samedi , septembre 23 2017
Home / Actu / DCNS & Thales embarquent sur les FTI

DCNS & Thales embarquent sur les FTI

| France | Défense | Jacques Borde |

Le Ministère de la Défense a confié à DCNS, le 21 avril 2017, le programme de développement des 5 frégates numériques de dernière génération ou Frégates de taille intermédiaire (FTI) de la Royale. Thales sera chargé d’équiper les bâtiments..

Le Ministère de la Défense a annoncé ce jour la notification à DCNS du marché pour le développement et la réalisation de cinq Frégates de taille intermédiaire (FTI) destinées à la Marine nationale.

En fait, DCNS proposera une déclinaison française de sa nouvelle frégate BELH@RRA®. La première des cinq frégates de ce programme piloté par la Direction Générale de l’Armement (DGA) doit être livrée en 2023 pour une entrée en service actif en 2025.

La nouvelle Frégate BELH@RRA sera conçue et développée par DCNS, en cotraitance avec Thales, pour le développement du radar de nouvelle génération qui l’équipera.

Le lancement du programme FTI profitera aux bassins d’emplois du groupe DCNS, au premier rang desquels le site DCNS de Lorient et de ses partenaires sous-traitants : la conception des Frégates BELH@RRA représente environ deux millions d’heures de travail pour les bureaux d’études de DCNS. Pour l’ensemble du groupe DCNS, la réalisation d’une Frégate BELH@RRA représentera en moyenne deux millions d’heures de travail dont trois cent mille heures pour les bureaux d’études.

Hervé Guillou, pdg de DCNS a affirmé que « DCNS est fier de contribuer avec Thales au renouvellement des forces navales françaises grâce à un nouveau navire répondant aux ambitions d’une marine de premier rang. Élément clé de notre gamme de navires militaires, la notification de ce marché permet également de développer une frégate qui s’adresse aux attentes d’un marché international dynamique ».

Frégate de premier rang d’un déplacement de 4.000 tonnes à vocation de lutte anti sous-marine, la version française de BELH@RRA est destinée à répondre à l’ensemble des besoins nationaux. Elle sera dotée de capacités d’autodéfense élargies et de projection de forces spéciales. Enfin, elle intégrera le nouveau radar à quatre antennes planes SEA FIRE de Thales, radar multifonction capable d’effectuer de la surveillance en 3D et de détecter un large éventail de menaces, tels que les missiles sol/air, les drones… Ce radar est également doté de capacités dites DAMB (défense anti-missile balistique).

Thales équipera les FTI de son « sonar remorqué ultra-compact, CAPTAS-4 compact », permettant de détecter les sous-marins. Enfin, « le système de communications navales intégré Aquilon, ainsi que SENTINEL, un système de guerre électronique » seront fournis par Thales.

La Frégate BELH@RRA sera équipée des missiles Aster 30 de MBDA.

Développée pour les équipages qui en prendront les commandes dans les années 2020, les Frégates BELH@RRA bénéficieront des technologies numériques les plus modernes. Elles seront équipées, notamment, d’un système de combat de dernière génération. Celui-ci apportera une plus grande rapidité dans l’analyse tactique, dans la prise de décision et dans la mise en œuvre des armes.

L’intégration des dernières technologies numériques offrira une capacité d’évolution du navire pendant près de quarante ans. Les systèmes de traitement de l’information seront modernisés de manière incrémentale pour s’adapter aux évolutions du contexte d’emploi, aux menaces futures ainsi qu’aux cycles courts de renouvellement des nouvelles technologies.

Avec la frégate BELH@RRA, DCNS a l’ambition de poursuivre le succès des frégates type La Fayette, une référence sur le marché du naval de défense avec plus d’une vingtaine d’exemplaires vendus dans le monde. DCNS complète ainsi sa ligne de produits en positionnant cette nouvelle frégate entre le segment des frégates multimissions FREMM de 6.000 tonnes et celui des corvettes Gowind® de 2 500 à 3 000 tonnes.

 

 

About Jacques Borde

Consulter aussi

Le Kidon derrière l’élimination de Mazen Faqha ?

| Israël / Hamas | Guerre de l’ombre | Jacques Borde | Les SR hiérosolymitains …