique (sic), pour qu’il se soucie de la vie des ses administrés.

Ses propos tenus à la Ukraïnska Pravda 2, nous disant que « L’élimination de nos militaires, de nos hommes (à Marioupol) mettra fin à toute négociation » de paix entre Kiev et Moscou, les deux parties se retrouveraient alors dans « une impasse ».

Mais, rappelons que ce rôle de Warmonger 3 et de jusqu’au-boutiste est le sien depuis son arrivée à la présidence.

Volodymyr O. Zelenski a, déjà, refusé de négocier durant 8 ans pendant lesquels il a préféré bombarder le Donbass. Sauf leur dernier carré, Marioupol sera entièrement libéré de l’emprise des néonazis azoviens.

Selon des interceptions radio, les paramilitaires d’Azov ont, à plusieurs reprises, demandé au commandement kiévien l’autorisation de se rendre. L’état-major kiéviste, sur ordre express de la présidence, a systématiquement refusé.

Ça n’est que le 21 avril 2022, face au tragique de la situation à AzovStal que la junte de Kiev a changé de ton. Mikhaïlo M. Podolyak, conseiller du Bureau de la présidence ukrainienne (Офіс Президента України), avalant sur chapeau sur son compte Twitter. :

« Nous sommes prêts à tenir une session spéciale de négociations à Marioupol. Pour sauver nos gars, (le bataillon) Azov, les soldats, les civils, les enfants, les vivants et les blessés. Tout le monde ».

Ajoutons que, depuis, elle (la junte) nous sort à peu près tout et son contraire.

| Q. Mais, pourquoi une telle intransigeance, enfin ?

Jacques Borde. Mais pour satisfaire le vrai fourrier de cette boucherie : l’administration Biden – ou plutôt Joseph Joe Robinette Biden, Jr., et son Hunter de fils – qui ont trop à craindre d’un regime change à Kiev.

Il est évident aujourd’hui que l’Ukraine n’a de toute manière aucune volonté de résoudre la situation par la négociation dans le mesure où les Biden et leurs féaux au sein du Deep State veulent une guerre totale contre la Russie.

Il faut s’attendre à ce que, tôt ou tard, les derniers membres du Polk Azov 4 soient retirés du grand jeu en Ukraine. À moins que l’on ait encore besoin d’eux.

| Q. Aussi sûrement que vous le dites ?

Jacques Borde. L’ultimatum russe au chef de la junte de Kiev, le Prezydent Ukraïny Volodymyr O. Zelensky, était clair à ce sujet Si les derniers combattants d’azovstal ne se rendent pas, le complexe industriel sera rasé à l’aide de bombes thermobariques.

Sauf que pour l’instant, ça n’a pas été le cas.

Voyons voir si le pitre érotomane de Kiev va, à un moment, faire passer sa soumission au duo Biden avant la vie de ses soldats.

| Q. Vous n’y avez jamais cru ?

Jacques Borde. Si vous voulez : les paramilitaires azoviens enkystés à AzovStal sont, semble-t-il, d’âpres combattants. Mais, à bien y réfléchir, ce sont aussi des bonhommes peu présentables.

Nos ukranolâtres de salons et de plateaux TV ont beau nous assurer (ça vient de sortir) que les Azoviens sont de gentils nazis (sic), le message aura de plus de mal à passer au fur et à mesures que les horreurs et les crimes de guerre du Polk Azov, mais probablement autant de la Natsionalna hvardiya Ukrayiny (NGU)5, seront portés à la connaissance du public.

Quelque part, Volodymyr O. Zelensky, est celui qui a le plus  intérêt que que les gens d’Azov soient, comme disent les Iraniens, « rayés de la carte du temps ». D’où les ordres absurdes qu’il leur fait passer.

C’est aussi pour ça, que contrairement au narratif des media otanocentrés, Russes et Républicains, font tout pour en prendre un maximum vivants.

C’est bien connu : les morts parlent assez peu. Qui, à ce jour, à le plus intérêt à faire taire les assiégés néonazis d’AzovStal ?

[À suivre]

Notes

1 En fait de la Maison de Saxe-Cobourg & Gotha, une branche cadette de la Maison de Wettin. Mais pendant la 1ère Guerre mondiale, le sentiment anti-allemand est si important parmi la population britannique, qu’il conduit la famille royale à changer tous ses titres et noms de famille allemands pour des titres et des noms à consonance anglaise. Le 17 juillet 1917, la maison et la famille royales sont ainsi renommées Maison Windsor par une proclamation du roi George V.
2 Aussi comique que cela puisse paraître : La Vérité d’Ukraine.
3 Fauteur de guerre, belliciste.
4 Ou Régiment Azov. Formation paramilitaire ukronazie pro-occidentale.
5 Ou Garde nationale d’Ukraine.

 

Avis aux lecteurs de ce blog :
1- n’attendez pas de relance de notre part.
2- venez directement sur le blog.
3- repostez sur autant de groupes que vous pourrez.
4- ajoutez-nous à la liste de vos favoris.

5- rejoignez BforBorde-Le Groupe.

Merci d’avance !…

 

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Jour 76. Propagande.

| Occident / Russie | Guerre du Donbass / Ukraine | Jean Cuny | 76 …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer