Accueil / Verbatim / Des Ornières de la division au Caniveau des lâchetés…

Des Ornières de la division au Caniveau des lâchetés…

On dit les différentes factions de la terreur takfirî, divisées & promptes à l’égorgement mutuel. Mais, face à l’adversité & à ces mêmes Soldats du califat, sommes-nous si unis &, ad minimo, parlons-nous d’une même voix ? À la lumière de certaines manifestations parisiennes instrumentalisées de toutes parts, non ! Alors bienvenue dans notre (si) vieille Europe plus apte à la division qu’à la nécessaire croisade contre ISIS/DA’ECH, ses Kamiz brunes & son antisémitisme meurtrier…

| Q. Que penser de la condamnation de Stéphane Poussier ?

Jacques Borde. Vous parlez de l’ancien candidat de la France insoumise qui comparaissait en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Lisieux (Calvados) pour apologie du terrorisme !

Cet individu méprisable et traître à son pays a été condamné à un an de prison avec sursis, et privé de ses droits civiques et civils pendant 7 ans. À noter que le procureur de la République de Lisieux, David Pamart, avait requis 6 mois de prison dont 4 avec sursis à son encontre. Donc, guère plus…

Vous vous en doutez, je reste sans voix devant l’abyssal laxisme du jugement en question et l’évident appel d’air qu’il constitue pour tous les sicaires et proxies de la terreur takfirî et de l’antisémitisme qui sont légions désormais dans notre pays…

| Q. Sinon, que pensez-vous de ces personnalités, encore de gauche, qui jugent problématiques (sic) les manifestations comme les allumages publics de Hanoukka ?

Jacques Borde. C’est du délire ! Concrètement, ça gêne qui ? Je ne savais même pas que ça existait. En fait, je crois que cela prouve encore une fois que la gauche française n’a toujours pas purgé son passif antisémite et vichyste.

Affligeant.

Après ne soyons guère surpris de la montée de l’antisémitisme et des saillies pro-DA’ECH1 de certains. Y compris dans les contre-allées du système…

| Q. Qu’entendez-vous par là ?

Jacques Borde. Que l’abject Poussier qui s’est réjoui de l’attentat de Trèbes est bien un ancien du PCF et de la France insoumise, pas de Debout la France ou du FN…

| Q. Dites-moi, vous n’avez guère épargné Sarkozy et Guéant dans notre précédent entretien ?

Jacques Borde. Et pourquoi aurais-je dû le faire ? Laissons plutôt la justice passer, en espérant qu’elle soit aussi sévère que possible.

À noter que Seïf el-Islam, fils de feu le Guide de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire & Socialiste (sic), le colonel Mouammar Kadhafi2, se dit prêt à témoigner contre Nicolas Sarkozy dans le cadre de l’enquête sur le financement libyen de la campagne présidentielle 2007 de l’ex-chef de l’État. Seïf el-Islam affirme même détenir des preuves que la campagne de ce dernier a bien été financée par des fonds illégaux et soutenue par son père.

« Je précise que j’ai encore des preuves solides contre Sarkozy. Et je n’ai pas encore été entendu comme témoin dans cette affaire, ni Abdallah Senoussi, l’ex-directeur des Services de Renseignements libyens, qui détient encore un enregistrement de la première réunion de Sarkozy et Kadhafi à Tripoli avant sa compagne électorale », a confié Seïf el-Islam, au site Africanews.com.

Qu’il témoigne. Vite !…

| Q. Sinon, pour vous, toujours pas de vraie ligne vis-à-vis du terrorisme, que ce soit à Paris, Berlin, Londres ou Bruxelles ?

Jacques Borde. Non, les lignes sont toujours floues et sinueuses. La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères & la politique de sécurité, Federica Mogherini, gère un incommensurable foutoir où :

Primo, chacun n’en fait qu’à sa tête.

Secundo, la France est toujours la seule puissance européenne à combattre militairement le terrorisme.

| Q. Il y a quand même un engagement des autres Européens…

Jacques Borde. Au sol ? Vous voulez rire. Les seuls à avoir mis des effectifs notables afin de nous épauler dans la Bande Sahélo-Saharienne (BSS) sont les Allemands. Et encore, leurs hommes ne conduisent pas d’opérations hors des sites où ils sont positionnés.

Or, une guerre ça se gagne au sol et pas seulement dans les airs…

| Q. De là à parler de foutoir ?

Jacques Borde. Alors, un petit exemple pour vous éclairer :

D’un coté, nous rappelle Slobodan Despot, « le sécessionniste catalan non-violent Puigdemont risque 30 ans de gnouf ». De l’autre, « Le sécessionniste kosovar terroriste et mafieux Thaçi est reçu en pompe par le président Macron. CQFD ».

Pour la petite histoire, le Hashim Thaçi dont nous parlons est bien le président de la République du Kosovo3.

Il fut aussi l’un des chefs militaires de la controversée Ushtria Çlirimtare e Kosovës (UÇK)4. Selon un rapport de l‘Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Hashim Thaçi était également à la tête du groupe criminel de Drenica, suspecté notamment de trafic d’organes prélevés sur des prisonniers, principalement serbes, entre 1998 et 2000. Les autorités kosovares jugent, est-il honnête de préciser, ce rapport « infondé et diffamatoire ».

| Q. Et sur la Russie ?

Jacques Borde. Là aussi, les Européens avancent en ordre dispersé. Au dernier pointage, seuls 16 pays membres de l’Union auraient fait leur la grotesque pantomime des expulsions de diplomates russes. Et Vienne a officiellement fait savoir que l’Autriche ne s’y prêterait pas. Ce qui n’a rien d’étonnant vu le vide du dossier…

Rappelons sur ce sujet que, comme l’a rappelé l’ambassadeur de Russie à Paris, Alexei Mechkov, la décision d’expulser des diplomates russes a été prise, selon lui, « sans avoir attendu les résultats de l’enquête » sur l’Affaire Skripal.

Un peu léger tout de même, non ?

| Q. Qui des accusations de Londres qui parle, à propos de l’assassinat de l’ex-Kagébiste Sergueï Skripal, du recours à un agent neurotoxique made in USSR ?

Jacques Borde. Théoriquement, oui. Mais un Oui mais ! Car la (seule) usine d’armes chimiques soviétique qui produisait cet agent neurotoxique, le Novichok, a été identifiée. Or, se trouvant sur le territoire ex-soviétique d’Ouzbékistan, ladite usine aurait été démantelée par les… Américains, après l’effondrement de l’Union soviétique, dans le cadre d’accords ad hoc.

À trop vouloir prouver, le Premier ministre britannique, Theresa M. May5, se serait-elle pris les pieds dans le tapis du salon ?

Et puisque nous en sommes à parler de chiffres, notez, qu’en Europe, quatorze (14) pays refusent, à des degrés divers la politique de Bruxelles sur les migrants (sic) :

1- Autriche,
2- Bulgarie,
3- Croatie,
4-Danemark,
5- Estonie,
6- Hongrie,
7- Lettonie,
8- Lituanie,
9- Norvège,
10- Pologne,
11- République tchèque,
12- Roumanie,
13- Slovaquie,
14- Suisse.

| Q. Au-delà, diriez-vous que le discours sur le terrorisme a changé ?

Jacques Borde. Là encore, oui et non.

Oui, si vous vous référez aux réseaux sociaux, où les réactions sont de plus en plus vives.

Non, au niveau des discours officiels.

Comme l’a souligné, à juste raison, le directeur de la rédaction du Figaro Magazine, Guillaume Roquette, « Ce que je trouve incroyable, c’est qu’après chaque attentat, c’est le même discours “On ne peut rien faire”. Depuis 6 ans, il y a eu 250 morts. On s’est soumis (…) On aura de nouveau cette discussion après le prochain » attentat.

| Q. Et diriez-vous que la parole se libère  ?

Jacques Borde. Là, oui. Et de plus en plus.

Ainsi, sur Cnews, Périco Légasse, qui n’est pas un politique ou un apparatchik médiatique, mais le brillant critique gastronomique que nous connaissons tous, a très vivement réagi à la tragédie de Trèbes.

Notant qu’« On a tu l’égorgement le plus longtemps possible. Encore un signe de complaisance ou de silence inacceptable de la part des autorités (…). Le terroriste a tiré deux fois sur Arnaud Beltrame, la jambe et le bras, pour l’immobiliser, pas pour le tuer. Et il l’égorge ensuite. Quelle pudeur des autorités qui savaient dès le début mais ont tu l’égorgement. Encore une complaisance ou un silence inacceptable de la part des journaleux et des politiques !!! »6.

Les digues du politiquement correct et de l’alignement sur la nomenklatura bruxelloise craquent de plus en plus…

| Q. Alors, Bruxelles isolé ?

Jacques Borde. Oui. Et, c’est peu de le dire, le discours victimaire, droit-de-l’hommiste et islamocompatible des gauleiter de Bruxelles ne fait plus recette.

Ainsi, pour le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, « La dernière attaque terroriste en France prouve qu’il existe un lien étroit entre immigration et terrorisme. La Hongrie estime que l’immigration n’est pas utile mais est un danger vital, c’est le devoir d’un gouvernement de protéger ses citoyens ».

Vérité en-deçà du Danube, erreur au-delà…

Notes

1 Ou ÉIIL pour Émirat islamique en Irak & au Levant.
2 Titulature officielle.
3 Depuis le 7 avril 2016.
4 Armée de libération du Kosovo.
5 Qui fut une aussi redoutable que discrète Secretary of State for the Home Department. Autrement dit la patronne du Renseignement intérieur britannique, celui qui accuse Moscou dans l’Affaire Skripal.
6 Cnews (26 mars 2018,19h23).

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Ankara Vs Paris : Choc de deux Puissances ou de deux ego ? [1]

| Guerre Vs DA’ECH | Questions à Jacques Borde | Va-t-on vers plus qu’une joute …

Ce site utilise des cookies. En acceptant ou en poursuivant votre visite, vous consentez à leur utilisation .

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer