Jour 78. Turqueries !

| Occident / Russie | Guerre du Donbass / Ukraine | Jean Cuny |

78 ème Texte de Jean Cuny sur la situation en Ukraine. Le titre & une partie des notes sont de la Rédaction.

La grande affaire ces jours ci est l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN. Ces deux pays dirigés par une gauche idéologiquement alignée sur Washington : la Première ministre finlandaise Sanna Marin, sociale démocrate et son homologue suédoise, Magdalema Andersson, sociale démocrate elle aussi, ont décidé de faire entrer leurs pays dans l’OTAN, ce qui réjouit les dirigeants otanesques européens.

Mais il y a un trouble fête : le Cumhurbaşkani 1, le très Naqshbandi 2 Reccep Tayyip Erdoğan, qui a reproché à ces deux paix de servir d’« auberge aux terroristes du PKK », « Ils leur donnent pratiquement des sièges au sein de leurs parlements », le Partiya Karkerên Kurdistan (PKK) 3 considéré comme une organisation terroriste par Ankara, mais aussi par l’Union européenne.

Concernant l’adhésion de ces deux pays à l’OTAN, Erdoğan a affirmé : « Nous n’avons pas un avis positif ».

Bien gênée par cela, Washington « travaille à clarifier la position de la Turquie ».

En matière de politique étrangère, la Turquie s’est toujours livrée à des manœuvres subtiles. Sans remonter aux accords militaires et financiers de 1536 entre la France de François 1er et la Turquie de Soliman le Magnifique. Évoquons simplement la position de la Turquie durant la Seconde guerre mondiale. La Turquie ne voulait pas se lancer dans la guerre, mais elle se laissait courtiser par les belligérants de façon à en tirer le plus grand profit.

En mars 1938, la Turquie avait acheté à l’Allemagne, 24 Heinkel 111 J à moteur DB 600 G pour le 1er Régiment aérien basé à Eskisehir, n’obtenant plus de pièces détachées, elle s’est adressée au Royaume Uni qui lui a fourni des pièces récupérées sur des He 111 abattus durant la Bataille d’Angleterre. Cela n’a pas empêchée la Turquie de recevoir de l’Allemagne d’octobre 1942 à mai 1943 72 chasseurs Focke Wuf 190Aa Hamburg pour les escadrilles 3 et 5 du 5e Régiment aérien de Bursa.

Durant la campagne du Dodécanèse (septembre-novembre 1943) qui avait vu l’Allemagne reprendre ces îles aux Italiens de Badoglio et aux Britanniques qui y avaient débarqué, les navires de la Royal Navy pour échapper aux attaques de la Luftwaffe se réfugiaient dans les eaux territoriales turques sans soulever de protestations de la Turquie. Cette dernière a d’ailleurs attendu février 1945 pour déclarer la guerre aux pays de l’Axe.

On ne peut pas reprocher au gouvernement d’Ankara d’essayer d’agir au mieux pour la Turquie alors que tant de gouvernements en Europe ne représentent que les intérêts de l’étranger.

On peut penser qu’à l’occasion de cette affaire d’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN, la Turquie va s’efforcer d’en tirer les meilleurs avantages pour elle. Traîner les pieds pour montrer sa bonne volonté à la Russie, essayer d’obtenir le bannissement des gens du PKK de ces deux pays en échange de son acceptation de leur entrée dans l’OTAN.

Aux ordres de Washington, la junte de Kiev continue à maintenir la pression sur les pays européens : le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kouleba, invité à la réunion du G7 a semoncé les dirigeants européens :

« Si ce paquet est adopté sans un embargo sur le pétrole, je crois que le président Poutine pourra faire la fête parce que ce sera la première fois que l’unité de l’Union européenne sera rompue à cause de la position d’un seul pays, la Hongrie ».

Tant pis si les Hongrois n’ont plus de carburant. En même temps, la ministre de l’Économie ukrainienne, Ioulia Svyrydenko, annonce que pour le mois de mai, l’Ukraine a signé des contrats pour importer 300.000 tonnes de diesel et 120.000 tonnes d’essence, qui va payer la note, les Européens ?

De son côté chef de la junte de Kiev, le Prezydent Ukraïny Volodymyr O. Zelensky, a estimé que la France voulait permettre à la Russie de « sauver la face », une démarche « pas très correcte », selon lui, affirmant ensuite que « le temps de se mettre autour d’une table avec la Russie était terminé ». L’Élysée a nié ces accusation, précisant que rien ne se faisait « sans l’accord du président Zelensky », bel exemple d’indépendance (sic) de la diplomatie française.

Le Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères & la politique de sécurité 4, Josep Borrell i Fontelles, peu brillant (eh, oui, c’était possible) successeur de Federica Mogherini 5), a annoncé que l’Union européenne allait fournir une aide supplémentaire de 500 millions d’euros à l’Ukraine portant ainsi le total à 2 milliards d’euros.

Ce qui a permis au ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï V. Lavrov, d’estimer que « L’UE est passée d’une plate-forme économique constructive, telle qu’elle a été créée, à un acteur agressif et belliqueux qui affiche déjà ses ambitions bien au-delà du continent européen ». Pour lui, les Européens se précipitent « exactement dans la voie que l’OTAN a déjà tracée, confirmant ainsi la tendance à la fusion avec l’Alliance atlantique et serviront, en fait d’appendice à l’OTAN ».

La presse ocidentale titre sur « l’explosion de l’inflation en Russie », mais elle reste bien discrète sur ce qui se passe en Europe.

Le dernier point de conjoncture de l’INSEE, daté du 9 mai nous révèle que 45% des entreprises industrielles françaises connaissent des difficultés d’approvisionnement, que les prix de production (hors énergie) ont augmenté de 11,2% dans l’industrie et de 26,8% dans l’agriculture que l’indice de la production automobile est tombé à 68,7 (base 100 en 2015) que la consommation des ménages a reculé en volume de 1,3% au 1er trimestre 2022. Que l’inflation devrait atteindre 5,4% en juin de cette année. Que les prix de l’énergie augmenteraient de 25% en 2022.

Au lieu de se préoccuper du sort des Européens, les dirigeants de l’UE préfèrent remplir les poches des dirigeants mafieux de la junte de Kiev.

| Nouvelles du front

Alors que les frappes des Vozdushno-Kosmicheskiye S’ily (VKS)6 se poursuivent sur le territoire ukrainien, dans le Donbass, les forces kiéviennes, en dépit de l’énorme soutien qu’elles reçoivent de l’OTAN, sont en difficulté.

Grâce aux renseignements fournis par l’OTAN elles ont pu détruire un ponton sur le Donets au nord de Bilohorivka ainsi que plusieurs dizaines de véhicules qui se trouvaient à ses abords, mais ce succès défensif ne les empêche pas d’être en difficulté.

Sous la pression des forces russo-républicaines elles ont dû faire sauter un pont entre Rubizhny et Severodonetsk, faire sauter un barrage pour ralentir l’avancée des forces russes.

La route Severodonetsk-Lysychansk est sous le feu russe. De violents combats se déroulent à Belogorovka, Shepilovo, les forces de la LNR se sont lancées à l’assaut de Privolye.

À partir de Popasna l’avance se poursuit en direction de Kamyshevakha, on se bat dans les villages d’Orekhovo et de Toshkovo.

À 20 km d’Izyum, le village de Dolgenkoe a été pris par les forces russes.

Signe des difficultés kiéviennes, la plupart des tués et prisonniers appartiennent aux 3e et 4e vagues de mobilisation. Un obusier américain M777 a été capturé ainsi que de nombreuses armes AC occidentales.

Notes

1 Ou président de la République de Turquie.
2 Soit membre de haut vol de la Tariqa naqshbandiyya, une des quatre principales confréries soufies. Elle tire son nom de Khwaja Shâh Bahâ’uddîn Naqshband, qui est considéré comme son maître, bien que ne l’ayant pas fondée. Abû Ya’qûb Yûsuf al-Hamadânî, né en 1140, et ‘Abd al-Khâliq al-Ghujdawânî, né en 1179, sont les fondateurs des principes de cette voie soufie. Le soufisme compte 41 branches initiales de confréries soufies, dont 40 tirent leurs secrets spirituels de Ali ibn-Abi Talib, le gendre du prophète. Les Soufis expliquent ce fait par cette tradition prophétique (hadith) rapportée par Tirmidhi où Mahomet dit : « Je suis la cité de la science et Ali en est la porte ». L’initiation d’Ali a été faite par le dhikr (évocation, mention, rappel, répétition rythmique, du nom de Dieu) Lâ ilâha illa-llâh, en français : Je témoigne qu’il n’y a pas de divinité autre que Dieu (tawhid).
3 Parti des travailleurs du Kurdistan.
4 En moins ronflant, chef de la diplomatie européenne.
5 Membre du Parti démocrate (PD, ex-communistes notamment), a été ministre des Affaires étrangères du gouvernement Renzi avec délégation aux Affaires européennes.
6 Ou Forces aérospatiales russes. Créées le 1er août 2015 suite à la fusion de la Voïenno-vozdouchnye sily Rossiï (VVS, armée de l’Air) avec les Voïenno Kosmicheskie Sily ou (UK-VKS, Troupes de défense aérospatiale.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

9 mai 1945-9 mai 2022 II. Les mêmes Causes ?

| Guerre du Donbass / Ukraine | Questions à Jacques Borde | La guerre, prise …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer