Accueil / Verbatim / Spike : Lorsque Nétanyahu joue les VRP en Inde…

Spike : Lorsque Nétanyahu joue les VRP en Inde…

| Inde / Israël | Défense | Questions à Jacques Borde |

Les media n’ont de cesse de nous présenter nos dirigeants comme les VRP de l’excellence française. C’est rigoureusement exact. C’est aussi le lot commun des autres chefs d’État & de gouvernement. Comme le montre le périple du Premier ministre israélien, Binyamin Nétanyahu, en Inde. Où celui-ci apporte dans sa hotte, l’excellent missile antichar de 4ème génération : le Spike.

| Q. Voyage de Binyamin Nétanyahu en Inde : qu’en penser, alors que Delhi n’a pas soutenu Trump à propos du transfert de l’ambassade US à Jérusalem ?

Jacques Borde. Que les relations entre Delhi et Jérusalem sont au-delà de ce genre de considérations. Ne serait-ce que parce que les deux pays ont des visions assez proches en matière de lutte contre la terreur takfirî.

Par ailleurs, l’Union indienne est, comme vous le savez, un client assidu des industries militaires israéliennes. Même si, en amont de la visite du Premier ministre israélien, Binyamin Nétanyahu1, l’Inde a choisi d’annuler sa commande de 8.000 missiles antichars Spike2 fabriqués par Rafael3.

À ce sujet, le Premier ministre israélien, a fait savoir espérer que sa visite « permettra de résoudre cette question, parce que je pense qu’il y a des chances que nous parvenions à une solution équitable »4.

| Q. Selon vous cette annulation a un sens particulier, vu le contexte géopolitique ?

Jacques Borde. Non, pas du tout. Les choses ne sont absolument pas liées. En fait, le marché d’armement est familier de ce genre de décisions. Les vendeurs (US, européens, israéliens, etc.) se livrent une guerre sans pitié. C’est la loi de l’offre et de la demande avec des rabais permanents et des décisions allant dans tous les sens, au gré des offres et des améliorations. Et des petites vacheries commerciales entre amis.

Le marché dont nous parlons porte, si mes fiches sont à jour, sur 321 lanceurs, 8.356 missiles, 15 simulateurs et les équipements qui vont avec. C’est en octobre 2014 que les Indiens avaient préempté le Spike au détriment de son concurrent US le FGM-148 Javelin. On doit donc aussi s’attendre à ce que les Américains rappliquent dare-dare (si ce n’est déjà fait) pour se rappeler au bon souvenir des Indiens…

Ceci, posé Israël est un gros fournisseur de matériel militaire pour Delhi, avec approximativement un milliard de dollars d’équipements de toutes sortes vendus chaque année.

Sur le dossier en cours, Nétanyahu a fait savoir « qu’aucun détail » ne serait divulgué avant la fin de sa visite, ajoutant que « Notre relation en matière de Défense est assez significative et couvre de nombreux domaines (…). Je pense que le mot-clé est Défense. Nous voulons nous défendre. Nous ne sommes pas des nations agressives, mais nous sommes engagés à nous assurer que personne ne nous agresse »5.

| Q. Sait-on pourquoi les Indiens ont annulé la commande ?

Jacques Borde. Oui, pour des transferts de technologies jugés insuffisants. Les Indiens sont connus pour être très gourmands dans ce domaine. Et les Israéliens assez avares (sic) dans la diffusion d’une expertise qui sert surtout à assurer leur propre survie.

Or, côté indien, Bharat Dynamics Limited et Kalyani Group réclamaient beaucoup. Et la Defence Research & Development Organisation (DRDO) travaille sur le développement d’un engin similaire. La prudence des Israéliens se comprend.

| Q. Le Spike, vous en pensez quoi ?

Jacques Borde. Belle bête. J’ai eu l’occasion de m’asseoir au poste de tir du Spike LR et d’avoir un petit topo quant au maniement de l’engin. Ça a l’air assez simple et, surtout, redoutablement efficace.

On comprend l’intérêt des Indiens pour en savoir plus sur l’engin. Quitte à l’acheter, le reverse engineering n’est pas fait pour les chiens.

| Q. Et vous pensez que l’affaire a de bonnes chances d’aboutir ?

Jacques Borde. À voir. D’un côté, Binyamin Nétanyahu a bien avis d’arriver à conclure la commande. Du côté de Rafael, on n’a pas envie de se faire piquer tous ses petits secrets. Il faudra donc, en quelque sorte, couper la poire en deux.

Il se peut aussi que les Indiens demandent qu’on passe à un modèle plus abouti de la famille. Je pense là au Spike LR II.

À ce stade, tout est possible…

Notes

1 Commence véritablement sa carrière politique en chapeautant le Yonathan Institute for the Study of Terrorism, portant le nom de son frère, le seul mort israélien du raid d’Entebbe, et qui avait pour but de sensibiliser l’opinion publique sur les questions de sécurité qui touchent Israël.
2 D’un montant d’au moins 500 M$US. Certaines sources évoquant le milliard de dollars.
3 Plus complètement Rafael Advanced Defense Systems Ltd.
4 Entretien à India Today (15 janvier 2018).
5 Times of Israel .

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Ankara Vs Paris : Choc de deux Puissances ou de deux ego ? [1]

| Guerre Vs DA’ECH | Questions à Jacques Borde | Va-t-on vers plus qu’une joute …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer