Accueil / Verbatim / Un Rameau d’olivier en forme de gourdin [1]

Un Rameau d’olivier en forme de gourdin [1]

| Turquie / Syrie | Géostratégie | Questions à Jacques Borde |

De toute évidence, le maître de la Sublime porte, l’impétueux Reccep Tayyip Erdoğan, a choisi la via factis pour régler son contentieux géostratégique avec l’administration Trump & ses proxies kurdes en Syrie. Le tout sur le dos du peuple syrien qui voit s’ajouter une invasion à celles déjà en cours. Premières impressions d’une situation où la mesure semble être l’ingrédient le moins bien partagée. 1ère Partie

| Q. Verre à moitié plein pour Erdoğan pour sa dernière via factis sur le sol syrien : apparemment, les Leopard turcs ont encore fait la preuve de leur piètre efficacité ?

Jacques Borde. Assez moyenne efficacité dirais-je. En fait, depuis décembre 2016, la Türk Kara Kuvvetleri1 déploie une cinquantaine de ses Leopard 2A42 dans ses engagements extérieurs. Or, la faiblesse au feu des Leopard 2A43 de la TKK déjà révélée lors de l’Operasyonu Fırat Kalkanı4, ne fait que se confirmer dans le cadre de l’Operasyonu Perde Arkasi (Opération Rameau d’Olivier) qui se déroule actuellement dans le nord de la Syrie face aux Peshmerga kurdes proxies de Washington en cette affaire.

Mais je dirai que, quelque part, les Turcs n’en sont que partiellement responsables.

| Q. Dans quel sens ?

Jacques Borde. L’excellente revue Batailles & blindés (n°83) nous apprend que sur 244 Leopard 2, seuls 95 sont aptes au combat. Soit un taux de disponibilité de 38%. À comparer avec le Leclerc français (entre 65% et 74% de dispo). Sans parler de son excellent comportement au feu aux mains des Émiratis qui l’ont mis en lice au Yémen.

En fait, selon la même source, une partie du problème des Leopard 2A4 viendrait d’une défaillance dans l’approvisionnement en pièces détachées. Mais, d’une manière plus générale, on peut dire que le Leopard 2A4 est nettement en-deçà de sa réputation.

| Q. De quelle manière ?

Jacques Borde. Oh, c’est assez simple à comprendre. Assez peu engagé au feu au cours de sa déjà longue carrière, le Leopard 2A4 n’était pas combat proven face à des systèmes antichars de génération récente. Issu du Leopard 1 élaboré aux temps historiquement dépassés de la Guerre froide, Il vrombissait, tel Rodomonte, sur les polygones de tir sans avoir rencontré de réels adversaires…

| Q. Comment cela ?

Jacques Borde. La Bundeswehr étant, de facto, une armée de parade et de manœuvre. Ce compte tenu de la frilosité de Berlin à combattre pour de vrai le terrorisme armé, il a bien fallu attendre que le Leopard 2A4 soit déployé de manière durable et répétée face aux tueurs de chars que sont les BGM-71 TOW5, 9K111 Fagot (code OTAN AT-4 Spigot) ou 9M113 Konkurs (code OTAN AT-5 Spandrel), etc. qui sont désormais les adversaires les plus courant que tout blindé moderne doit s’attendre rencontrer sur les fronts du djihâd.

Et, là, bien que frontalement, il offre une certaine similitude (visuelle) avec le robuste Tigre de la 2ème Guerre mondiale, on ne peut pas dire qu’il ait tenu le choc.

À noter qu’engagé en Afghanistan par plusieurs pays de l’OTAN – Leopard 2A5DK du Régiment des Dragons du Jutland (Danemark), Leopard 1C2 et Leopard 2A6M du Lord Strathcona’s Horse (Canada) – son emploi n’a pas non plus été une franche réussite.

Cerise sur le strudel, selon la presse allemande, les Leopards turcs détruits à Afrin l’ont été par des missiles antichars… allemands livrés aux Kurdes pour lutter contre DA’ECH.

| Q. On sait de quels engins il s’agit ?

Jacques Borde. Non, pas avec certitude en tout cas.

Certes, les Allemands fabriquent leurs propres systèmes antichars. Mais il semble peu probable qu’ils en aient livrés à Al-Dawla al-Islāmiyya fi al-Irāq wa al-Chām (DA’ECH)6, Jamā’at Anṣār al-Furqān in Bilād as-Chām (JAFBS)7 ou tout autre groupe terroriste takfirî.

En revanche, il est avéré que :

1- la Bundeswehr a hérité, lors de la réunification, des stocks, plutôt conséquents, de la Nationale Volksarmee (NVA)8.
2- les différentes administrations allemandes ont allègrement pioché dans ces stocks d’armements est-allemands, pour équiper à outrance des proxies de l’Occident dans ses guerres de par le vaste monde. Le plus connu de ces récipiendaires étant la Sudan People’s Liberation Army (SPLA)9.

Une manière de dire que l’administration Merkel avait le choix dans les cadeaux (sic) qu’elle pouvait faire aux Pershmerga. L’engin le plus probablement livré étant le 9K115 Metis10. Entre autres, évidemment…

| Q. C’est à ce point là ?

Jacques Borde. Oui. La NVA a aligné pas moins de 767 aéronefs (avions et hélicoptères), 208 navires, 2.761 chars de combat, 133.900 véhicules sur roues, 2.199 pièces d’artillerie, 1.376.650 armes légères, et 303.650 tonnes de munitions. De quoi faire. Avec des aléas parfois embarrassants pour Berlin.

Ainsi, au début des années 1990, la vente de blindés légers SPW 6011 à la Turquie fit la une de la presse. La vente était accompagnée de la clause que ceux-ci ne seraient pas utilisées dans des conflits internes, par exemple contre les Kurdes. Clause dont, bien sûr, Ankara ne tint aucun compte.

Une partie des versions est-allemandes des SKS, AKM, AK-74 ou PKM furent offertes aux Croates qui en firent grand usage durant les guerres de Yougoslavie. De même, on vit à la télévision, pendant le conflit du Kosovo, des combattants de l’Ushtria Çlirimtare e Kosovës (UÇK)12, habillés d’uniformes de la NVA. Etc., etc. ! L’Allemagne (un peu comme la France) donne beaucoup de leçons à autrui, mais ne respecte guère les règles de bonne conduite qu’elle édicte germani et orbi.

| Q. Quid des autres blindés confrontés à des menaces similaires ? Ils sont aussi fragiles…

Jacques Borde. Plus ou moins.

La famille Merkava, la principale monture de l’Heyl Shirion13, a eu de gros soucis face au Hezbollah. Mais tout cela remonte à 2006. Et, des deux côtés, les matériels ayant nécessairement évolué, je pense qu’il faudra attendre une confrontation de ces deux-là pour voir comment les matériels se comportent.

Pour le reste, les dernières versions du T-90S aux mains de l’Al-Jayš al-’Arabī as-Sūrī (AAS)14 auraient démontré de très fortes qualités au feu face à la mouvance takfirî en Syrie. Dès lors, on en déduira que le Karrar qui est la version made in Iran du T-90S, nourri aux expérience du terrain que ce soit en Irak et en Syrie15, offre des qualités similaires voire supérieures au T-90S.

À faire dans l’uchronie facile, on pourrait dire que si la Guerre froide était toujours d’actualité, les T-90S russes tailleraient des croupières aux Leopard mais se feraient recaler par nos Leclerc. De quoi inspirer les développeurs de jeux vidéos.

En revanche, nous disposons d’assez peu de RetEx sur les Abrams séoudiens déployés au Yémen. Mais, de toute manière, la piètre réputation des Séoudiens au combat fausserait toute analyse.

| Q. Les Turcs disent combattre le terrorisme, qu’en est-il réellement ?

Jacques Borde. Vrai et faux à la fois.

1- la présence d’éléments du Jamā’at Anṣār al-Furqān in Bilād as-Chām (JAFBS) est effectivement attestée dans cette partie de la Syrie. Les Turcs les combattent-ils pour autant ? Rien n’est moins sûr.
2- la cible d’Ankara ce sont clairement les Yekîneyên Parastina Gel (YPG)16 et leur branche féminine des Yekîneyên Parastina Jin (YPJ)17. Tous deux sans conteste bras armés du Partiya Yekîtiya Demokrat (PYD)18.
3- le PYD est tenu, à fortes raisons, par Ankara comme une excroissance du Partiya Karkerên Kurdistan (PKK)19.

| Q. Mais peut-on réellement considérer le PYD comme une simple émanation du PKK ? N’est-ce pas faire la part belle aux accusations d’Ankara ?

Jacques Borde. En tout cas, le PYD, et son fondateur Salih Muslim Muhammad, viennent d’apparaître pour la première fois sur la liste de la CIA répertoriant les mouvements terroristes à l’œuvre en Syrie. Ce en tant que… « bras armé du PKK ». Alors.

Ajoutons qu’à, au moins deux reprises, le président français, Emmanuel Macron, lui aussi, a qualifié le PKK d’organisation terroriste. Propos à rapprocher de ceux du chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, sur les réseaux sociaux :

Cf. #Syrie : “Nous comprenons que la Turquie veuille sécuriser sa frontière et combattre les groupes terroristes. Si d’aventure la Turquie menait des opérations à des fins d’occupation territoriale alors elle serait totalement condamnable”, répond @JY_LeDrian #DirectAN.

Ce qui ne va pas sans poser de problèmes à notre diplomatie qui a beaucoup fait dans l’aide désintéressée (sic) aux Peshmerga. Désormais des terroristes en bonne et due forme…

[à suivre]

Notes

1 Ou Forces terrestres turques. Branche de la TSK, l’armée turque.
2 De la 2e Brigade blindée de la 1ère Armée.
3 Quelques 354 Leopard 2 en parc, selon The National Interest. Moins, selon d’autres.
4 Bouclier de l’Euphrate.
5 Pour Tube-launched, Optically-tracked, Wire-guided.
6 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
7 Ou Groupe des Partisans du discernement au pays du Levant, la branche d’Al-Qaïda en Syrie. Très théoriquement placée sous l’autorité de Hamza Bin-Lāden, le fils cadet du fondateur du Jabhah al-Islamiyah al-Alamiyah li-Qital al-Yahud wal-Salibiyyin, feu Oussāma Bin-Mohammed Bin-Awad Bin-Lāden.
8 Pour Armée populaire nationale, de 1956 à 1990 l’armée de la République démocratique allemande (RDA).
9 Ou Armée de libération des peuples du Soudan (ALPS), de feu John Garang de Mabior.
10 Ou Mongrel. Code OTAN AT-7 Saxhorn.
11 La version est-allemande du BTR-60 russe.
12 Armée de libération du Kosovo.
13 Arme blindée israélienne.
14 Armée arabe syrienne.
15 Rappelons qu’aux débuts des engagements du T-90 face à DA’ECH en Syrie, les équipages étaient… iraniens, en attendant que les Syriens fassent leur transition sur ce nouveau modèle de char.
16 Unités de protection du peuple.
17 Unités de protection de la femme.
18 Parti de l’union démocratique.
19 Parti des travailleurs du Kurdistan.

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Ankara Vs Paris : Choc de deux Puissances ou de deux ego ? [1]

| Guerre Vs DA’ECH | Questions à Jacques Borde | Va-t-on vers plus qu’une joute …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer