Accueil / Focus / Douma, Chlore, etc. ! Les menaces de frappe occidentales [2]

Douma, Chlore, etc. ! Les menaces de frappe occidentales [2]

| Guerre Vs DA’ECH | Ils ont dit |

Sur l’Affaire (ou plutôt la non-affaire) de Douma comme sur d’autres, le s plus censés sont bien souvent les internautes qui réagissent au quart de tours aux bobards à répétition du cloaca mediatica ad usum wahhabî & co. Conscient de cette réalité, pourquoi ne pas vous faire bénéficier des réflexions de bon sens glanées sur la Toile ?
Cette série de réaction a, bien évidement, été compilée avant les frappes occidentales. Épisode 2.

| De Pailles & de poutres…
« Et la France vend des armes aux Séoudiens. Ces Séoudiens les utilisent sur le Yémen. On voit la paille dans l’œil du voisin mais pas la poutre dans le sien ».
Jona Perr.

| De Simples présomptions…
« Macron est inquiétant, on ne peut risquer d’envoyer la France dans un conflit mondial sur de simples présomptions, l’allégeance aux US a des limites la présomption d’innocence ne s’appliquerait donc pas a la Russie ? Macron n’a pas tiré les leçons du conflit irakien justifié par le mensonge de la fiole de Collins Powell. Ce président me parait bien impulsif face a une situation aussi grave. Enfin juste un avis ».
Un internaute sur la Toile.

| Coup de bluff russe Vs hégémonie US…
« Souvenez-vous que Poutine a lancé à grande pompe qu’il disposait de missiles pouvant contourner le bouclier anti-missiles américains avant ses élections? Ne vous y laissez pas méprendre, ce n’était que des Fake New . Son seul objectif était de pouvoir se faire réélire et influencer sa population. La Russie ne dispose pas des moyens financiers et du savoir technologique comparativement aux USA. Ce n’était que du bluff. C’est certain que la Russie dispose d’armes redoutables mais pas à la hauteur des USA ainsi que du nombre ».
2BAD4U.

| Roulements de tambours
« Une frappe unique ne suffira pas, car il cessera d’utiliser des armes chimiques pendant une semaine ou deux, ou un mois ou deux, puis il recommencera. Le président doit être prêt pour une campagne soutenue. Et il doit l’expliquer au public américain, et il doit l’expliquer à nos alliés et aux autres pays de la région là-bas ».
Robert Ford, dernier ambassadeur américain en Syrie, sur NPR.

| Mise en scène.
« Nous avons des preuves irréfutables montrant que c’était une énième mise en scène et qu’y ont mis la main les services d’un pays qui aspire à être à l’avant-garde de la campagne de russophobie ».
Chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

| Attendez vous !…
« Il semblerait que les leçons irakienne (…) et libyenne, n’aient pas bien été comprises. Les grands-parents ou arrières-grands parents des va-t’en guerre en chambre qui trépignent sur ce forum, beuglaient ‘à Berlin’ gare de l’est en août 14… à moins qu’ils n’aient été planqués . Avant que la fameuse ligne rouge n’ait été franchie, Assad était donc dans les clous ? Et les massacres de MBS au Yémen, rien à dire ? Lisez Les Somnambules ».
Un internaute sur la Toile.

| Chiqué.
« De la poussière dans l’air et sur les surfaces, un cylindre jaune de la taille d’un petit extincteur posé sur un lit, et au dessus une franche perforation de la dalle en béton dont le projectile porteur du cylindre serait à l’origine. Un accessoiriste de cinéma chargé de suggérer le lieu d’une attaque dévastatrice aurait probablement été moins sobre ! En revanche une bonne pub pour la qualité de l’acier du cylindre, et de son revêtement ! ».
Nepomouk.

| Quel intérêt pour Damas & Moscou ?
« Quelle idée ridiculement occidentalo-centrée de penser que Assad et Poutine voudraient tester les limites des démocraties. Ils ont bien d’autres préoccupations et et intérêts. Par exemple vaincre les djihâdistes à peine plus présentables que DA’ECH financés et armés par les monarchies arabes les plus rétrogrades et leurs alliés qui s’autoproclament communauté internationale et seules démocraties. C’est tout ce que trouvent comme argument les va-t-en guerre. Quelle misère ! ».
Un internaute sur la Toile.

| Cinoche & Intox.
« Faut y aller ! Faut que ça saigne ! Et pis faut leur montrer que c’est nous qu’on est les plus forts. Et un grand merci aux Casques blancs pour leur vidéo superbement mise en scène ».
Hilare Clintox.

| Manque de sens.
« Nous n’avons aucune raison de participer à des actions de représailles qui, en définitive, n’ont aucun sens dans le contexte actuel ».
Jean-Luc Mélenchon, député de La France insoumise (LFI).

| Colonial-socialiste !
« Le crime de frapper sa propre population par des armes chimiques ne doit pas rester impuni (…) Je suis lassé de voir comment ce dictateur soutenu par beaucoup de pays autour, dont la Russie, continue à massacrer sa propre population, notamment en utilisant des armes chimiques ».
Benoît Hamon, fondateur de Génération.s.

| Égal à lui-même.
« Je soutiendrai toutes les réactions, y compris militaires, car ce qui a été commis en Syrie est inadmissible et ne doit pas être sans réponse ».
François Hollande.

| Rappel utile.
« …La violation par Damas de ses engagements au sein de l’OIAC (Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques) ne suffit pas pour fonder légalement une intervention sans mandat du Conseil de sécurité de l’ONU. La participation aux frappes de la coalition en Syrie contre l’EI était justifiée par la menace directe que représentait le groupe djihâdiste. Mais l’arme chimique n’est pas une menace directe pour la France ».
Marc Semo, In Le Monde.

| Affaire incertaine.
« Une opération militaire sur la Syrie, ce serait une affaire incertaine risquerait de nous engager dans une aventure échappant à tout contrôle et dont les Français ne veulent pas. Quelle est la position des Européens sur le sujet. Le seul pays européen à avoir émis des menaces contre Bachar, c’est la France. SI une intervention militaire devait avoir lieu, elle devrait à tout le moins avoir l’appui du Conseil Européen. Ça reste à voir ».
Barada.

| Engagement en toute illégalité.
« Sur fond de manipulations de l’Information, une nouvelle agression militaire de la Syrie, en toute illégalité, se prépare. La Syrie, État reconnu par l’Onu, est légitime pour se défendre. Engager une action militaire contre la Syrie sur la base de faits non établis, et sans mandat international, relève d’un crime de guerre. Un tel engagement, par la France, serait contraire à notre constitution ».
Bernard Maillard.

| Vieux pots…
« Nous savons ce qu’il en était de l’arsenal de destruction massive de Saddam Hussein et de la ‘quatrième armée du monde’. Nous revoyons Colin Powell faire défiler, sans honte, à la tribune des Nations-unies, des photos de camions censés représenter un ‘laboratoire mobile de recherche’ irakien. Le président Chirac avait alors refusé de participer à une guerre préventive contre l’Irak ce qui avait provoqué, aux États-Unis, une flambée de haine contre la France. L’histoire est riche de ces mensonges orchestrés pour la plupart par la CIA, chaque fois pour conforter l’hégémonie des États-Unis ».
Général (2s) Henri Roure.

| Raison gardez, MM. Les Occidentaux.
« Nous appelons les politiciens occidentaux à réduire leur rhétorique belliciste, à envisager de manière significative les répercussions possibles de leurs actions et à mettre un terme à la profusion inconsciente de menaces à la sécurité mondiale. Ce que les mésaventures militaires de l’Occident ont provoqué nous est bien connu si l’on considère les exemples de la Yougoslavie, de l’Irak et de la Libye. Et personne ne vous a conféré le pouvoir d’agir en tant que policiers du monde ou en tant qu’investigateurs, procureurs, juges et bourreaux en même temps. Nous vous appelons à revenir à la légalité et à respecter la Charte des Nations-unies, à affronter ensemble les problèmes qui surgissent, plutôt que d’essayer à chaque étape de faire avancer votre jeu géopolitique égoïste. Toute l’énergie doit être concentrée sur le soutien au processus politique en Syrie, pour lequel il est nécessaire de tirer de manière constructive les efforts de tous les acteurs influents. La Russie est toujours prête à s’engager dans une telle coopération ».
Vassily Nebenzia, ambassadeur russe près les Nations-unies.

| Arithmétique !
« Six pays membres du Conseil de sécurité des Nations-unies. se sont abstenus… de soutenir le clan occidental dans son vote d’opposition aux Russes. Ces abstentions ne sont pas anodines si l’on veut bien considérer les pressions considérables exercées sur ces pays peu puissants par le trio que certains qualifient volontiers d’infernal : USA, UK, France. Ces pays qui se sont abstenus, avec un certain courage, sont les suivants : Côte d’Ivoire, Guinée équatoriale, Koweït, Pays Bas, Suède et Pérou. Ils ont, malgré les pressions, exprimé leur doute sur le bien fondé des positions de la ‘coalition occidentale’ sur la Syrie en ne les soutenant pas. Cinq pays ont voté pour la proposition russe : Chine et Russie, bien sûr, mais aussi Bolivie, Éthiopie et Kazakhstan. Rien d’étonnant non plus puisqu’il s’agit des soutiens traditionnels des positions russes au Conseil de sécurité ».
Dominique Delawarde, Comité Valmy .

 

A Propos Jacques Borde

Consulter aussi

Lutte Vs Radicalisation. « Une partie des individus n’est pas déradicalisable »

| Guerre Vs DA’ECH | Questions de Ouest-France à Amélie-Myriam Chelly | Le Premier ministre …